Jill Kelley, la femme à l’origine de l’affaire Petraeus porte plainte

0
9

Jill Kelley, figure des cercles mondains de Tampa, en Floride, mêlée à l’affaire de moeurs qui a conduit à la démission de l’ancien directeur de la CIA David Petraeus, a porté plainte lundi contre le FBI et le département américain de la Défense pour diffamation et atteintes à ses droits.Dans une plainte de 65 pages déposée devant un tribunal de district de Washington, Jill Kelley et son mari, Scott, affirment que des fonctionnaires fédéraux ont délibérément fait fuiter de fausses informations à leur sujet.
Jill Kelley affirme avoir été tournée en ridicule et couverte d’opprobre à la suite d’articles sur ses échanges de courriels avec le général John Allen, ancien commandant des forces américaines et de l’Otan en Afghanistan.

Les époux Kelley réclament des excuses officielles et un dédommagement d’un montant non spécifié pour le préjudice moral dont ils se disent victimes.

L’affaire Petraeus a éclaté en novembre dernier, lorsque l’ancien général, considéré comme le spécialiste de la lutte anti-insurrectionnelle qu’il a mise en application en Irak, a démissionné de son poste de directeur du FBI en rendant publique une liaison extraconjugale avec sa biographe, Paula Broadwell.

Dans les jours qui ont suivi, on apprenait que leur liaison avait été découverte fortuitement par des agents du FBI enquêtant sur des courriels menaçants reçus par Jill Kelley.

Mais la même enquête mettait également une intense correspondance électronique entre Kelley et le général Allen.

Jill Kelley a démenti toute relation “inappropriée” avec le militaire.

Ce dernier a renoncé à briguer le poste de commandant suprême des forces alliées en Europe (Saceur) qui lui était promis et s’est retiré du cadre d’active.

Le “scandale des généraux” a aussi braqué les projecteurs sur les étroites relations établies entre les cercles militaires de Tampa, où Petraeus comme Allen ont été un temps en poste, et les milieux mondains de cette ville de Floride.

04-06-2013/Reuters

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here