Israël-Palestine : les négociations de paix reprennent à Jérusalem

0
12

Les délégations israélienne et palestinienne se sont retrouvées lundi, au lendemain d’une rencontre entre Benyamin Netanyahou et John Kerry.Les délégations israélienne et palestinienne aux pourparlers de paix se rencontraient de nouveau lundi à Jérusalem, a-t-on affirmé de sources officielles palestiniennes. Cette réunion dans un grand hôtel de Jérusalem, a-t-on précisé de mêmes sources sous le couvert de l’anonymat, n’a pas été confirmée de source officielle israélienne. Elle intervient au lendemain d’une rencontre à Jérusalem entre le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou, et le secrétaire d’État américain, John Kerry, qui avait rencontré le président palestinien, Mahmoud Abbas, le 8 septembre à Londres.

Mahmoud Abbas a réaffirmé dimanche son rejet de tout maintien d’une présence militaire israélienne dans le futur État palestinien après la conclusion d’un accord de paix, notamment dans la vallée du Jourdain (est de la Cisjordanie), comme le réclame Benyamin Netanyahou. « La sécurité des frontières de l’État palestinien est avant tout la responsabilité de la sécurité palestinienne, et seules peuvent être acceptées des forces internationales pour surveiller l’application de ce qui aura été agréé dans le statut final », a déclaré le président palestinien. « Notre frontière orientale est avec la Jordanie, et Israël ne peut se trouver entre nous », a-t-il insisté lors d’une cérémonie universitaire à Jéricho, dans l’est de la Cisjordanie.

Black-out médiatique

Mahmoud Abbas a par ailleurs appelé les entreprises étrangères à « cesser d’opérer dans les colonies parce que c’est contraire au droit international », exhortant l’Union européenne (UE) à appliquer comme prévu à partir de 2014 ses nouvelles « lignes directrices » excluant les territoires occupés de sa coopération avec Israël. John Kerry a demandé à l’UE de « suspendre ou reporter l’application (de ces lignes directrices) pendant que se tiennent ces discussions« .

Après presque trois années de gel, Israéliens et Palestiniens ont repris fin juillet des négociations de paix, à la suite d’intenses efforts du chef de la diplomatie américaine. Les États-Unis ont imposé un black-out médiatique sur les discussions, dont très peu de détails ont filtré, que ce soit sur leur lieu, leur date ou leur contenu.

AFP

1 COMMENT

  1. Pendant que les musulmans continuent de s’entretuer autour de nous, la Livni promet que, dans la vallée du Jourdain, aucun militaire de Tsahal ne sera présent le jour où, à D’ieu de plaise, un 23ème état arabe sera à nos portes. Elle promet également que la quasi totalité des Juifs vivant en Judée et Samarie seront expulsés ! Il faut dire que c’est chez cette antisioniste une obsession permanente puisqu’elle se vante d’avoir conseillé à Sharon d’expulser les Juifs du Goush Katif et Nord Samarie. Elle rejoint donc les pires gauchistes de notre pays (les deux Yossi, le Méretz, Shimon Péres et tous les munichois des calamiteux accords d’Oslo).
    Le terroriste négationniste de la Moukata peut poursuivre l’énumération de ses exigences : un état Judenrein, un état militarisé et allié du Hamas, Hezbollah, Iran et de tous les pays qui rêvent de nous détruire, un couloir bien large entre Gaza et la Judée, Jérusalem comme capitale, de l’aide militaire et financière et, TOUT cela, dans une première étape, pour connaitre la suivant lisez les chates du Hamas et du Fatah !
    Comment Netanyahou peut-il avoir donné à cette incompétente notoire la responsabilité des « négociations » avec le successeur d’arafat ? Ce n’est pas de la haute politique, c’est un drame !
    En fait le Bibi rêve de recevoir un Nobel arafateux si les négociations aboutissent ou, dans le cas contraire, il fera porter la responsabilité de l’échec à la crétine Livni et à ceux qui baissent leur pantalon dans les pourparlers secrets, bien plus graves et suicidaires que ceux pilotés par Kerry.
    Conclusion : le pseudo peuple palestinien DOIT retourner en Transjordanie mais Hussein Obama ou l’UE feront TOUT pour satisfaire Abou Mazen.
    Qui peut faire confiance à Obama ? Qui peut faire confiance à Netanyahou ?
    Que D’ieu nous aide et que la fête de Souccot vienne rappeler à ceux qui nous dirigent que nous n’avons pas vécu 40 ans dans le désert pour, aujourd’hui, sacrifier pour du vent le pays de Notre Héritage.
    Hag Souccot Saméah !

    Michel Akerman Israël

  2. {{ » Israël-Palestine : les négociations de paix reprennent à Jérusalem « }}

    {{Que ces palos arrêtent de nous amuser ça fait 65 ans que ça dure .}}

    {{A 90 piges , ils vont venir encore négocier avec une barbe de 2 mètres et une canne .}}

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here