Homs, prochaine cible d’Assad et du Hezbollah.

0
9

L’artillerie et l’aviation de Bachar al Assad ont continué dimanche à pilonner les quartiers de Homs tenus par les rebelles au deuxième jour de l’offensive gouvernementale contre cette ville clé du centre de la Syrie, rapportent des activistes.

Les insurgés disent avoir repoussé samedi une première attaque terrestre contre la vieille ville et cinq quartiers adjacents, mais les affrontements se sont poursuivis dimanche, faisant de nouvelles victimes des deux côtés et parmi les civils, selon les activistes de Homs.

NDLR : Reste à déterminer le rôle exact joué par la milice de Nasrallah, à mesure que l’on s’éloigne ee la frontière avec le Liban et que l’armée s’enfonce dans la tentative de reconquête des villes du Nord-Est de la Syrie. “Il s’agit d’une vraie guerre confessionnelle”, affirme l’un d’eux, qui se fait appeler Abou Bilal. “L’armée se contente d’un rôle de soutien. La plupart des assaillants sont des miliciens chiites dirigés par le Hezbollah.”

Des sources sécuritaires libanaises ont confirmé la présence de combattants du Hezbollah dans les régions rurales autour de Homs, mais elles ont dit douter de leur engagement massif dans le labyrinthe du centre-ville, où ils risqueraient de subir de lourde pertes .

Les rebelles se disent déterminés à défendre la ville à la population majoritairement sunnite, moins isolée que Koussaïr et Tel Kalakh, deux villes proches de la frontière libanaise reprises ce mois-ci par les forces gouvernementales.

Selon des sources au sein de l’opposition et des diplomates, les succès militaires des troupes loyalistes leur ont permis de sécuriser les routes d’accès entre Homs et la plaine libanaise de la Bekaa, bastion du Hezbollah , et entre Damas et la côte méditerranéenne, par laquelle sont acheminées les armes russes qui donnent, pour le moment, un avantage décisif au régime.

(Khaled Yacoub Oweis; Tangi Salaün pour le service français)

zonebourse.com Article original

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here