Elle veut vivre selon la foi juive: prof virée

0
12

Diplômée de l’Université de Lucerne, Edith Inderkummen est enseignante en religion. A l’automne 2012, cette ex-parlementaire et présidente de la commune haut-valaisanne d’Erschmatt enseignait cette matière à temps partiel au Cycle d’orientation de Brigue.


Mgr Brunner a demandé le retrait de l’enseignante. (photo: Keystone)

Mais en mars dernier, cette catholique a décidé de faire un «retour aux racines juives du christianisme» et de tourner le dos à l’Eglise catholique. La sanction a été immédiate. La direction scolaire l’a convoquée et lui a signifié qu’elle n’était plus autorisée à enseigner la religion. L’évêque de Sion, Mgr Norbert Brunner, l’a privée du droit de dispenser des cours d’instruction religieuse, selon infosperber.ch. La décision découle d’une convention qui existe entre le Canton et l’évêché. Le texte stipule que seuls les croyantes peuvent donner des cours de religion. Mais l’histoire ne s’arrête pas là.

Le vicaire général est intervenu, au nom de l’évêque, auprès du Département de l’instruction publique et de la direction de l’école pour qu’Edith Inderkummen soit également interdite de cours d’éthique et cultures religieuses. Il lui avait d’abord été demandé de donner des cours de manière très rigoureuse et de soumettre ses cours un ou deux jours à l’avance à l’inspecteur des écoles. Finalement, elle a été licenciée.

Surpris par cette décision, le chef du Département de l’instruction publique, Oskar Freysinger, a ordonné une enquête, précise le «Walliser Bote».

(jbu/jbm)

Cours unifiés en Suisse romande

Le Plan d’études romand définit les objectifs de l’école publique. Ces derniers sont identiques, même si une marge de manœuvre est laissée aux cantons pour 10 à 15% des matières. Ainsi, en Valais, un cours de religion est conservé au ¬Cycle d’orientation, en plus de cours d’éthique et cultures religieuses communs aux cantons romands, ainsi qu’au Tessin.

20min.ch Article original

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here