Bédouins: le projet de loi toujours débattu

0
11

Israël poursuit la mise en oeuvre du plan controversé alors que son retrait a été annoncé la semaine dernièreIsraël va poursuivre la mise en oeuvre de son plan controversé “Prawer-Begin”, selon le général de réserve Doron Almog, en charge de l’application du programme, en dépit de l’annonce la semaine dernière du retrait de la version actuelle de ce projet de loi.

Le plan Prawer-Begin prévoyait la relocalisation de milliers de Bédouins dans le sud d’Israël.

Le major-général de réserve Doron Almog a déclaré au quotidien israélien Haaretz qu’il “n’avait pas été informé d’un arrêt du programme”.

Benny Begin, l’ancien ministre auteur du projet de loi, avait pourtant annoncé jeudi dernier que le gouvernement avait abandonné la version actuelle du plan. Le Premier ministre Benyamin Netanyahou avait même confirmé personnellement cette annonce.

La députée Miri Regev (Likoud), présidente de la commission de l’Intérieur et des Affaires environnementales qui a été chargée de débattre de ce dossier, a précisé qu’lle n’avait reçu aucune directive lui demandant de cesser de travailler sur ce projet de loi.

Selon les médias israéliens , le ministre de l’Agriculture Yaïr Shamir devrait remplacer Benny Begin pour l’étude d’une nouvelle mouture de ce plan, bien que son bureau ait déclaré qu’il n’a pas encore été officiellement nommé au poste.

Les membres de la communauté bédouine, qui pensaient que le projet de loi avait été gelé, ont souligné néanmoins avoir connaissance que le plan était encore débattu au sein d’instances gouvernementales.

«Nous sommes déçus , mais cela ne fait que nous motiver davantage à poursuivre la lutte”, a déclaré au journal Haaretz Atia al – Assam , président du conseil régional des villages bédouins non reconnus.

Le “Plan Prawer” prévoyait la relocalisation dans sept villes d’environ 40.000 Bédouins de plusieurs dizaines de villages du Néguev. L’Etat d’Israël, qui estime que de nombreuses habitations et villages sont illégaux du fait que les Bédouins n’ont pas été en mesure de produire des titres de propriété, affirme que ces réaménagements bénéficieront à la population bédouine à laquelle des compensations financières ont été promises.

Près de 200.000 Bédouins vivent actuellement dans le désert du Néguev au sud d’Israël.

Les opposants au “Plan Prawer” accusent lsraël de vouloir changer le caratère démographique du sud d’Israël afin de donner la priorité à l’établissement de localités juives, une politique que ces militants associent aux constructions dans les implantations juives des Territoires.

Plusieurs manifestations se sont déroulées le mois dernier au cours desquelles des manifestants bédouins israéliens brandissant des drapeaux palestiniens se sont opposés violemment aux forces de police provoquant des blessés des deux côtés.

17-12-2013/ I 24 NEWS Article original

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here