Bande de Gaza: pour une trêve, Israël doit d’abord cesser le feu (Hamas)

0
9

Israël doit cesser le feu en premier pour qu’une trêve négociée par l’intermédiaire de l’Egypte puisse s’instaurer, a averti dimanche un porte-parole du Hamas.

« Tous les groupes (armés) palestiniens ont une attitude positive, mais ils affirment tous que l’agression israélienne lancée il y a trois jours doit cesser avant toute discussion sur une trêve », a dit à l’AFP Taher el-Nounou.

Dimanche, de nouveaux raids de l’aviation israélienne contre la bande de Gaza ont porté à 18 le nombre des Palestiniens tués depuis vendredi, tandis que 130 roquettes au total ont été tirées contre le sud d’Israël.

« Les Egyptiens sont en contact constant avec nous, nous apprécions leur rôle et espérons qu’ils parviendront à mettre fin à l’agression », a-t-il ajouté.

« Ils sont d’accord avec nous sur le fait que la partie israélienne doit d’abord arrêter l’agression et nous leur avons clairement fait savoir que si c’était le cas nous répondrions favorablement », a poursuivi M. Nounou.

Les dirigeants égyptiens ont par le passé souvent servi d’intermédiaires pour instaurer des accords indirects de trêve entre Israël et les groupes armés gazaouis.

Un autre porte-parole du Hamas, Sami Abou Zouhri, a auparavant affirmé que des efforts étaient en cours pour ramener le calme, mais a souligné qu’ils « n’avaient pour l’heure abouti à rien de productif ».

De son côté, le Jihad islamique, qui a revendiqué les tirs de 90 roquettes contre Israël depuis vendredi et perdu 10 de ses militants lors des raids israéliens, n’est pas impliqué dans les contacts visant à instaurer une trêve, a indiqué un de ses porte-parole.

« Il n’y a pas de contact. Si l’agression israélienne continue et s’il y a davantage de victimes, il n’y aura aucune possibilité de discuter d’un retour au calme », a affirmé à l’AFP Daoud Shihab.

A Ramallah, en Cisjordanie, le président palestinien Mahmoud Abbas s’est prononcé pour un retour au calme et a multiplié les appels téléphoniques en ce sens, notamment avec le chef en exil du Hamas Khaled Mechaal et avec le chef du Jihad islamique Ramadan Challah, ainsi qu’avec le chef de la Ligue arabe Nabil al-Arabi, selon l’agence de presse palestinienne WAFA.

« Nous ne sommes pas intéressés à une escalade (de la violence), et tenons le Hamas pour responsable de ce qui se passe dans la bande de Gaza », a de son côté affirmé dans un communiqué le chef d’état-major de l’armée israélienne, le général Benny Gantz.

« L’armée israélienne a répondu avec force et détermination aux tirs visant Israël et continuera de le faire », a-t-il cependant averti.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here