Accord entre Chine et Inde pour alléger leurs tensions frontalières

0
13

La Chine et l’Inde ont conclu mercredi à Pékin un accord de coopération militaire censé atténuer les risques d’une brusque aggravation de leur conflit frontalier.
Peu de détails ont filtré sur cet accord signé en présence du Premier ministre indien Manmohan Singh et de son homologue chinois Li Keqiang. Mais il intervient quelques mois après une brusque poussée de tension dans la zone himalayenne dont les deux géants asiatiques se disputent la souveraineté.

Ce compromis va “aider à maintenir la paix, la tranquillité et la stabilité dans nos zones frontalières”, a commenté Li Keqiang.

L’accord est notamment censé inclure des mesures pour améliorer la communication entre les deux armées.
Ceci afin d’éviter que ne se reproduise la crise qu’avait provoquée l’incursion présumée de troupes chinoises le 15 avril dans une zone reculée de l’Himalaya revendiquée par l’Inde.

Après trois semaines tendues, les deux voisins avaient fait reculer leurs troupes, puis tenté de dédramatiser l’incident.
Depuis un quart de siècle, le problème frontalier entre Pékin et Delhi a fait l’objet de nombreux cycles de négociations, en vain, et les tensions restent fréquentes le long de la frontière.

En octobre 1962, l’armée indienne mal équipée fut humiliée en quatre petites semaines de combat le long de la frontière himalayenne, obligée de battre en retraite devant l’invasion des troupes chinoises avançant jusqu’aux plaines de l’Assam.

La Chine s’est ensuite retirée jusqu’à la frontière actuelle mais elle continue de revendiquer une grande partie de l’Etat indien de l’Arunachal Pradesh et ce différend empoisonne depuis des années les relations diplomatiques entre les deux géants asiatiques.

23-10-2013/AFP

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here