FILE PHOTO: A general view of the ancient archeological site of Ur, traditionally believed to be the birthplace of Abraham, ahead of the planned visit of Pope Francis, in Ur near Nassiriya, Iraq February 18, 2021. Picture taken February 18, 2021. Picture taken with a drone. REUTERS/Mohammed Aty NO. RESALES. NO ARCHIVES/File Photo

Irak: à Ur, le pape François commémore Abraham en l’absence de délégation juive

Le Saint-Père préside une cérémonie interreligieuse ce samedi dans un pays où la présence des juifs est quasi impossible. Un fait extrêmement délicat pour le Vatican.

Ce sera le paradoxe de ce voyage du pape en Irak: la cérémonie interreligieuse qu’il va présider dans la plaine d’Ur, samedi matin, en mémoire d’Abraham qui serait né à cet endroit, le «père des croyants» juifs, chrétiens et musulmans, se fera sans les juifs.

Selon la tradition biblique relatée dans la Genèse, Abraham fut d’abord le père d’Ismaël, fils de sa servante Agar avec l’autorisation de sa femme Sarah, qui était alors stérile. Les musulmans se recommandent d’Ismaël, première descendance d’Abraham. Ce patriarche fut ensuite, à un âge très avancé et par intervention divine, père, avec sa femme légitime Sarah, d’Isaac. Le judaïsme se recommande d’Isaac, seconde descendance d’Abraham. Mais cette double filiation permet à tous les juifs, chrétiens et musulmans de se reconnaître en Abraham.

Samedi, à Ur, l’un des deux descendants d’Abraham, Isaac, sera toutefois comme absent, car il est quasi impossible aux juifs de demeurer en Irak. Ils se comptent d’ailleurs, au sens propre, sur les doigts des deux mains: il y en aurait huit à Bagdad. Avant la Seconde Guerre mondiale, les juifs formaient pourtant une communauté de poids en Irak: selon le recensement ottoman, les juifs composaient 40 % de la population de Bagdad. Certes, à Ur, devant le pape François, et après la lecture d’un texte de la Genèse et du Coran, une femme représentante des «sabéens», une religion lointaine judéo-chrétienne, prendra la parole avant un musulman. Mais, sauf surprise, aucun juif n’apparaîtra dans cette commémoration d’Abraham.

Ce fait, extrêmement délicat, a été éludé la semaine dernière par le Vatican, plutôt embarrassé, lors de la conférence de presse de présentation du voyage. Quant aux autorités religieuses juives, conscientes de l’extrême sensibilité de la question, elles ont, pour l’heure, préféré se taire car le contexte est trop particulier. Mais le discours du pape, à forte portée interreligieuse, sera lu de près.

Antisémitisme et rejet d’Israël

Une situation épineuse à laquelle le pape ne peut rien, car l’absence de la religion hébraïque en Irak est intimement liée à une histoire politique antisémite ainsi qu’à un rejet d’Israël. «Le pape François est très courageux d’accomplir ce geste, commente un expert international de l’Irak qui requiert l’anonymat. Vu les divisions, un voyage en Irak ne peut pas être parfait. Mais il y a comme une obsession antijuive et anti-israélienne en Irak qui rend impossible la présence de juifs, qui plus est à cette cérémonie. La présence, pourtant ancienne, des juifs en Irak est comme niée. Ainsi du Farhoud, le massacre des Juifs de Bagdad, sur fond de nazisme, en juin 1941, un tabou, complété par des mesures antijuives irakiennes en 1947 qui ont conduit à l’exode de la communauté juive irakienne vers Israël en 1951.»

L’absence des juifs à cette cérémonie interreligieuse d’Ur en mémoire d’Abraham est hautement significative. Car juifs, chrétiens et musulmans se réfèrent de façon active à ce «Père commun», même s’ils l’interprètent de façon opposée sur le plan théologique. Les juifs l’appellent Avraham Avinou. Les musulmans le surnomment Ibrahim. Cette mémoire fondatrice est évidente pour les juifs qui célèbrent l’épisode du «sacrifice» d’Isaac – qu’ils appellent la «ligature d’Isaac» car Yahweh, selon eux, n’a pas pu demander à Abraham d’immoler son propre fils. Elle est commémorée pour la fête de Rosh ha-Shana, le Nouvel An juif.

Cette mémoire est moins connue chez les musulmans qui doivent à Ibrahim la pratique de la circoncision et la fête de l’Aïd al-Adha, «fête du mouton», qui honore le sacrifice d’Abraham en référence à Ismaël et non à Isaac et qui marque la fin de l’année du calendrier musulman.

Irak: à Ur, le pape François commémore Abraham en l’absence de délégation juive par le

 Irak: à Ur, le pape François commémore Abraham en l’absence de délégation juive

11 Commentaires

  1. Ce salopard de pape n’aurait jamais du participer à une aussi absurde commémoration. Faut-il le rappeler à cet infâme représentant d’une infâme croyance ?

  2. Ne crachons pas dans la soupe. Tout ce qu’on peut faire pour éduquer cette civilisation d’attardes est bon
    Le pape est courageux c’est un judéo-chrétien
    Merci à lui d’entrer dans cette arène
    Aimons nous et indignons nous

  3. Ixiane, vous avez raison dans votre intervention de souligner que le peuple de D.ieu est le peuple juif à la différence des nations arabes qui font parties intégrantes de toutes les autres nations. Israël n’est pas une nation au sens que le monde lui donne c’est à dire une nation conquérante mais de paix. Le peuple juif est un peuple « à part », c’est le peuple de l’Ecriture (avec un E majuscule), le peuple de D.ieu, le seul vrai D.ieu et non celui créé par l’homme au hasard de l’histoire; l’homme qui n’est rien d’autre que sa création. Tout le reste n’est que bla-bla et obscurantisme. Ce qui s’est produit à Ur il y a quelques jours avec ce pape n’est que du mauvais cinéma.

  4. Quel est le rôle d’un Pape…. Son seul devoir est de faire connaître la Parole de DIEU , et sûrement pas de se faire acclamer par delà le Monde !!!

  5. N’oublions jamais que l’ ALLIANCE de DIEU et son PEUPLE s’est faite avec ABRAHAM et SARAH quand il a promis puis donné un Fils ISAAC !!!
    Agar et Ismaël ont été chassés par DIEU en Arabie , tout en leur promettant de devenir une grande Nation , la Nation Arabe , qui d’ailleurs a renié DIEU et est devenue une Nation polythéiste , jusqu’à ce que Mahomet leur a « donné » un DIEU unique semblable au DIEU des Judéo-chrétiens , nommé ALLAH !!!!
    Voilà pourquoi Allah veut le trône du véritable DIEU de JERUSALEM !!
    DIEU a dit :  » ISRAEL est mon PEUPLE et JERUSALEM est ma Demeure  » . Elle ne sera jamais à quelqu’un d’autre , mais restera au Véritable DIEU , pour l’ Eternité !!!

  6. Il y avait une mégapole, ou le système social était d’une obscurité totale, L’héritage qu’ils nous ont laissé, c’est les pyramides, une tombe grande comme une montagne pour un seul et unique homme, summum de l’égoïsme. Un homme qui a vécu dans ce privilège a décidé de changer le système social: cet homme c’est Moise, il a piétiné les racines de l’égoïsme du système obscure, il a fait la loi sociale : la Bible et un jour de repos obligatoire. 2000 ans après l’empire de Rome se heurta violemment. L’adhésion en masse des soldats de l’Empire de Rome a la Bible, a obligé Rome a détruire Israël et à s’empare de son héritage sans aucun autre forme de procès

  7. Cet épisode papal ressemble à beaucoup d’autres car enfin, ce n’est pas la première fois que les autorités catholiques s’écartent de leurs racines juives qu’ils ont abandonnées voilà presque 1700 ans lors du concile de Nicée. Et maintenant la papauté veut rassembler toutes les religions pour n’en faire qu’une dans un esprit de rapprochement. Belle blague en effet. Je me souviens avoir un jour communiqué par mails avec un chrétien du Liban. Après quelques contacts, je lui ai parlé du Juif Yéshoua (Jésus). Sa réponse a été :  » croyez-vous que Jésus était Juif? » Je lui ai répondu que lui et moi n’avions certainement pas la même Bible. Et ce monsieur présidait plusieurs associations chrétiennes au Liban. Surtout ne croyez pas que les Papes se suivent et que certains se ressemblent. Les papes se suivent et se ressemblent tous et ne font belles figures que pour épater ceux qui le veulent bien au détriment des…..Juifs… point final. Cela c’est la vérité.

    • Ce qui est désolant est le fait que beaucoup de cathos ne connaissent pas la BIBLE !!! Ils se réfèrent à des dogmes qui leur ont été inculqués !
      Beaucoup croient toujours que ce sont les juifs qui ont tué JESUS, ils n’ont toujours pas compris que JESUS était le verbe ( la parole de DIEU ) sur Terre , qu’il devait mourir et ressusciter pour que l’ Homme croit en DIEU et soit sauvé ! JUDA , le pauvre était l’instrument et il a regretté son geste .

  8. Honteux ! Pape courageux ? mais pas téméraire , il n’était pas obligé à ce voyage ! Quand il y a injustice , on s’abstient ! Des papes se suivent et certains se ressemblent …

  9. Le papeFrancois, c’est plutôt le camarade François qui s’est courageusement couché devant le régime militaire argentin, et nous fait part, depuis sa nomination comme sous-pape, de ses idées socialo- ecololo islamophiles … dont on ne veut pas !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.