Tel-Aviv: Tours de verre contre tours de pierre

7
1061
TEL AVIV © Ludovic MAISANT ludovic.maisant@wanadoo.fr

Tel-Aviv: Tours de verre contre tours de pierre

Au cours d’une réunion du Comité en charge de l’aménagement du territoire, certains de ses membres se sont opposés aux tours de verre qui caractérisent généralement les tours de bureaux.

Il semble que les tours de verre, qui sont généralement réservées aux tours de bureaux, touchent à leur fin à Tel Aviv.

Au cours d’une réunion du Comité en charge de l’aménagement du territoire qui s’est tenue à la mi-novembre 2019, certains de ses membres se sont opposés à ce type de construction prônant un retour aux murs de pierre.

À l’origine du revirement, une tour de bureaux promue par la société de promotion Y-Box dont les plans devaient être validés par le Comité et présentés par le célèbre architecte Moshe TSUR  et auquel le Président du Comité à fait savoir au cours de la présentation que l’on voit ses structures se multiplier dans la ville ; « pour autant, nous souhaitons rompre avec cette tendance et revenir à des tours avec plus de pierre et moins de verre ».

L’on justifie également cette position en expliquant que la lutte contre le réchauffement planétaire passera également par la diminution de ce genre de constructions.

Pas de règles

À toutefois été rappelé qu’il n’existe « pas de règles en matière de construction d’immeubles ; en effet, nous n’imposons pour seule condition que celle d’un immeuble en harmonie avec son environnement, tout en prenant en considération l’impact sur la concentration urbaine.

Ainsi, nous considérons que des tours de verre trancherait avec les paysages qu’offre le sud de Tel Aviv dans des quartiers tels que Neveh Tsedek ou encore le Nord de Yaffo ».

Le bureau de l’Écologie s’est également exprimé sur la question des tours de verre, expliquant que « des façades de verre accentuent l’effet de serre dans ses tours, si bien qu’ils nécessitent des dépenses énergétiques monstres ! Il est vrai cependant que cet effet de serre est grandement fonction de leur inclinaison, pouvant même dans certains cas représenter une solution lorsque ces tours sont pensées en ce sens ».

Avant de reprendre sur le fait que la pierre ne leur semble pour autant pas une alternative viable arguant qu’existent « actuellement de nombreuses solutions, notamment des revêtements aux propriétés hautement isolantes que l’on ne retrouve pas dans la pierre ».

Au terme d’âpres débats, le Comité a décidé de ne pas valider le projet en l’état, principalement en raison des façades de verre.

Au sein de Y-Box on ne cache pas son mécontentement dénonçant un changement de politique du Comité au terme d’un travail d’architecture de 2 années.

Vous avez dit écolos ?

Le vice-Président du Comité a expliqué la position du Comité en avançant notamment l’argument écologique « à l’aune des défis que présentent la lutte contre le réchauffement global, nous nous devons d’agir tous de concert ; ainsi, tous doivent participer à l’effort collectif. En ce sens, les promoteurs et constructeurs ont également leur carte à jouer en construisant notamment des tours plus écologiques, avec des énergies alternatives, mais également des tours étant moins génératrices de chaleur comme peuvent l’être les tours de verre ».

Certaines voix sont toutefois discordantes, telle que celle de l’architecte Israël DAVID qui rappelle que « de nos jours, la tendance dans la majorité des grandes villes est aux tours de verre reliées au reste de l’urbanisme de la ville notamment grâce à leurs « miroirs » ; certaines sont d’ailleurs parfaitement isolées et énergétiquement peu coûteuses. À contrario, des tours en pierres impliqueront le forage de carrières défigurant certains paysages et détruisant la nature ».

SOURCE:  Credit immobilier en Israel .com

7 COMMENTS

  1. le passage a des tours a ete choisi pour construire un maximum d appartements par parcelle mais en plus des problemes ci dessous cites, les proprietaires et locataires sont confrontes a des frais de syndic exorbitants car pour ce genre d imeuble il faut une conpagnie de gestion (c est incrit dans le contart des promoteurs) et il y a des infrastructures communes tres cheres a entretenir comme les systemes de pompes pour l eau et les systems incendie. Tres souvent pasr manque d argent les tours sont mal entretenues et se degardent tres rapidement
    Malheureusement l etat encourage ce genre de constructions partout

  2. Toutes ces tours sont affreuses. Ramat Aviv qui était magnifique il y a 30 ans est devenue vraiment moche… C’est pas une question de tour en verre ou en pierre ni d’étanchéité. Mais toutes ces tours ont détruit le paysage partout. Ils vous font croire qu’ils vous vendent de la modernité tout près de la mer alors que cest aussi moche que dans les banlieues françaises….

  3. Elie vous semblez oublier le radon gaz radioactif hautement cancerigene que certaisn sols et certains betons (surtout celui des mamad) rejettent dans l’air. il y a en Israel des regions des villes et meme des quartiers connus pour ce genre de probleme. les promoteurs sont censes verifier le niveau de radon pour avoir le faneux tofes 4. je l’ai moi meme verifie par moi meme dans mon apparatement a Jerusalem.
    L’autre probleme en Israel est la faiblesse des normes de construction notemment l isolation thermique et l etancheite . la tendenece a la construction rapide de tours par des methodes semi industrielles (comme le coulage de beton sous vibration entre des palques de metal) ou meme le prefabrique donnent des murs en beton mal isoles contre le froid en hiver et le chaud en ete. L absence de VMC en Israel donne beaucoup de condensation en hiver ce qui necessite l ouverture des fenetres la journee pour evacuer l humidite ce qui augmente la consmmation en gaz ou electricite car le soir venu il faut a nouveau rechauffer au lieu de maintenir une temperature constante. Cela n est pas ideal pour diminuer la dependacne energetique d Israel meme si des gisements de gaz int ete trouves.
    La mode des appartements a plafonds hauts sutrout les mini penthouses et penthouses avec des surfaces vitrees immenses ont aussi les memes effets decrits ci dessus
    L extension de ces methodes de constructions venues de la zone du triangle gush dan vers des villes montagnieuses comme Jerusalem n est pas ideale et poutant de olus ene plus de promoteurs les choisissent car la construction dure 1an et demi au lieu de trois ans
    La construction avec des materiaux ecologiques est encore reservee aux riches alors que le prix des apparatements ne cesse de monter et que les jeunes couples meme universitaires ne peuvent accedeer a la propriete car il faut mettre sur la table 30% de la valeur du bien pour avoir droit au pret hypothecaire qui ne sera accepte que si le couple gagne au moins trois fois le cout mensuel du pret
    C est a moin sens un vrai challemge pour tout gouvernement a venir

  4. Peu importe ,le problème numéro 1 est la qualité des constructions , le manque de finition ,l incompétence des entreprises .
    Le résultat ,fuites a répétition ,( consommation anormale d eau ) inondations dans les sous sols ,évacuation des eaux dans la rue ,pannes diverses ,manque d isolation etc…la liste est trop longue.
    Et pour finir ,une bonne dose de corruption !

  5. Bien peu d’audace dans ces tours. Qu’en est-il de la resistence sysmique ? Et pourquoi ne construit-on pas de tours interrées*?
    Ou semi-interrées ? Les fenêtres virtuelles seraient des grands écrans, verticaux ou horizontaux, et le chaud et le froid serait bien plus facile à gérer, bien moins onéreux, les immeubles plus faciles à construire, moins vulnérables etc et n’auraient pas de limites au nombre d’étages…
    .
    * constructions souterraines ou semi-souterraines à l’identique qu’en surface, avec ascenceurs rapides, de 300, 500,voire 1000 mètres, etc

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.