Israël a attaqué un aéroport près d’Alep : 22 morts©

4
1728
Un responsable syrien: Israël a attaqué un aéroport près d’Alep : 
au moins 22 morts, dont 9 officiers des gardiens de la Révolution, 10 soldats syriens et 3 miliciens non-identifiés
Des sources arabes rapportent que l’attaque par missiles que la Syrie prétend qu’Israël a menée sur la base aérienne d’al-Nayrab près d’Alep dimanche soir a fait 22 morts, dont 9 officiers des Gardiens de la révolution iraniens.
Pour d’autres sources, neuf soldats parmi les forces du président syrien Bashar Assad – dix Syriens et trois autres dont la nationalité n’a pas été révélée – auraient été tués dans une attaque attribuée à Israël dimanche soir à Alep, a annoncé lundi l’Observatoire syrien des droits de l’homme.
L’agence de presse officielle SANA accuse “l’ennemi sioniste” de revenir à ses “tentatives désespérées de soutenir les organisations terroristes vaincues” en attaquant un avant-poste militaire au nord de l’aéroport militaire Al-Nayrab ; on ne connaît pas immédiatement l’étendue des morts et des blessés, car Tsahal reste silencieuse. Ceraines sources parlent de plusieurs morts dont 2 soldats syriens des villes longtemps assiégées de Nubul et Zahra.

strikes positions near International Airport. The strikes have killed several Syrian soldiers including 2 from besieged areas of Nubul and Zahra in .

D’autres sources confirment que la cible était bien Al-Nayrab, une base aérienne abritant les gardiens de la révolution iraniens. Les sources militaires de DEBKAfile ajoutent que cette base, au sud-est d’Alep, sert également aux forces du Hezbollah opérant dans le district et peut-être à des milices pro-iraniennes. Si l’attaque israélienne est confirmée, elle servira à mettre en évidence une question clé sur la table entre les présidents Donald Trump et Vladimir Poutine lors de leur face-à-face à Helsinki, aujourd’hui, au lendemain de cette nouvelle frappe : la Syrie et le retrait des forces iraniennes et du Hezbollah du pays.

La base aurait été précédemment frappée par Israël le 29 avril dans le cadre d’un vaste raid qui visait également des dépôts d’armes près de Hama.

Un responsable militaire en Syrie a accusé dimanche soir Israël d’avoir attaqué une base aérienne militaire d’Al-Nayrab en Syrie, près d’Alep, selon l’agence de presse officielle syrienne SANA. Aucune blessure n’a été immédiatement signalée, mais des dommages importants auraient été causés.

Tsahal n’avait ni confirmé ni démenti les informations depuis dimanche soir.

 

Fichier photo (Photo: EPA)

Fichier photo (Photo: EPA)

 

“L’ennemi sioniste est revenu à ses tentatives désespérées pour soutenir les organisations terroristes vaincues à Daraa et à Quneitra, et il a attaqué en utilisant des missiles contre l’un de nos avant-postes militaires au nord de l’aéroport Al-Nayrab. Les dommages ont été causés seulement sur les bâtiments”, a déclaré un communiqué syrien.

L’armée israélienne a déclaré dans un communiqué jeudi dernier avoir atteint trois cibles la nuit précédente en représailles à l’incursion mercredi d’un drone syrien qui a été abattu dans le nord d’Israël.

“L’armée israélienne tient le régime syrien pour responsable des actions menées sur son territoire et le met en garde contre d’autres actions visant les forces israéliennes”, a déclaré le communiqué israélien à l’époque.

Vendredi, Israël a tiré un missile Patriot sur un drone s’approchant de sa frontière syrienne, le deuxième incident de ce type cette semaine-là.

Israël, préoccupé par le fait que la présence croissante de l’Iran en Syrie soit une menace pour sa sécurité, a frappé des dizaines de positions soutenues par l’Iran et le Hezbollah en Syrie, au cours du conflit qui dure depuis sept ans.

L’Iran est un allié de poids du président syrien Bashar Assad et soutient un certain nombre de milices, dont le Hezbollah libanais, qui se battent pour soutenir Assad.

Daniel Salami | Publié: 15.07.18, 23:48

Reuters a contribué à ce rapport.

ynetnews.com

Première publication: 15/07/18, 23h48

Adaptation : Marc Brzustowski

4 COMMENTS

  1. C’est vrai : ” on est au courant de rien ” .

    Mais les iraniens , les syriens et le hezbollah connaissent la vérité .

    N’est ce pas l’essentiel ?

    Certains réveils sont parfois douloureux alors que les israéliens pourront bien dormir .

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.