Benett et Smotritch : la séparation ! par Shraga Blum  janvier 11, 2021

Dernier effort dans le bras de fer entre lui et Naftali Benett ou décision définitive, Betzalel Smotritch a annoncé lundi soir à la télévision qu’il se présentera seul aux prochaines élections. « Chacun va dans son chemin mais nous restons amis » a précisé le président du nouveau parti HaTzioynout HaDatit ». Il a expliqué qu’il tenait à tout prix continuer à défendre les idées de droite et du sionisme religieux alors que Naftali Benett préfère se concentrer sur le Corona et l’économie et a refusé de s’engager à ne pas s’aventurer dans des alliances inhabituelles après les élections. Sur une alliance avec Itamar Ben-Gvir, Smotritch a dit « être prêt à courir avec quiconque acceptera de faire partie d’une formation sioniste religieux idéologique ».
Après son annonce, son parti a publié un communiqué disant : « Nous avons fait tout ce qui était en notre pouvoir ces dernières semaines pour trouver des dénominateurs communs et notamment de s’engager à ne pas entrer dans un gouvernement de gauche après les élections mais uniquement dans un gouvernement national de droite. Malheureusement, les portes se sont fermées devant nous. Mais nous ne nous laisserons pas aller à des accusations mutuelles et des insultes. Nous nous respectons les uns les autres. Nous souhaitons entière réussite à la Nouvelle Droite dans la nouvelle voie qu’elle emprunte en visant de nouveaux publics et en tentant de restaurer l’économie. Mais le sionisme religieux à une ligne, variée et riche. Nous allons tout faire pour relever les étendards du sionisme religieux et de la droite idéologique afin de mener vers un gouvernement national et stable pour les citoyens. Un gouvernement qui s’occupera certes du Corona et de l’économie, mais en même temps qui renforcera l’identité juive de l’Etat, renforcera le peuplement juif et réformera le système judiciaire ».
Après cette annonce, le parti Yamina a publié un communiqué laconique : « Betzalel Smotritch a choisi de diviser la droite. Nous lui souhaitons pleine réussite dans sa nouvelle voie ».
En clair, c’est la fin de Yamina et le retour de la Nouvelle Droite séparée des partis sionistes religieux. Cette scission fait les affaires de Binyamin Netanyahou qui espère affaiblir Naftali Benett et voir entrer un parti sioniste-religieux à la Knesset qui ne risquera pas de s’allier au clan « anti-Bibi ».

Photo Yonatan Sindel

LPH info

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.