Linda Sarsour/ Facebook

« Ceux qui s’identifient comme sionistes ne peuvent pas être féministes car elles ignorent les droits des femmes palestiniennes », a-t-elle affirmé.

Celle qui se présente sur Twitter comme une « Musulmane, palestinienne américaine, militante pour la justice raciale et les droits civiques, commentatrice des médias. Née et élevée à Brooklyn », avait été saluée le mois dernier pour avoir été à l’initiative d’une collecte de fonds sur internet visant à reconstruire plusieurs cimetières juifs vandalisés sur le sol américain.

« Cela n’a pas de sens de s’interroger sur la place éventuelle de gens qui soutiennent l’État d’Israël et ne le critiquent pas au sein du mouvement. Ça ne peut pas être du féminisme. Vous défendez les droits de toutes les femmes, y compris des Palestiniennes, ou aucun », a indiqué la figure du mouvement féministe anti-Trump « La Marche des Femmes ».

« Les femmes palestiniennes américaines dans les mouvements de justice sociale ne peuvent pas être aussi visibles que les autres femmes parce qu’elles sont la cible d’attaques de la part des « sionistes de droite », a-t-elle martelé.

Interrogée sur le rôle-clé de plusieurs femmes palestiniennes dans « la Marche des femmes », Sarsour a fait valoir que les femmes palestiniennes « ne sont pas toutes visibles », dénonçant les « sionistes de droite » qui sont prêts à « n’importe quel extrême » pour « nous criminaliser ».

Emily Shire, rédactrice politique du magazine féminin en ligne Bustle. a de sont côté fait part de son dilemme en tant que féministe sioniste dans un article du New York Times publié le 7 mars.

« Je trouve troublant que l’adoption d’un tel point de vue soit considérée comme une partie essentielle d’un événement qui est censé unir les féministes », a-t-elle écrit. « Je suis heureuse de débattre de la politique au Moyen-Orient ou d’écouter les critiques des politiques israéliennes. Mais pourquoi la critique d’Israël serait-elle la clé du féminisme en 2017? « 

Soutenus par l’auteure britannique J.K. Rowling, Linda Sarsour et Tarek El-Messidi, avaient lancé une campagne en ligne pour lever des fonds destinés à aider deux cimetières juifs vandalisés dans le Missouri (centre) et à Philadelphie le mois dernier.

Ils avaient alors fait part de leur volonté d' »envoyer un message d’unité des communautés juive et musulmane ».

Source : I24News

6 Commentaires

  1. Le droit au mensonge dans l’Islam (ou taqîya) a pris une telle proportion dans le monde qu’il ne choque plus l’Occident lobotomisé ! Il était évident que cette histoire d’aide pour les cimetières juifs vandalisés était une tactique sournoise pour blanchir les exactions innombrable de l’Islamisme dans le monde en laissant imaginer qu’il existe un Islam « modéré » et tolérant. La malhonnêteté de cette femme nous donne la preuve que même parfaitement occidentalisés, les musulmans restent intolérants..et bêtes (100% pour le commentaire de Miraël).
    Il n’empêche que le ver est dans le fruit et le ronge de plus en plus profondément de jour en jour.

  2. C’est trop drôle…. Les palestiniennes auraient des droits au sein de leur société … plus que les arabes israeliennes… et Islam et féminisme sont compatibles… Connasse d’antisémite

  3. Il faut arrêter de donner de l’importance et de l’audience à des personnes qui n’ont d’autre moyen pour exister médiatiquement que de déblatérer sur Israel et les juifs. Afficher leur photo et leur répondre c’est leur faire trop d’honneur.

    • En même temps, ne pas en parler c’est se cacher la tête dans le sable en attendant les agressions autres que verbales. Il faut les « dévoiler » et les renvoyer dans leurs cordes.

  4. Comment peut-elle parler de « féminisme » avec son voile sur la tête qui marque sa soumission et son aliénation au dogme islamiste ? C’est vraiment se moquer du monde ! Il s’agit là d’une véritable perversion du sens des mots et du combat des femmes qui cache mal l’objectif de cette militante : dénier le droit à l’existence de la seule démocratie du MO.

  5. On pourrait faire exactement la même conclusion idiote pour elle:
    « Celles qui se revendiquent comme femmes musulmanes antisionistes ne peuvent être féministes car elles ignorent les droits des femmes israëliennes sur leur propre territoire »….

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.