Le Séder (qui signifie ordre) de Pessah lors duquel nous lisons le récit de la sortie d’Egypte tourne autour de la consommation de mets particuliers symboliques et à l’absorption de 4 coupes de vin.

Le mot Pessah se décompose en Pé – Sa’h : « la bouche raconte » et la transmission orale prend alors tout son sens pour évoquer autour de la table du Séder entre générations la mémoire de nos ancêtres et inscrire l’histoire du Peuple Juif dans les cœurs de nos enfants pour les générations futures.

Se remémorer l’histoire (raconter, comprendre et expliquer ) pour garder aujourd’hui présent à l’esprit la volonté d’une vie toujours libre.

L’acte héroïque de changement personnel du Peuple Juif qui choisit une manière de vivre et de se conduire sacrée rappelle l’enseignement le plus fort de l’histoire de l’Exode, une inspiration constante pour notre développement religieux pour toujours.

Pour une ambiance de joie et de fête, la préparation, les chants, le récit, la manière de consommer, tout doit contribuer à mettre les enfants au centre du Séder qui se veut le plus vivant possible. L’illustration en est par excellence la Haggada (récit de la sortie d’Egypte) qui est présentée sous forme de questions-réponses.

Chacun boit 4 coupes de vin ou jus de raisin, accoudé du côté gauche, le verre de Kiddouch étant le premier. Chaque verre contient au minimum, 8,6 cl, au mieux 15 cl. La position accoudée rappelle la situation des hommes libres dans l’Antiquité qui mangeaient sur des lits.

Chacun mange accoudé 30 g de matsa. Casser la matsa comme un symbole de partage…

On ne mange pas le maror, les herbes amères, accoudé car elles évoquent l’esclavage et non la liberté.

Manger des herbes amères pendant le Séder, nous rappelle l’amertume de nos vies d’esclaves et nous confère la qualité de diriger nos vies en préservant notre sens de l’autodétermination.

Le plateau du Séder

Ce plateau symbolise à la fois notre oppression et notre libération.

Celui-ci peut être en argent, en métal, en bois, en verre ou en tout autre matériau. Il peut être recouvert d’une serviette ou d’un napperon.

La Torah qui nous permet de développer une réelle proximité, un lien indéfectible avec Hachem, nous demande de raconter à nos enfants comment l’ Eternel nous a délivrés d’Egypte.


 

Les 9 différents éléments et symboles du plateau :

  • 3 Matsot entières : il est préférable qu’elles soient faîtes à la main. La matsa nous rappelle la sortie précipitée d’Egypte.
  • L’os (Zéroa) : à l’époque où le Temple existait, les juifs se rendaient à Jérusalem et y sacrifiaient l’agneau pascal en cette soirée du Seder. L’os évoque l’agneau pascal puisqu’il est interdit de pratiquer un sacrifice hors du Temple.
  • L’œuf (Bétsa) : il rappelle le Haguiga, sacrifice du jour de fête (yom tov). L’œuf évoque la destruction du Temple et le deuil qui en suivit. (L’œuf est un des éléments traditionnels su deuil)
  • Les herbes amères (Maror) : en général, de la salade romaine, des endives ou du raifort nous rappelle la vie amère de nos ancêtres
  • Le harosset: de la racine héress, argile. Cette compote symbolise le mortier que les hébreux utilisaient en Egypte pour fabriquer les briques nécessaires aux constructions.. Elle est faîte le plus souvent de fruits mentionnés dans le Cantique des Cantiques (dattes, pommes, noix…)
  • Le Karpass: un légume pour le premier trempage : céleri, persil, sur lequel on peut dire la bénédiction  » Boré peri haadama « .  Pessa’h est la Fête du Printemps, la fête de la naissance du peuple juif. Ces légumes sont ici le symbole du renouveau et de la régénération.
  • Le Hazéret : une salade comme le Maror. Le Hazéret sert au Korekh (sandwich de matsa et d’herbes amères)
  • L’Eau salée : citronnée ou vinaigrée et hors du plateau, elle rappelle les larmes des opprimés. Au cours du Seder, on y trempera le Karpass.
  • 4 coupes de vin ou jus de raisin qui rappellent la libération par Hachem

Sources :

consistoire.org

lamed.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.