Nicolas Sarkozy, candidat à la primaire de la droite, estime que « ne rien faire » contre le burkini « serait acter un nouveau recul de la République », dans un entretien à paraître vendredi dans le Figaro Magazine.

« Ne rien faire, c’est laisser penser que la France apparaît faible et ce serait acter un nouveau recul de la République », estime l’ancien chef de l’Etat, qui propose une loi « qui interdise tout signe religieux à l’école mais également à l’université dans l’administration et aussi dans les entreprises ».

Pour Nicolas Sarkozy, « porter un burkini est un acte politique, militant, une provocation ».

« Si nous n’y mettons pas un terme, le risque c’est que dans dix ans, les jeunes filles de confession musulmane qui ne porteront pas le voile ou le burkini seront montrées du doigt et seront sous la pression quotidienne de l’entourage », a-t-il mis en garde.

Mardi, un sondage Elabe diffusé sur BFMTV mardi, au lendemain de l’annonce de déclaration de Nicolas Sarkozy, a révélé que 79% des Français se disent défavorables à une réélection de l’ex-Président à la tête du pays.

Un chiffre qui est de 54% chez les seuls sympathisants de droite et du centre.

Source 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.