Rapport inégal entre la 2ème force de l’OTAN et les Kurdes

1
1732

La Turquie lance une offensive de troupes dans le nord-est de la Syrie

 

Alors que le Président Recep Erdogan avait annoncé le début d’une opération turque dans le nord-est de la Syrie le mercredi 9 octobre, les FDS dirigés par les Kurdes ont annoncé que les avions de combat turcs frappent des zones civiles. Erdogan a déclaré qu’il souhaitait créer «un asile sûr débarrassé des milices kurdes pour abriter un million de réfugiés syriens».

Les sources militaires de DEBKAfile rapportent que l’objectif de l’armée turque est d’établir une bande de sécurité longue de 100 km et profonde de 30 km le long de la frontière turco-syrienne. (Voir la carte ci-jointe.) À l’heure actuelle, des frappes aériennes turques sont dirigées contre les bases et les dépôts de munitions de la milice kurde YPG, tout en les pilonnant de l’autre côté de la frontière. L’armée de l’air turque bombarde également Ras al-Ayn dans la région de Hasakeh, à l’est de l’Euphrate. Les forces terrestres et les chars d’assaut turcs sont entrés en Syrie mercredi soir.

Les rapports kurdes faisant état de bombardements aériens turcs semblaient gonflés dans l’espoir de voir les Américains leur porter secours avant le passage de l’armée turque. Dans la phase initiale de l’offensive, nos sources militaires ne s’attendent pas à ce qu’Erdogan dépasse les limites de la zone de sécurité, dont il a convenu avec le président Donald Trump, lors de leur appel téléphonique du samedi 7 octobre. C’était après cet appel que Trump a annoncé le retrait d’environ 100 soldats américains de deux postes d’observation situés dans le nord-est de la Syrie, qui se trouvaient au beau milieu du projet turc d’invasion. Cette décision a été vivement critiquée, notamment par le Républicain Lindsey Graham -qui y voit un signe avant-coureur du lâchage par Trump d’Israël face à l’Iran -. Trump s’est donc ressaisi et a voulu donner le change en avertissant, également, Erdogan qu’il “effacerait” l’économie turque si les Kurdes étaient attaqués.

Un certain nombre de mouvements militaires liés à la Syrie ont eu lieu au cours de Yom Kippour:

  • L’Iran a lancé un exercice militaire à grande échelle non annoncé à sa frontière avec la Turquie, avec la participation de forces spéciales, a annoncé le chef d’état-major iranien Abdolrahim Mousavi.
  • Une petite force américaine s’est rendue dans la ville de Kobani, dans le nord de la Syrie, près d’Alep, afin de parer à une éventuelle attaque turque. La force est composée de six véhicules blindés américains.
  • Les milices pro-turques Turkmani se sont massées près de la frontière turco-syrienne pour soutenir le prochain assaut turc sur Tal Abyad.

   ,  , 

Turkey launches troop offensive in northeastern Syria

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.