Quneitra : les Russes en rivalité… humanitaire avec Israël!©

2
581
Quneitra : les Russes en concurrence… humanitaire avec Israël!
Les Russes, prenant possession de la zone de cessez-le-feu de Quneitra, ont transmis des paquets d’aide humanitaire aux villageois, mais Israël est déjà présent par son aide médicale et en aliments de base, de puis 4 ans et demi. On apprend que l’Etat Hébreu ouvre deux autres centres de soin en plein territoire syrien… 

 

Alors que les troupes russes commençaient à se déplacer à l’intérieur du secteur de cessez-le-feu imposé autour de Quneitra, juste en face de la frontière israélienne du Golan, mercredi 19 juillet, elles se sont rendues compte qu’elles se trouvaient en concurrence acharnée avec Israël concernant…  l’aide humanitaire dans les villages du secteur détenus par les rebelles.

Puisque Israël est farouchement opposé à toute présence russe dans la zone (théoriquement) démilitarisée de Quneitra – et bien que cette présence ait été approuvée par l’Administration Trump, comme Debkafile l”a révélé en exclusivité le mardi 18 juillet – Moscou a décidé d’avancer lentement à pas de loup et d’en profiter pendant ce temps pour l’emporter “sur les cœurs et les esprits”, en s’occupant des groupes rebelles et de leurs familles, qu’Israël a secouru depuis des années (au moins depuis l’automne 2013, par l’hôpital de campagne de Tel Hasakah). Le Kremlin s’imaginait que si ces groupes rebelles perdiat l’habitude d’être aidés par Israël, il pourrait les convaincre de coopérer avec les troupes russes dans l’application de la zone de cessez-le-feu de Quneitra et au-delà (on parle d’une alliance de circonstance entre 10.000 rebelles de Homs avec les Russes contre les groupes djihadistes) et que, de fait, les Russes pourraient alors se passer des appréciations d’Israël et de sa conformation au traité.

Mardi, par conséquent, un convoi militaire russe est arrivé jusque dans Jabah, un village au nord(-est de la ville de Quneitra, à 4 kms de la frontière israélienne sur le Golan. Des officiers décrits comme appartenant au “Centre de Réconciliation du Ministère de la Défense russe” sont sortis des camions et ont commencé à distribuer des paquets de nourriture aux villageois.

Les civils ont reçu des produits de première nécessité et ont été soigné au besoin par les médecins russes, a annoncé un officier syrien. Les officiers russes et syriens ont promis l’arrivée d’une aide humanitaire supplémentaire ” pour les implantations à travers toute la province de Quneitra” et que les médecins russes allaient se rendre en visite dans tous les villages de la zone de cessez-le-feu.

Israël, qui envoie de l’aide à travers tous ces villages syriens qui se sont trouvés retranchés par la guerre civile hors d’accès des produits de nécessité basiques, a essentiellement gardé ce programme sous scellées, excepté quand des témoins racontaient aux médias ce qu’ils avaient vu et vécu aux médias. Mercredi, les officiers de Tsahal dirigeant ce programme d’aide se sont demandé sur un ton ironique : “Mais où donc étaient passés les Russes, pendant toutes ces années, quand il n’y avait uniquement qu’Israël à aider ces villages abandonnés tout le long de sa frontière?”

Après avoir observé les troupes russes distribuer des paquets aux gens de Quneitra, le gouvernement israélien et les chefs de l’armée ont décidé de défier ces gestes de propagande russe extrêmement tardifs.

Jusqu’à présent, Israël a fourni une aide humanitaire régulière à quelques 200.000 villageois vivant dans 80 villages rebelles qui ne sont pas contrôlés par Daesh, jusqu’à 15 kms de profondeur à l’intérieur du territoire syrien. L’an dernier uniquement, Israël a envoyé plus d’un million de litres de carburant brut, 360 tonnes de produits alimentaires, 77 tonnes de vêtements et de chaussires, des dizaines de générateurs et de systèmes d’eau, ainsi qu’apporter des soins médicaux, dont des soins hospitaliers pour les blessés et les malades syriens, grâce à un hôpital de campagne à la frontière, servant de centre d’affactation vers les hôpitaux en cas de nécessité.

Mercredi,Israël a officiellement formalisé ce programme d’assistance sous l’intitulé de “L’opération bon voisinage”, et a dévoilé qu’il était, en fait, déjà administré depuis 2016 par une unité spéciale de la Division Bashan, qui a la responsabilité du secteur du Golan.

Tsahal a diffusé des séquences montrant des camions transportant de l’approvisionnement, de l’équipement médicale, des médicaments, du carburant et des produits alimentaires à travers la frontière, ainsi que des images montrant les personnels paramédicaux israéliens soulageant les blessés syriens et les retirant du champ de bataille afin de leur obtenir des soins approfondis dans des hôpitaux israéliens.

Selon les statistiques de Tsahal, au moins 3.000 Syriens ont franchi la frontière au cours des 4 dernières années pour bénéficier de soins médicaux. Et Israël a envoyé des incubateurs, des respirateurs et des ambulances autant que nécessaire. Durant la même période, Tsahal a conduit 150 opérations d’assistance sur le sol syrien.

A leur arrivée à Quneitra, les Russes ont découvert une population bien mieux nourrie et soignée que n’importe quels civils syriens en n’importe quel autre endroit des fronts de guerre du pays entretenus par leurs bombardements, volant au secours du dictateur Bachar El Assad. Quoi qu’il en soit, ils se sont mis à faire assaut d’aide humanitaire contre Israël afin de conquérir les “esprits et les coeurs” des villageois, dans l’endroit de Syrie le mieux secouru et entretenu!

 

DEBKAfile Reportage Spécial 19 juillet 2017, 8:58 PM (IDT)

Adaptation : Marc Brzustowski

 

2 COMMENTS

  1. Mais jamais la radio la télévision ou la presse écrite française ne se fait ou ne se fera l’écho de ces actions humanitaires d’Israël en Syrie. Trop occupés à dénoncer “l’occupation” et à glorifier les terroristes palestiniens.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.