Que fait l’Ambassadeur Jon Huntsman sur l’USS A. Lincoln?

2
1345

L’USS Abraham Lincoln déployé en face de la Syrie, avec à son bord, l’envoyé américain en Russie

Accompagné de 10 navires de guerre, le porte- avions USS Abraham Lincoln a été déployé mercredi 24 avril en face de la côte syrienne pour manifester sa force devant la Russie et l’Iran. L’effet a encore été souligné par la révélation, selon des sources de la marine américaine, de la présence sur le pont de commandement du porte-avions, de l’ambassadeur des États-Unis à Moscou, Jon Huntsman. Son message n’a guère besoin d’être commenté : “Quand vous avez 200 000 tonnes de diplomatie qui sillonnent la Méditerranée, c’est une diplomatie d’avant-garde – il n’y a rien d’autre à ajouter.”

Même pendant les années de guerre froide entre les États-Unis et la Russie soviétique, aucun ambassadeur des États-Unis n’avait été placé en première ligne contre les forces russes et iraniennes au Moyen-Orient. Le communiqué de la marine américaine a annoncé que l’Ambassadeur Huntsman inspectait les opérations de « 9.000 membres d’équipage, des Marines et des 130 avions de combat sur les ponts du Lincoln et des autres navires du groupe de frappe».

Selon les sources militaires de DEBKAfile : Cette manifestation de puissance diplomatique soutenue par l’armée américaine a été programmée pour le jeudi 25 avril, lorsque le président Vladimir Poutine et le dirigeant nord-coréen sont sur le point de s’asseoir pour leur premier sommet à Vladivostok, dans l’est de la Russie. Cette entrevue représente comme un défi de Poutine face au canal de négociation nucléaire mis en place par le président Donald Trump avec le dictateur nord-coréen.

Le déploiement de Lincoln face à la côte syrienne est également la réponse de l’administration Trump aux trois principaux chefs de file iraniens, le dirigeant suprême, l’ayatollah Ali Khamenei, le président Hassan Rouhani et le ministre des Affaires étrangères Mohammed Javad Zarif, qui a menacé mercredi les États-Unis de représailles sévères contre les sanctions qui bloquent ses exportations de pétrole.

Mercredi, Moscou a aussi fait savoir aux séparatistes ukrainiens, soutenus par la Russie dans leur bataille contre le gouvernement central à Kiev, que les formalités administratives seraient supprimées des démarches, pour n’importe lequel de ces combattants qui souhaitent obtenir la citoyenneté russe. Washington a perçu cette offre comme une demi-mesure vers l’annexion par la Russie d’une autre partie de l’Ukraine, après la Crimée. Le département d’Etat a publié cette déclaration : “Grâce à cette action extrêmement provocatrice, la Russie intensifie ses attaques contre la souveraineté et l’intégrité nationale de l’Ukraine”.

Le mardi 23 avril, JForum a annoncé l’arrivée en Méditerranée de deux transporteurs américains et de leurs groupes de frappe – l’USS Abraham Lincoln et l’USS John C. Stennis – et a rapporté qu’ils opèrent en conjonction avec la Sixième flotte des Etats-Unis, en liaison avec les marines alliées.

   ,  ,  , 

USS Abraham Lincoln deploys opposite Syria, US envoy to Russia aboard

2 COMMENTS

  1. Trump referme le piege sur les mollahs , sauf a obtenir l aide virile de macron le grand guerrier , ceux ci se retrouvent desormais dans la mouise totale , d ou ces precautions face a une probable provocation

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.