Quand le Commandement du Front Intérieur réquisitionne les hôtels : c’est ainsi que l’isolement des patients infectés au Corona  en état léger à modéré est géré

Suite au diagnostic de l’Organisation mondiale de la santé, selon laquelle les isolements hospitaliers sont inefficaces, une information recueillie par Walla! NEWS détaille la prochaine étape de la lutte contre la propagation du virus qui sera mise en œuvre dans les prochains jours. Les personnes infectées viendront dans les hôtels, seront placées sous la responsabilité du Ministère de la Santé et ce n’est que lorsque leur état s’aggravera qu’elles seront référées aux hôpitaux

Photo: Niv Aharonson, éditeur: Tal Resnick
Un document détaillé qui est parvenu à Walla NEWS! hier (dimanche)qui dévoile la nouvelle procédure de traitement du coronavirus, qui sera facilité par l’usage de l’hôtel et commencera à être mise en place dans les prochains jours. Cette décision apparente s’inscrit dans le contexte du diagnostic de l’Organisation mondiale de la santé selon laquelle les isolements hospitaliers sont inefficaces.
Cela contraste avec la façon dont le ministère israélien de la Santé a fonctionné jusqu’à présent – avant les propos du directeur général adjoint du Ministère, le professeur Itamar Grotto, qui a déclaré seulement ce week-end qu’environ 60% des patients seront admis à leur domicile, qui s’inscrira dans un réseau unique, permettant de mettre en place toutes les conditions logistiques nécessaires à la mission, en un large déploiement à travers tout le pays.
Selon le document, l’arrivée des patients dans les hôtels sera coordonnée directement par la municipalité ou les hôpitaux. Les hôtels seront une auberge pour les patients dont l’état de santé est défini comme léger et permettra de les maintenir en isolement jusqu’à la fin de leur maladie conformément à la procédure d’isolement publiée par le ministère – et le suivi et les soins médicaux seront effectués sous la responsabilité des fonds de santé.
Parallèlement, le système de commandement et de contrôle de l’hôtel sera sous la responsabilité du Commandement du Front Intérieur, et la fourniture d’équipements de protection au personnel de l’hôtel et le contrôle du respect des procédures de contrôle de la pollution et de l’environnement seront effectués sous la responsabilité du ministère de la Santé. La police israélienne sera responsable du maintien de l’ordre public à l’hôtel et les services hôteliers seront fournis sous la responsabilité du personnel de l’hôtel.
Unité spéciale de soins d'urgence à l'hôpital Sheba Tel Hashomer, 5 mars 2020 (Reuben Castro)
Unité spéciale de soins d’urgence à l’hôpital Sheba (Photo: Reuven Castro)
Avant de transférer les patients des hôpitaux pour les envoyer vers des hôtels, le déménagement sera coordonné avec les caisses de santé. L’hôpital enverra alors une lettre de projet de transfert à la caisse de santé – et celle-ci contactera le patient et l’informera avant son transfert à l’hôtel. Dans les étapes suivantes, la caisse autorisera le personnel médical de l’hôtel à accepter l’admission du patient, et le personnel médical de l’hôtel coordonnera son transfert de l’hôpital à l’hôtel et sa réception sur place. En cas d’accueil de patients arrivant directement de la communauté – l’identité des nouveaux patients sera transférée du ministère de la Santé au fonds de santé. Un médecin de la caisse de santé organisera un rendez-vous médical avec le patient et décidera si le patient sera traité à l’hôpital ou à l’hôtel. Si le médecin n’est pas sûr que le patient puisse être défini comme étant en condition bénigne, il sera de la responsabilité de la caisse de santé de contacter l’hôpital en ambulatoire. Si le médecin est d’avis que l’état du patient est léger, la caisse informera le personnel médical de l’hôtel de la nécessité de l’admission. Le personnel médical de l’hôtel coordonnera l’arrivée du patient à l’hôtel en ambulance et jusqu’à son arrivée, la surveillance médicale du patient se poursuivra à son domicile.

Armée et salle d’essais

Le document énonce, entre autres, les principes de fonctionnement de l’hôtel, selon lesquels le service fonctionnera à toutes heures de la journée. Et devra trouver les chambres vacantes; aider les nouveaux patients en distribuant du matériel de surveillance et de l’équipement hospitalier; planifier les patients depuis leurs chambres pour recevoir des médicaments ou effectuer des examens médicaux au besoin ; aider les patients à contacter les caisses de santé au besoin; aider les caisses à contacter les patients. Agir selon le besoin et le fonctionnement du Magen David Adom dans les  cas d’urgence médicales.

Hôtels à Plage d'Eilat (ShutterStock)

Lieu de soins pour les patients en condition légère. Hôtels à Eilat (illustration photo: ShutterStock)

Chaque hôtel se verra attribuer des chambres qui permettront aux patients de s’enregistrer en privé au besoin. Par ailleurs, le suivi médical de chaque patient sera à la charge du fonds de santé. Ainsi, les patients se feront expliqués les procédures d’isolement et les procédures de surveillance médicale à l’hôtel, par téléphone ou via des pages explicatives; Il y aura un contact téléphonique quotidien avec le patient deux fois par jour; Les signes essentiels sont surveillés deux fois par jour, notamment le pouls, la fièvre et la saturation en oxygène ; Il y aura une réunion médicale à distance en cas de suspicion d’aggravation afin de prendre une décision de sortie vers l’hôpital ; Une réunion médicale aura lieu en présence du patient et du personnel hospitalier qui arrivera à l’hôtel, en fonction de ses besoins médicaux, des médicaments à dispenser, de l’état aigu et d’autres fournitures médicales seront fournies à l’hôtel au besoin.

La sortie du patient vers son lieu de convalescence aura lieu après deux tests négatifs concernant le coronavirus des voies aériennes, à au moins une journée de différence, qui seront établis au moins deux jours après la fin des symptômes et l’amélioration de l’état du patient. « Il convient de vérifier que les tests thermiques n’ont pas été effectués sous l’influence de médicaments réduisant la température », a précisé le document.

Évacuation vers l’hôpital – dans des conditions strictes

Dans l’une des annexes du document, les raisons pour lesquelles les patients adultes victimes du Coronavirus et présents dans des hôtels seront dirigés vers les centres de médecine d’urgence des hôpitaux étaient énumérées. Parmi eux, << un changement de reconnaissance ou une nouvelle confusion; un état clinique suspecté de développer un état infectieux; un état clinique nécessitant une assistance respiratoire (par exemple, un besoin en oxygène chez un patient qui n’a pas déjà utilisé d’oxygène); le débit d’air dans la pièce à 92% et au-dessous ; incapacité à manger ou à boire; vomissements sur trois jours; plus de six cas de diarrhée; impulsions supérieures à 125 battements par minute; plus de 24 respirations par minute et plus de 39 degrés de fièvre après avoir pris un médicament anti-calorique, ou en dessous de 35,5 degrés. « 

L'équipe du MADA fait référence à un travailleur chinois présumé de l'hôpital Barzilai de Corona à Sderot.26 janvier 2020 (MDA)
En cas d’urgence médicale. Équipe MDA (Photo: MDA)

On a précisé que « s’il existe des conditions cliniques qui augmentent le niveau de risque, telles que l’insuffisance cardiaque, les maladies pulmonaires chroniques, le diabète, la cirrhose du foie et l’immunosuppression chez les personnes de plus de 60 ans, la référence à une maladie doit également être envisagée pour les signes et symptômes. »

Dans une annexe à la liste des populations prioritaires pour l’obtention de kits de surveillance métrique, y compris les patients de plus de 60 ans, les patients souffrant d’essoufflement, les maladies pulmonaires chroniques, les patients en oncologie ou en méta-oncologie en oncologie active, la corticothérapie de plus de 20 mg par jour ou la thérapie biologique, les patients atteints de cirrhose, patients souffrant d’insuffisance cardiaque et diabétiques.

Un questionnaire de suivi et de réponse médicale par téléphone

Le statut des personnes séjournant dans les hôtels sera contrôlé via un questionnaire qui leur sera envoyé toutes les quelques heures. Ils devront répondre aux questions par oui ou non, et en cas de réponse «non», ou en présence de signes anormaux, le patient aura un rendez-vous médical par téléphone. « Si la situation du patient s’est radicalement aggravée, le patient sera invité à contacter sa caisse de santé et le personnel de l’hôtel », est-il précisé.

news.walla.co.il

Adapation de l’hébreu  : Marc Brzustowski

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.