Un jour notre Histoire – Cheikh Raymond

Qui n’a pas entendu parler du Cheikh Raymond ? Musicien constantinois de renom, maître du Oud et de la musique arabo-andalouse, assassiné de façon tragique le 22 juin 1961 ? Eliana Gurfinkiel revenait sur l’histoire de cet immense chanteur de Malouf .

24 juin 2018 Qualita

Quand Enrico Macias racontait Tonton Raymond (vidéos)

Reportage d’il y a une quarantaine d’années retraçant l’histoire du célèbre chanteur de la musique andalouse constantinoise Cheikh Raymond Leyris, dit « Tonton Raymond » qui a été assassiné le vendredi 22 juin 1961, veille de chabbat.

Derrière son histoire fabuleuse et tragique à la fois, ce reportage laisse entrevoir la vie des 30 000 Juifs de Constantine.

Témoignages d’Enrico Macias, son fidèle élève ainsi que de nombreux autres intervenants.

Depuis les émeutes de Sétif en 1945 et la Toussaint Sanglante de 1954, les juifs se sentent de plus en plus menacés.

Et l’assassinat du musicien, le 22 juin 1961,  marqua l’apogée de cette terreur, engendrant l’exode massif de ses coreligionnaires hors d’Algérie et même du Maroc (puisque qu’Hassan II avait alors déclaré qu’il n’était désormais plus en mesure d’assurer la sécurité de la communauté juive marocaine).

Dans ce ciel bleu méditerranéen qui se couvrait de plus en plus de nuages, cet assassinat a déchiré l’orage, marquant un tournant décisif dans le processus de guerre.

Et rien n’a changé puisque, aujourd’hui encore, lorsque son gendre et disciple Enrico Macias délaissa la variété pour revenir au malouf de ses origines, des menaces émanent d’Algérie.

Ce pays où il a fait bon vivre un jour, où résonnaient des musiques poétiques, tendres, mystiques et joyeuses.

Jforum

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.