PeSSaH arrive…(vidéo)

Jforum le 07.04.2020

Pessah arrive
Mémoire et Tradition obligent
D’évoquer les dix plaies
Qui frappèrent l’Egypte
Pharaon et son peuple
Endurcis dans leur cœur
Refusant de libérer ce peuple asservi
Ce peuple soumis à l’esclavage.

Mémoire et tradition obligent
De rappeler l’oreille attentive
Que prêtèrent, les Hébreux à la voix de
Moïse,
Porte parole du Très Haut
Épreuve de Confiance
Pour mériter la Délivrance
Épreuve D’ Unité
Pour mériter la Liberté.

Aujourd’hui, à l’échelle de l’humanité
Un Plaie vient de frapper
Où aucun continent n’est épargné…
Une plaie qui devrait interpeller
Peut être, sans doute, pour nous réveiller…
Mobilisation et Solidarité obligent
Car la vie de chacun est en danger

Mais que vient nous dire
Cette menace qui plane sur le monde entier
Vers quelles dérives vitales et morales
Sommes-nous allés ?
Pour déclencher, comme un effet boomerang
Ce coup du sort venu nous alerter.

Allons-nous prendre conscience
De ce qui dans notre monde
Et notre Humanité doit changer ?
Dans ses règnes végétal, animal et humain
La Création toute entière est agressée…
Sans sagesse, sans limites, sans finalité
Le monde pourra-t-il subsister ?

Noé avec l’arche,
Moïse en Egypte
Jonas prophétisant à Ninive
Et plus près de nous, les nations coalisées
Ont sauvé les valeurs qui fondent l’humanité
Autant de leçons à méditer…
Aujourd’hui,
Quel envoyé se lèvera
Pour rappeler les lois de vie
Qui régissent le monde et sa pérennité.

PESSAH 5780 A. Benchimol

 

Corona Vērus, poème de Alexandra Bennaim

 

LPH INFO donne la parole aux lecteurs

Corona Vērus*

Comme un réveil en sursaut

J’ai été projetée dans un monde

Soudain immobile et inquiet

Dans cette vie d’avant

Vaniteuse course contre le Temps

Où prendre de l’âge n’était plus un gage de sagesse…

Opération camouflage

La distance est de mise !

Exit l’agitation frénétique d’une  routine endiablée

Tournée vers l’Extérieur

Vers le regard de l’autre

Sur mon statut du jour…

Que ne maîtrise-t-on pas !?

Rien de trop loin ni d’impossible

L’Homme est un roi

À qui rien ne résiste

Toujours plus loin, c’est merveilleux

Réfutant toute vérité établie

Repoussant les limites

Surdoué dans toutes les matières

Créateur de vie.

Et dans ce tohu-bohu plaisant et captivant

Une injonction

“Hayeka” !

“Ou en es-tu Adam ?!”

Suspendu, sans préavis

À un constat immédiat !

Sommé de rentrer dans son Arche de Noé

Pourvu qu’il l’ait construite …

Quel drôle de fléau !

On m’a fermé la porte au nez, de la Terre et même du Ciel

Que je contemple désormais de ma fenêtre

Et j’aime être là, avec ceux que j’aime

Confinée avec ceux que Dieu m’a confiés de plus précieux

Du mieux que je peux

Dans cette misère,

Retour à l’essentiel

Pour plus de sens

Plaie d’Égypte

Propagée sur le monde

A la vitesse du Web

Décret non négociable

À l’expiration inconnue

Est-ce bien d’un nouveau souffle dont il s’agit ?

Inspiration, respiration du monde tout entier

Au même rythme, à l’unisson

« Silence on tourne »

On tourne en rond, la Terre aussi

Tout est question d’équilibre…

L’Humanité a sacrifié le Profit

Et a choisi la Vie

Pour combattre ce mal qui nous éloigne

Nous prenons du recul

Pour mieux se comprendre et se reconnaître

Pour plus de vérité et d’humanité

Cet air de fin du monde qui gronde fredonne-t-il enfin l’espoir d’un nouveau lendemain ?

Alexandra Bennaïm

 (*Vērus : mot latin signifiant vérité )

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.