Pentagone : possible qu’Erdogan ait orchestré le putsch ©

6
283

Président Recep Tayyip Erdogan est un “mégalomaniaque” qui a pu fabriquer la tentative de coup d’état du 15 Juillet pour réhabiliter son image à l’intérieur du pays, a déclaré Harold Rhode, un vétéran du Pentagone et spécialiste de la Turquie, au Jerusalem Post.

«Céder aux Russes et aux Israéliens afin de réstaurer les relations diplomatiques avec eux était humiliant» pour lui et aux yeux de nombreux Turcs et peuples du Moyen-Orient, a déclaré Rhode dans une interview dimanche.

Ainsi, la victoire artificielle d’Erdogan sur la tentative de coup d’Etat supposé montre au monde qu’il est encore puissant, a déclaré Rhode.

“Il est tout à fait possible qu’Erdogan ait conçu et ensuite combattu le coup d’Etat pour qu’il puisse racheter son honneur”, affirme-t-il. Selon ce scénario, les Turcs et les autres peuple Moyen-Orientaux verrait cela comme une grande victoire.

“Les Turcs ont tendance à se voir comme soit étant la force la plus importante au monde ou la plus faible, et cela peut fluctuer,” a-t-il expliqué, connaissant la mentalité turque.

«La Turquie est une terre de conspirations, même parmi les personnes les plus instruites,” a-t-il ajouté.

“La conspiration fait partie de la mentalité issue du fatalisme commun à la Turquie et au Moyen-Orient élargi. Le fatalisme Sunnite est une croyance selon laquelle Dieu détermine tout, et qu’il n’y a rien que l’homme puisse faire pour changer les choses “.

la culture turque appartient au Moyen-Orient, et non pas l’Europe, et donc, en essayant de comprendre le comportement turc d’une perspective occidentale est erroné, dit-il.

En outre, l’histoire ottomane et celle d’autres entités islamiques est pleine d’exemples d’actions impitoyables prises par les dirigeants pour rester au pouvoir.

A la question de savoir, si ce scénario de mise en scène du coup d’Etat est fondé, quelle serait la façon dont il pourrait être tenu secret, Rhode a répondu que ses amis turcs et même ceux qui vivent à l’extérieur du pays sont tellement pétrifiés qu’il est impensable pour eux ne serait-ce que de se poser cette question et donc d’en discuter.

Par exemple, le gouvernement turc a appelé les universitaires à l’étranger de rentrer au pays.

“Pensez-vous que quelque chose de sympathique les attend ?,” a plaisanté Rhode, qui est actuellement professeur invité à l’Université d’Ariel et chercheur en chef à l’Institut Gatestone basé à New York.

«Au Moyen-Orient, la vérité est un produit malléable et les régimes inventent souvent toutes les preuves dont ils ont besoin.”

En ce qui concerne l’accusation de M. Erdogan qui voudrait que son ancien allié et religieux turc américain Fethullah Gulen ait orchestré le complot, l’ancien responsable du Pentagone a dit qu’il est très vieux et qu’il doute qu’il puisse réaliser quelque chose comme ça depuis la Pennsylvanie.

En outre, il a noté que «les Américains peuvent surveiller les activités de Gülen en Pennsylvanie et savoir ce qu’il fait. Ils peuvent donc savoir s’il était impliqué dans le coup d’Etat supposé “.

“Quelque chose pue” en ce qui concerne le récit officiel des évènements du gouvernement d’Ankara, a-t-il poursuivi, ajoutant que les culpabilités doivent être soigneusement évaluées parce qu’elles sont «peut-être inventées.”

Quant à savoir comment les autorités turques ont pu agir si rapidement pour arrêter et licencier des dizaines de milliers de personnes du gouvernement et d’autres institutions suite à la tentative de coup d’Etat, il a dit qu’il est probable que des listes et des plans avaient été préparés avant le putsch avorté.

Si procéder à des opérations répressives de cette envergure contre des individus soupçonnés n’étaient pas préparé à l’avance », alors Erdogan et ses sbires sont des surhomme pour avoir réussi à le faire dans un temps si court. Car cela nécessiterait des capacités jamais vues chez tout autre peuple sur la terre », a déclaré Rhode.

L’Islamiste Erdogan rêve de rétablir le califat ottoman qu’il conçoit comme une étape en vue d’établir sa domination sur le monde islamique, a déclaré Rhode. La citation souvent répétée par Erdogan est éloquente : «la démocratie est un train que vous quittez une fois avoir atteint votre destination.”

“Le président américain Barak Obama lui intime de suivre la voie démocratique, mais le président turc n’a fait qu’utiliser la démocratie comme un outil pour atteindre son but.”

Il convient également de rappeler, a-t-il dit pour conclure, que selon plusieurs enquêtes, la plupart des Turcs se considèrent comme musulmans d’abord et Turcs ensuite, ce qui explique le soutien dont Erdogan a bénéficié depuis la tentative de coup d’Etat et lors des élections précédentes.

JPOST

6 COMMENTS

  1. “la plupart des Turcs se considèrent comme musulmans d’abord et Turcs ensuite”. On pourrait leur prêter Shlomo Sand pour découvrir comment le peuple turc a été inventé.

  2. comme Ephraym je suis persuadé depuis le dèbut que c’est un coup monté pour se débarrasser de ses opposants. Il serait temps que les dirigeants européens ouvrent les yeux

  3. OUI AU PUTCH ORCHESTRE…DAESH -LE MARMARA-L AVION RUSSE ASSEZ DE DEFAITES ….C EST MOI LE CHEF…LES KURDES DOIVENT LE SAVOIR…LES ISRAELIENS AUSSI…IL CARACTERISE LA FOLIE MUSULMANE A L EGAL DE SON PALAIS

  4. Cette fois nous pourrions effectivement avoir affaire au bon vieux complot classique : la conspiration politique au niveau d’un État. Avec une complication toute orientale…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.