La menace des terroristes du Hamas: marche des drapeaux, roquettes.

Message d’Israël au Hamas: «Le moindre tir de roquettes déclenchera une riposte sévère et immédiate».

Le gouvernement Bennett-Lapid fait face à un premier test et envoie un message haut, fort et clair à l’organisation terroriste Hamas: «Si vous tirez, les ententes formées grâce à la médiation égyptienne s’effondreront». De plus il y aura une réponse immédiate, Israël se réserve le droit de choisir le moment et de quelle manière. Depuis ce matin, les habitants de la périphérie de Gaza se sont préparés au pire.

Un ferme avertissement du Premier ministre Bennett au Hamas.

Peu de temps après avoir prêté serment, le gouvernement Bennett-Lapid fait face à son premier test ‒ avec le défilé des drapeaux à Jérusalem et les menaces du Hamas, tandis que plus de 20 ballons incendiaires ont été lancés dans le sud du pays. Pour tenter de dissuader le Hamas d’escalader, Israël a envoyé un message menaçant à l’organisation terroriste selon lequel si les tirs reprenaient, les ententes formées grâce à la médiation égyptienne s’effondreraient. Il y aura aussi une réponse d’’Israël à la terreur des ballons incendiaires.

Israël a clairement fait savoir au Hamas ‒ par le biais de l’Egypte ‒ que le nouveau gouvernement ne tolérerait pas des tirs de roquettes sur Israël et que si de tels tirs devaient avoir lieu, ils seraient suivis d’une réponse dure et immédiate. Parallèlement à ce message, Israël a également envoyé un message à l’Égypte selon lequel s’il est entraîné dans une escalade, cela fera mal à tous les accords que les Égyptiens tentent de forger entre Israël et le Hamas. Ces accords comprennent l’expansion de l’espace de pêche, l’introduction de marchandises dans la Bande et l’amélioration des conditions humanitaires. Un autre message qui est passé est qu’Israël a fait tout son possible pour organiser le défilé des drapeaux de manière proportionnée, ce qui signifie que la marche a emprunté un itinéraire convenu sans passer par le quartier musulman.

Défilé de drapeaux à Jérusalem.

Interrogé sur ce que le nouveau Premier ministre, Naftali Bennett, ferait face à ses propos affirmatifs dans le passé, une source politique a déclaré à N12: «Le langage qu’a utilisé Israël est celui que le Hamas comprenne: le langage de la force. Il y aura une réponse et elle sera exprimée de diverses manières. « Nous déterminerons quand et comment dans les plus brefs délais ».

Défilé de drapeaux à Jérusalem.

Environ 5 000 manifestants sont arrivés ce Mardi soir sur la place du Kotel [Mur occidental] à la fin du défilé des drapeaux qui s’est déroulé comme prévu malgré les menaces du Hamas et la crainte d’émeutes. Deux mille policiers et gardes-frontières ont utilisé la manière forte contre des provocateurs arabes ‒ deux d’entre eux ont été blessés et évacués pour traitement médical ‒ et ont sécurisé les marcheurs le long du parcours. Toutes les artères ont été fermées de 15h00 à 20h30.

Défilé de drapeaux à Jérusalem.

Parallèlement aux menaces d’escalade sécuritaire du Hamas en toile de fond, une vingtaine d’incendies ont éclaté depuis ce matin dans la périphérie de Gaza à la suite de ballons incendiaires tirés par des terroristes du Hamas depuis la bande de Gaza, dont l’un dans la région du kibboutz Nir Am. Une vigilance a été mise en place parmi les habitants israéliens en prévision de tirs possibles depuis Gaza.

Le ministre de la défense Benny Gantz: « Éviter les frictions et maintenir la sécurité »

Le ministre de la Défense Benny Gantz a procédé ce matin à une évaluation de la situation avant le défilé des drapeaux avec la participation du chef d’état-major, du commissaire de police, du chef adjoint du Shin Beth, du chef des forces armées, du coordinateur des opérations gouvernementales dans le territoires et le chef du ministère de la Défense. Le bureau de Gantz a déclaré que « le ministre de la Défense a souligné la nécessité d’éviter les frictions et de maintenir la sécurité de tous les civils, Juifs et Arabes », et qu’il a ordonné que le message soit transmis à toutes les parties concernées.

Le député Itamar Ben Gvir [Otzma Yéhoudite – Puissance Juive] au défilé des drapeaux.

Quoiqu’il en soit, la méthode une « poigne de fer dans un gant de velours » s’est avérée on ne peut plus efficace et payante. Un bon point pour le nouveau gouvernement. Attendons la suite. [NDR}.

Traduit de l’hébreu par Eliezer Zis pour JForum ‒ N12-mako.il.news

1 COMMENTAIRE

  1. Ce slogan « œil pour oeiletc  »
    n’a pas sa place ici. Il n’y a que les im… les qui ont compris cela comme une vengeance. En revanche, présenter une réponse immédiate militaire, c’est, là, induire un automatisme convainquant.
    Quant aux quelques cris de morts aux Arabes, c’est le fait de quelques endeuillés, malheureux, et focalisés par les merdias qui haïssent tout ce qui est juif.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.