Nouvelle Droite: Un plan pour faire venir 50 000 Juifs français

8
1468

En décembre 2018, le gouvernement israélien avait estimé qu’environ 200 000 personnes souhaitaient quitter la France pour aller vivre en Israël.

Les deux leaders de la « Nouvelle Droite » Bennett et Shaked ont proposé un plan national visant à faire monter 50,000 Juifs français en Israël.

Ce plan plan  s’articulera autour de cinq axes principaux: Emploi, Bureaucratie, Communauté, Logement et Education.

Parmi les principales étapes du programme figurent : La création de 5 centres pour l’emploi, destinés aux olim, dans les principales villes d’Alyah (Jérusalem, Tel Aviv, Netanya, Ashdod et Raanana).

La reconnaissance des diplômes pour les professionnels (infirmières, électriciens, nutritionnistes, physiothérapeutes, etc.)

L’augmentation du nombre de logements sociaux et aides au logement pour les olim âgés et défavorisés.

L’augmentation du nombre d’heures d’Oulpan pour les écoliers, la mise en place de structures éducatives appropriées pour les élèves Olim après les heures de classe…

En outre, le plan sera mis en œuvre par la création d’une structure dédiée à l’Alyah de France et de Belgique, sur le modèle de l’organisation Nefesh B’Nefesh.

Par ailleurs, les deux leaders de la « Nouvelle Droite » ont décidé de placer à un rang éligible un candidat d’origine française sur la liste du parti.

Il s’agit de Maître Yomtob Kalfon, président du mouvement Aleinou, ancien délégué du Congrès sioniste mondial et militant francophone contre la désinformation, monté en Israël a l’âge de 18 ans comme Hayal Boded (soldat solitaire sans parents en Israël) pour servir dans Tsahal comme combattant dans l’unité « Netsah’ Yehuda » de la brigade Kfir.

32 ans, marié avec deux enfants, résidant à Givat Washington, Maître Yomtob Kalfon est né à Sarcelles, en banlieue parisienne. Dans sa jeunesse, au cours de la seconde intifada, il était membre des mouvements Bne Akiva et Beitar à Paris.  Avocat de profession, Yomtob Kalfon est titulaire d’une licence de droit de l’Université Bar-Ilan.

Tel-Avivre – Source Qualita –

8 COMMENTS

  1. La réalité des Juifs de France est que dans leur trés grande majorité ils ne sont pas sionistes et n’ont aucune raison ni religieuse ni politique pour vénitien Israel.
    La grande majorité finit de se soigner du déracinement de leurs parents partis d’Algérie du Maroc et de Tunisie et n’entendent pas subir un autre deracinement en venant en Israel.
    50000 jeunes sortiront de France dans les 10 ans pour migrer aux USA ou Canada et une partie en Israël.
    L’assimilation et la mixité des mariages sont les 2 cancers qui minent les juifs de France .
    Ils sont solitaires des israéliens mais pas jusqu’à rejoindre la nation d’ISRAËL avec ces codes dont celui du dicton :”la prudence est d’oser venir”.

  2. On peut raisonnablement douter d’un enthousiasme français, dont les Juifs sont classés traditionnels en majorité, et donc, toute proportion gardée, attachés aux valeurs religieuses…
    La barrière de la langue, validation des diplômes et permis en tout genre, et si maintenant un gouvernement de gauche, la badgauche concessionnelle, si celui là passe, les montées seront repoussées aux calendes hebreues, c-à-d à l’élection du Messie…
    Pire, nous devrons gérer les Ysraëliens qui quitteront la Terre consacrée, peu nombreux sdv, effrayés par la vulnérabilité que ne manqueront pas d’offrir, comme précédemment, les nouveaux capitaines d’un navire dans la tempête.
    Ils testeront, et on comptera nos morts, ‘hvsh.
    Comme disait Abba Eban, les Ysraëliens ont la fâcheuse habitude d’ essayer tous les mauvais plans, avant de choisir le bon, qu’ils connaissent pourtant depuis le début !
    Certes j’espère que ce ne sont là qu’impossibles augures. Mais je ne vois pas de mots d’ordres lancés par nos Sommités rabbiniques pour invoquer l’arbitrage de notre Dieu, Père Eternel. Ni Le prier davantage…
    L’approche de Pourim ?

    • Curieuse interrogation…
      Imaginons des poissons prisonniers dans un enclos d’élevage, au milieu de la mer… D’autres poissons, libres, viendraient les solliciter pour qu’ils sautent par-dessus et s’échappent…
      Et ceux, d’élevage, leur dirent “mais nous sommes bien nourris ici, et il n’y a pas de prédateurs ! Êtes-vous fous?…”
      Que préférez vous, Salomon ?
      Êtes vous dans le filet ou dehors ?
      On connaît le sort des poissons d’élevage, puisqu’on les mange… 🙂
      Le drame réel, c’est quand on ne sait même pas que nous sommes en exil. Plus aucune chance de tenter quoique ce soit…

    • Salomon:la communauté juive de France est la plus importante en Europe. cela vaut donc la peine de s’en occuper.
      Même si notre situation en europe semble plus confortable, elle n’est que temporaire. L’histoire nous a montré que les periodes d’accalmie ne durent jamais. En 2050 l’europe sera islamisée et il n’y aura plus de place pour nous
      Notre choix est simple:
      – rester en europe et disparaitre.
      – retourner sur la terre de nos ancetres.
      Il y a des villes en Israel où le français est la langue de tous les jours. Ceratains israeliens ne comprennent pas l’hebreu (ce qui est dommageable). Pourtant il y vivent et gagnent leur vie. la langue n’est donc pas une barrière infranchissable, on peut attendre une generation pour que l’hebreu soit generalisé. Cela dit, l’hebreu est une langue merveilleuse, c’est celle dans laquelle D. s’est adressé à notre peuple. c’est notre devoir de faire l’effort, comme c’est notre devoir de faitre l’armée: On ne doit plus etre le juif qui courbe la tete, on doit nous respecter.

  3. Avec quel argent ,et dans combien d années ?
    Il faut généraliser les prêts à taux zéro .pour l immobilier.et prévoir.les classes,.l après midi avec repas.le tsaharon.est trop cher!
    Avec quelques encouragements pour des emplois “simples” au début ,pour assurer quelques revenus .et pour la suite ,une formation.sans rupture de revenus.etc…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.