Israël et les États-Unis travaillent ensemble pour contrer la menace des missiles hypersoniques

Bien qu’Israël dispose d’un parapluie de défense aérienne à plusieurs niveaux comprenant Iron Dome et Arrow 3, il n’y a toujours rien qui puisse bloquer les missiles hypersoniques.

Un missile est lancé au cours de ce que les médias d'État rapportent être un test de missile hypersonique dans un lieu non divulgué en Corée du Nord, le 11 janvier 2022, sur cette photo publiée le 12 janvier 2022 par l'Agence centrale de presse coréenne (KCNA) de Corée du Nord. (crédit photo : KCNA VIA REUTERS/PHOTO DE FICHIER)Un missile est lancé au cours de ce que les médias d’État rapportent être un test de missile hypersonique dans un lieu non divulgué en Corée du Nord, le 11 janvier 2022, sur cette photo publiée le 12 janvier 2022 par l’Agence centrale de presse coréenne (KCNA) de Corée du Nord. (crédit photo : KCNA VIA REUTERS/PHOTO DE FICHIER)

Israël était préoccupé par les missiles hypersoniques dans la région bien avant que l’Iran n’annonce qu’il avait développé de telles armes et travaillait avec l’Agence de défense antimissile des États-Unis pour contrer de telles menaces.

« Les missiles hypersoniques ne sont pas encore une menace dans la région, mais ils sont une grande préoccupation », a déclaré un officier supérieur du réseau de défense aérienne de Tsahal en septembre.

« Les missiles hypersoniques ne sont pas encore une menace dans la région mais ils sont une grande préoccupation. » Réseau de défense aérienne de Tsahal

Selon l’officier, en raison de la menace, Israël a travaillé main dans la main avec le MDA américain.

Israël et les États-Unis tentent de se défendre contre les missiles hypersoniques

L’Organisation israélienne de défense antimissile (IMDO) et MDA sont des partenaires clés dans de nombreux projets de défense aérienne. Washington et Israël ont également signé un accord qui verrait les États-Unis venir aider Israël avec une défense antimissile en temps de guerre et les deux armées ont organisé de nombreuses défenses aériennes conjointes ces dernières années.

Un avion de chasse MiG-31 de l'armée de l'air russe lance un missile hypersonique Kinzhal lors d'un exercice dans un lieu inconnu en Russie, dans cette image fixe tirée d'une vidéo publiée le 19 février 2022. (crédit : MINISTÈRE RUSSE DE LA DÉFENSE/HANDOUT VIA REUTERS)Un avion de chasse MiG-31 de l’armée de l’air russe lance un missile hypersonique Kinzhal lors d’un exercice dans un lieu inconnu en Russie, dans cette image fixe tirée d’une vidéo publiée le 19 février 2022. (crédit : MINISTÈRE RUSSE DE LA DÉFENSE/HANDOUT VIA REUTERS)

Bien qu’Israël dispose d’un parapluie de défense aérienne multicouche comprenant l’Iron Dome, Arrow 2, Arrow 3, David’s Sling et le système laser Iron Beam encore en développement, il n’existe toujours pas de système capable d’intercepter les missiles hypersoniques.

En raison de la menace émergente, MDA a demandé 225 millions de dollars pour la défense antimissile hypersonique dans sa demande de budget pour l’exercice 2023.

MDA a travaillé sur le développement d’intercepteurs de missiles pour frapper des missiles hypersoniques hostiles avec un autre missile hypersonique connu sous le nom de Glide Phase Interceptor (GPI). Le GPI éliminerait le missile hostile dans la phase de vol plané de son vol, lorsqu’il est le plus vulnérable.

Il travaille également sur un système spatial pour éliminer les missiles hostiles difficiles à suivre, tels que les missiles hypersoniques. Le programme verrait un système multicouche qui rassemblerait des capteurs satellitaires, des radars au sol et plus encore afin de localiser, suivre et intercepter des missiles hypersoniques.

Israël travaille également à accroître sa présence dans l’espace avec une constellation de satellites qui pourraient suivre des cibles hostiles.

Les missiles hypersoniques constituent une menace émergente car ils volent cinq fois plus vite que la vitesse du son et ont des trajectoires de vol complexes et variables, ce qui les rend difficiles à intercepter. Ils volent également beaucoup plus haut que les missiles subsoniques mais beaucoup plus bas que les missiles balistiques intercontinentaux dans une zone où de nombreux pays, y compris les États-Unis, ne disposent pas d’une couverture de suivi suffisante.

Ces missiles peuvent également transporter des ogives nucléaires, ce qui rend la menace encore plus alarmante.

Surtout après que l’Iran a annoncé jeudi qu’il avait mis au point un missile hypersonique qui pourrait « pénétrer tous les boucliers de défense antimissile ».

L’agence de presse iranienne Tasnim a cité le commandant de la Force aérospatiale de l’IRGC, le brigadier-général. Amir Ali Hajizadeh a déclaré que « Ce missile a une vitesse élevée et peut manœuvrer dans et hors de l’atmosphère. Il ciblera les systèmes antimissiles avancés de l’ennemi et constitue un grand saut générationnel dans le domaine des missiles. »

Selon Hajizadeh, le nouveau missile peut pénétrer des systèmes sophistiqués de défense aérienne.

Malgré les sanctions et les critiques internationales, l’Iran, qui possède plus de 1 000 missiles balistiques à courte et moyenne portée, continue de travailler sur ses programmes de missiles et nucléaires.

Alors que les tensions augmentent à propos du programme nucléaire iranien et de l’hostilité régionale, le ministre israélien de la Défense, Benny Gantz, a déclaré mardi aux journalistes qu’Israël avait la capacité de frapper les installations nucléaires iraniennes.

« Israël a la capacité d’agir en Iran. Nous avons la préparation, les capacités de développement et les plans à long terme que nous gérons. Nous devons nous préparer à cette éventualité, et nous devrons également examiner très attentivement cette question avant de la mettre en œuvre », a-t-il déclaré mardi aux journalistes militaires.

Ces préparatifs coûteraient plus de 7 milliards de shekels.

JForum avec  ANNA AHRONHEIM JPOSTet www.lindependant.fr/
Des lanceurs de missile iraniens.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.