Patriarkernes Grav i Hebron. (Foto: Zairon/Wikimedia Commons)

L’UNESCO soutient le terrorisme

Par Bassam Tawil

Source : Gatestone Institute.

Il prend la même direction que l’Autorité palestinienne (PA), qui prétend travailler à la paix et à la coexistence avec Israël. Dans ce monde du déni palestinien, une telle répudiation de la vérité passe par la «culture de la paix» que Abbas a servie au président Donald Trump, il y a plusieurs semaines, et qui a autant de valeur de vérité que leurs mensonges mortels.

À partir de maintenant, les Palestiniens disposent d’une agence internationale (UNESCO) pour soutenir leur discours et rhétorique anti-israéliens. Les résolutions de l’UNESCO sont interprétées par de nombreux Palestiniens comme une preuve qu’Israël n’a pas le droit d’exister. Pour beaucoup de Palestiniens, les résolutions sont un feu vert pour poursuivre leur « lutte armée » pour « libérer la Palestine, de la mer [méditerranéenne] à la rivière [Jordan] ».

Les dernières résolutions de l’UNESCO sont un catalyseur du terrorisme palestinien contre les Israéliens. En fait ils sont plus que cela: ils éloignent encore plus la perspective de la paix.


Qu’est-ce que le Hamas et l’UNESCO en commun?

Ils croient tous les deux que les Juifs n’ont pas d’attachement historique, religieux ou émotionnel avec la Terre Sainte.

Les dernières résolutions de l’UNESCO concernant Jérusalem et Hébron représentent exactement ce que les groupes terroristes comme le Hamas – qui refuse le droit d’Israël à exister, ont longtemps espéré entendre de la part de la communauté internationale.

La première résolution entend nier qu’Israël a un pouvoir souverain sur Jérusalem, y compris sur le Mur occidental, tandis que l’autre représente Hébron et le monument juif des Patriarches comme des monuments du patrimoine mondial palestinien en danger.

Les deux résolutions de l’UNESCO soutiennent la version du Hamas et d’autres positions palestiniennes – à savoir qu’Israël n’a pas le droit d’exister. Ces dispositions mettent à la disposition du Hamas et des autres groupes terroristes des munitions, qu’ils peuvent utiliser pour détruire Israël et de tuer autant de Juifs que possible sur leur chemin.

Il n’est donc pas surprenant que les dirigeants du Hamas se frootent les mains à la lecture des déclarations de l’UNESCO.

Le Hamas peut en effet se réjouir: «Nous vous avions dit que les Juifs ne faisaient que faire valoir les mêmes revendications d’histoire juive sur 3000 ou 4000 ans en ce domaine; maintenant, même la communauté internationale approuve l’idée que l’existence juive dans la région est un mensonge ».

Le Hamas a été le premier groupe terroriste palestinien à saluer les décisions de l’UNESCO. Pour le mouvement islamiste, les résolutions servent de preuve que les juifs doivent se trouver un autre endroit où vivre.

« La résolution de l’UNESCO relative à Jérusalem détruit le faux récit israélien et confirme notre plein droit sur Jérusalem et la Mosquée d’Al-Aqsa », a déclaré le porte-parole du Hamas, Abdel Latif Al-Qanou. « Nous applaudissons la résolution et remercions tous les pays qui ont voté en faveur de celle-ci ».

Le Hamas a également apprécié et félicité l’UNESCO pour la résolution sur Hébron, qui est présentée comme une « preuve que le récit israélien est faux. » D’autres groupes terroristes palestiniens ont salué les résolutions de l’UNESCO comme une « victoire pour les Palestiniens et un coup sévère aux mensonges israéliens. »

Les terroristes ne sont pas les seuls à louer l’UNESCO pour les aider à promouvoir leur idéologie négationniste.

L’Autorité palestinienne « modérée » de Mahmoud Abbas, qui depuis longtemps nie les droits des juifs sur Jérusalem et Hébron, considère les résolutions comme des preuves de la «faiblesse du récit israélien». Une déclaration publiée par le gouvernement de l’AP à Ramallah a déclaré que les résolutions prouvent que la version israélienne est fausse et que celle des arabes palestiniens est correcte « .

Il prend la même direction que l’Autorité palestinienne (PA), qui prétend travailler à la paix et à la coexistence avec Israël. Dans ce monde du déni palestinien, une telle répudiation de la vérité passe par la «culture de la paix» que Abbas a servie au président Donald Trump, il y a plusieurs semaines, et qui a autant de valeur de vérité que leurs mensonges mortels.

Refuser les droits des Juifs à Jérusalem et à Hébron a longtemps été une composante majeure du récit anti-israélien des Palestiniens. Dans les manuels scolaires et autres publications, les sites religieux juifs sont présentés comme des lieux religieux « arabes, palestiniens et islamiques ». Le mur occidental, par exemple, n’est décrit que comme «Mur d’Al-Buraq», tandis que la tombe des patriarches est appelée la mosquée Ibrahimi.

Génération après génération, les enfants palestiniens apprennent que l’histoire juive est une invention, fuit de l’imagination tordue des Juifs. On leur enseigne également que seuls les Palestiniens et les musulmans ont droit à la Terre sainte. Et ils apprennent bien cette leçon: de nombreux Palestiniens, Arabes et Musulmans continuent de nier le droit d’Israël d’exister parce qu’ils ont absorbé ce message de haine. Ce message, de plus, est omniprésent: il est diffusé non seulement par les manuels scolaires, mais aussi par les médias et la rhétorique de leurs dirigeants, en particulier les prédicateurs de mosquées et les imams.

À partir de maintenant, les Palestiniens disposent d’une agence internationale (UNESCO) pour soutenir leur discours et rhétorique anti-israéliens. Les résolutions de l’UNESCO sont interprétées par de nombreux Palestiniens comme une preuve qu’Israël n’a pas le droit d’exister. Pour beaucoup de Palestiniens, les résolutions sont un feu vert pour poursuivre leur « lutte armée » pour « libérer la Palestine, de la mer [méditerranéenne] à la rivière [Jordan] ».

Traduction: L’UNESCO incite davantage les Palestiniens à manifester dans la rue et à tuer le premier Juif qu’ils rencontrent.

Les dernières résolutions de l’UNESCO sont un catalyseur du terrorisme palestinien contre les Israéliens. En fait ils sont plus que cela: ils éloignent encore plus la perspective de la paix. L’UNESCO et d’autres organismes internationaux qui nient l’histoire juive envoient un feu vert à la violence et à l’extrémisme aux Palestiniens et aux autres Arabes et musulmans.

Ces résolutions sont considérées par les Palestiniens comme soutenant leur récit faux et inventé qu’elles sont les véritables propriétaires de la terre et que tous les sites saints appartiennent uniquement aux musulmans.

En observant le Hamas, les résolutions de l’UNESCO devraient s’inquiéter des pays qui ont voté en faveur des résolutions anti-israéliennes. Lorsque les terroristes sont encouragés par les partis internationaux, ils n’hésitent pas à frapper. Armés- littéralement – avec les résolutions de l’UNESCO, les terroristes palestiniens prévoient sans aucun doute leur prochaine attaque contre les juifs.

Le sang qu’ils déversent sera entre les mains de l’UNESCO et ceux qui ont voté en faveur de ses résolutions anti-israéliennes. Ils partageront la responsabilité de la prochaine attaque terroriste contre les juifs perpétrés par des terroristes palestiniens: après tout, ils contribuaient simplement à soutenir une « culture de la paix »

Bassam Tawil est un musulman et résident au Moyen-Orient.

Adaptation JFORUM

4 Commentaires

  1. vous retardez d’une guerre ou quoi ? L’ UNESCO, c’est révolu, nous il y a belle lurette que nous la nommons, du bout des lèvres l’ unESCROC  » on a toujours eu peur d’appeler les choses par leurs vrais noms, il faut bien que cela cesse ! un chat est un chat ! qu’on se le dise!

  2. Il y a quand même une juste conclusion à toutes ces manigances, escroqueries et mensonges, la Suède chef de file des antismites Européens, sombre et sa population s’islamise , un peu plus chaque jour, donc la misère et la pauvreté ne sont plus très loin, idem pour la Norvège qui pour l’instant évite la misère grâce au pétrole, pour les autres pays dont la France et l’espagne, les terroristes s’occupent de leur rappellent que les palestiniens sont les créateurs du terrorisme moderne, seule invention à mettre à leur actif et qui devrait être plus développé dans le musé de la corruption et du mensonge palestinien…

  3. Les pays, – dont la France sous la présidence du « génial » Sarkozy -, qui ont voté pour l’admission de l’Autorité Palestinienne à l’UNESCO, ont commis une bévue sans pareille dans les annales de cette instance onusienne.
    D’autres bourdes en ont suivi consécutivement, dont celles concernant le Mur des Lamentations au Mont du Temple à Jérusalem, et le Caveau des Patriarches à Hébron.
    Et tout cela, pour des raisons électoralistes, sachant que les voix des Musulmans pèsent de plus en plus lourdement dans les élections dites démocratiques.
    Cela finit par être ridicule et absurde, et devrait inciter les savants en Politique à réexaminer la définition du mot Démocratie dans les Relations Internationales.

  4. Bassam Tawil, vous qui êtes Musulman, nous vous demandons de faire en sorte de diffuser parmi vos coreligionnaires la vérité sur Israël et les Juifs.
    Ce sera déjà un grand pas de collaboration judéo-arabe pour la Paix !
    Merci.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.