C’est fait, sur proposition du Soudan, la commission économique et sociale des Nations-Unies a approuvé hier lundi (20/07/15) le statut de « conseiller spécial de l’ONU », pour une sombre organisation baptisée « Centre pour le Retour des Palestiniens » (PRC).


Cette officine basée à Londres s’est faite remarquée à plusieurs reprises ces derniers temps. Elle avait célébrée sur son site internet le kidnapping de trois adolescents israéliens en juin 2014, applaudi aux attaques de roquettes du Hamas contre le sud d’Israël et qualifié de héros palestiniens, les terroristes qui avaient assassinés des juifs en prières dans une synagogue du quartier de Har Nof à Jérusalem l’an dernier.

Les explications de l’ambassadeur d’Israël à l’ONU, Ron Prosor, n’auront pas servi à grand-chose. Seuls 13 pays ont voté contre la proposition, parmi lesquels les Etats-Unis, l’Allemagne et la plupart des pays de l’Union européenne, alors que 16 autres se sont prononcés en sa faveur (dont la Chine, Cuba, l’Iran, le Venezuela, le Nicaragua, l’Afrique du Sud, le Soudan, l’Azerbaïdjan, la Guinée, la Turquie, le Pakistan et la Mauritanie). A noter, l’abstention de l’Inde, de la Russie et de la Grèce.

Voici donc une organisation affiliée au Hamas, désigné comme une organisation terroriste par l’Union européenne, le Canada, Israël, le Japon, les Etats-Unis, l’Australie et le Royaume-Uni et qui aura pignon sur rue à l’ONU. Pourtant, les liens évidents entre les deux organisations ont été démontrés mais n’ont pas semblé impressionner les représentants. Comme pour mieux démonter les liens qui unissent le PRC et Hamas, l’ambassadeur d’Israël a présenté des tweets de Tarek Hamoud, directeur exécutif du PRC à Londres. Ces messages indiquent sans équivoque le soutien de ce dernier aux leaders du Hamas et à leurs décisions.

Quelques instants après la fin de l’allocution de l’ambassadeur israélien, les tweets en questions ont été supprimés du compte de Tarek Hamoud. « Ouf ! Les représentants de l’ONU n’auront plus à les voir…et pourront faire comme si ils n’avaient jamais existé », a commenté Ron Prosor.

CAN

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.