Liliane Rovère brise le silence pour la première fois

0
656

Liliane Rovère – Arlette de la série « Dix Pour Cent » – au bistrot Cacahuète, dans le IXe arrondissement, vient d’écrire son autobiographie « La folle vie de Lili » qui paraît ce jeudi. LP/Philippe de Poulpiquet

Liliane Rovère sort son autobiographie, un livre poignant dans lequel elle brise le silence pour la première fois.

Résultat de recherche d'images pour "« La folle vie de Lili »"

La plupart d’entre nous la connaissent sous le nom d’Arlette Azémar, la célèbre impresario de Dix pour cent.

Et pourtant, avant d’intégrer le casting de la célèbre série de France 2, Liliane Rovère a eu une vie bien remplie.

Elle en dévoile les coulisses dans son autobiographie, parue ce jeudi 11 avril……..Détails……….

Née en 1933, à l’aube de la Seconde Guerre Mondiale, l’actrice de 86 ans n’a pas toujours eu la vie simple. De religion juive, elle a plus d’une fois été confrontée au rejet des autres.

Dans un extrait dévoilé par le Parisien, elle se souvient notamment d’un événement qui l’a marquée :
« Un jour, une gamine m’a chassée d’une ronde parce que j’étais juive, ça m’a fait plus d’effet que de passer la ligne de démarcation sous une bâche, je ne suis pas près de l’oublier celle-là ».

Liliane Rovère brise le silence pour la première fois

Mais puisqu’un malheur n’arrive jamais seul, Liliane Rovère a connu bien pire quelques années plus tard.

Alors qu’elle n’avait que 18 ans, l’acolyte d’Andréa Martel, Gabriel Sarda et autres stars de Dix pour cent a été victime d’un viol. Ce soir-là, deux amis l’avaient invitée à sortir sur les Champs-Elysées.
Sauf qu’une fois dans leur voiture, l’ancienne compagne de Chet Baker a été prise au piège. « Je ne me suis pas débattue, je n’ai pas imploré, je suis restée muette […] c’était ce que je pouvais faire de mieux », écrit-elle dans son livre, dont le Parisien dévoile les bonnes feuilles.
70 ans après les faits, c’est la première fois que Liliane Rovère brise le silence. Et si elle en a jamais parlé publiquement, c’est parce qu’elle a refusé de s’apitoyer sur son sort.
«  Pas que je n’ai pas eu peur ou que ça ne m’a pas fait mal, confie-t-elle. Mais je n’avais pas envie de me pourrir la vie avec ce truc-là, on m’a assez pourri la vie ce jour-là.  »
Une force de caractère, dont elle a fait preuve tout au long de sa vie. Son crédo ? « Je fais tout ce que je peux pour faire ce que je veux. »

 

Source Voici

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.