Une «attaque massive» de l’Iran contre Israël est «imminente», préviennent les Américains.

Un général du commandement américain au Moyen-Orient est attendu ce jeudi en Israël pour faire un point sur la situation.

Les tensions montent encore d’un cran dans le conflit au Proche-Orient. Dans un article publié par l’agence Bloomberg mercredi 10 avril, les renseignements américains prédisent une «attaque massive imminente» de l’Iran et de ses groupes alliés contre Israël. La question n’est plus de savoir «si» cette attaque va se dérouler mais «quand», a déclaré une source anonyme proche des renseignements américains à l’agence.

Un général du commandement américain au Moyen-Orient est attendu en Israël ce jeudi 11 avril pour faire un point sur la situation, selon cette même source. Selon le média américain Axios , le général américain Erik Kurilla devrait rencontrer le ministre israélien de la Défense Yoav Gallant ainsi que des officiers de Tsahal.

Le 1er avril, Israël a attaqué le consulat iranien de Damas en Syrie, faisant 16 morts dont sept membres du corps des Gardiens de la Révolution, l’armée idéologique de la République islamique. L’un des principaux généraux de la Force al-Qods iranienne, Mohammad Reza Zahedi, est mort dans l’attaque. Le guide suprême, Ali Khamenei, a alors juré à plusieurs reprises que «le régime sioniste sera puni».

Missiles iraniens » sur Benghazi : l’allusion de Téhéran à un acte de vengeance

Israël et le monde se préparent à la réponse attendue de l’Iran à l’assassinat d’un officier supérieur des Gardiens de la Révolution à Damas, et aujourd’hui des militants iraniens ont laissé entendre que l’opération de vengeance aurait lieu.

Israël et le monde se préparent à la réponse attendue de l’Iran à l’assassinat d’un officier supérieur des Gardiens de la Révolution à Damas, et aujourd’hui (jeudi), des militants iraniens ont laissé entendre que l’opération de vengeance aurait lieu.

Les photos distribuées par des militants iraniens montrent, à titre d’illustration, les drones iraniens et les missiles de croisière de précision de Shahed explosant au-dessus de l’aéroport Ben Gourion, à côté de la légende « Quel endroit aimez-vous ? Le choix est entre vos mains. »

Le journal saoudien « Alhadat » a rapporté qu’en Syrie, ils s’opposaient à une réponse iranienne depuis son territoire. En outre, un responsable américain aurait affirmé que Washington avait mis en garde Téhéran contre une éventuelle attaque contre Israël. 

Entre-temps, le commandant du commandement central de l’armée américaine, le général Eric Kurilla, arrive aujourd’hui (jeudi) en Israël pour tenir des réunions de coordination et de préparation avec le chef d’état-major Herzi Halevi et le ministre de la Défense Yoav Galant . en préparation d’une éventuelle attaque iranienne et, ces derniers jours et heures, des contacts de coordination intensifs entre les systèmes de défense d’Israël et des États-Unis ont eu lieu.

Dans le même temps, d’après les évaluations internes des experts, il est possible que l’Iran choisisse effectivement la stratégie d’intimidation et de pression, et que le scénario pessimiste d’une attaque massive depuis son territoire ne se matérialisera finalement pas.

Le réseau ABC a rapporté que, selon une source américaine, l’Iran pourrait répondre par une réponse proportionnée visant une installation diplomatique israélienne ou par une attaque directe contre Israël. Comme vous vous en souviendrez peut-être, le président des États-Unis, Joe Biden, a déclaré hier soir lors d’une conférence de presse que les États-Unis avaient un « engagement de fer » à protéger Israël des menaces de l’Iran. Il a également ajouté que « les Iraniens menacent de lancer une attaque significative contre Israël.

Hier, le réseau américain Bloomberg a rapporté que, selon les informations des services de renseignement de Washington, il existe une crainte d’une attaque de missile contre Israël dans l’immédiat. Selon le rapport, les États-Unis et leurs alliés estiment que les filiales de Téhéran dans la région participeront à cette attaque, qui impliquera également des avions sans pilote, et qu’elle visera des cibles militaires. Il est également possible que l’attaque ne soit pas nécessairement commencent dans le nord du pays.

Une source américaine s’est entretenue avec la chaîne qatarie Al-Jazeera et a adressé un message à l’Iran : « Une opération de représailles conjointe avec Israël n’est pas exclue ». Selon le reportage de la chaîne, les États-Unis aideront Israël s’il est soumis à une attaque de l’Iran et de ses filiales. Selon la source, « les États-Unis aideront Israël à intercepter des missiles et des véhicules aériens sans pilote, si ceux-ci sont lancés contre lui ».

Plus tôt, le président américain Joe Biden a envoyé hier un autre message à Téhéran et a déclaré que « comme je l’ai dit à Netanyahu , notre engagement envers la sécurité d’Israël face aux menaces de l’Iran et de ses filiales dans la région est un engagement à toute épreuve ». a également envoyé Aujourd’hui, il a déclaré à l’Iran et a clairement indiqué que « quiconque nous attaquera – nous saurons comment l’attaquer sur son territoire ».

 

Les États-Unis réaffirment un soutien «inébranlable»à Israël

Le président américain Joe Biden a réaffirmé mercredi son soutien «inébranlable» à Israël. L’Iran «menace de lancer une attaque importante contre Israël», a-t-il confirmé lors d’une conférence de presse commune à la Maison-Blanche avec le premier ministre japonais Fumio Kishida. «Comme je l’ai dit au premier ministre Benyamin Netanyahou, notre engagement pour la sécurité d’Israël, face à ces menaces de l’Iran et de ses alliés, est inébranlable»«Je répète : inébranlable. Nous ferons tout ce que nous pouvons pour protéger la sécurité d’Israël», a-t-il ajouté.

Nous ferons tout ce que nous pouvons pour protéger la sécurité d’Israël

Le président américain Joe Biden

De son côté, l’État hébreu a renforcé ses systèmes de défense et s’est préparé à différents scénarios. Mercredi, le ministre israélien des Affaires étrangères a prévenu : «Si l’Iran mène une attaque depuis son territoire, Israël répondra et attaquera l’Iran». Face à cette escalade, la compagnie aérienne allemande Lufthansa a annoncé dans la nuit de mercredi à jeudi suspendre ses vols vers Téhéran.

Iran-Israël : Joe Biden réaffirme son soutien « inébranlable » à l’Etat hébreu face aux menaces de Téhéran

L’Iran « menace de lancer une attaque importante contre Israël », a dit le président américain, mercredi. Le Guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, avait promis qu’Israël serait « puni » après la destruction du consulat iranien à Damas, une attaque lui ayant été imputée.

« Inébranlable. » Mercredi 10 avril, le président des Etats-Unis, Joe Biden, a réaffirmé son soutien à Israël face aux menaces de représailles de l’Iran après une frappe meurtrière contre le consulat iranien à Damas, en Syrie. L’Iran « menace de lancer une attaque importante contre Israël », a dit M. Biden lors d’une conférence de presse commune à la Maison Blanche avec le premier ministre japonais, Fumio Kishida.

« Comme je l’ai dit au premier ministre, [Benyamin] Nétanyahou, notre engagement pour la sécurité d’Israël, face à ces menaces de l’Iran et de ses alliés, est inébranlable, a-t-il ajouté. Je répète : inébranlable. Nous ferons tout ce que nous pourrons pour protéger la sécurité d’Israël. »

Cette déclaration intervient à un moment de forte tension entre les deux dirigeants. Le président américain ne cache plus sa frustration à l’égard de son homologue israélien, contre lequel il multiplie les critiques, notamment dans sa gestion de la guerre à Gaza, alors qu’Israel prépare une offensive terrestre à Rafah. Mardi, M. Biden a publiquement jugé que M. Nétanyahou commettait une « erreur » à Gaza.

Téhéran assure qu’Israël « doit être puni et sera puni »

Mercredi, le Guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, avait assuré dans un discours retransmis en direct à l’occasion de l’Aïd-el-Fitr que « le régime maléfique [c’est ainsi qu’il nomme Israël] avait fait une erreur (…). Il doit être puni et il sera puni », après une attaque meurtrière lui ayant été imputée le 1er avril en Syrie. Fervent allié du président Bachar Al-Assad, Téhéran dispose de « conseillers militaires » en Syrie, où une guerre a éclaté en 2011.

Des frappes attribuées à l’aviation israélienne ont détruit le consulat iranien à Damas et fait seize morts, dont sept membres du corps des gardiens de la révolution, l’armée idéologique de la République islamique, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme.

Le ministre des affaires étrangères israélien, Israel Katz, a répondu dans la foulée en persan sur X à l’ayatollah. « Si l’Iran mène une attaque à partir de son territoire, Israël répondra et attaquera l’Iran », a-t-il dit.

Des centaines de frappes israéliennes en Syrie

L’Iran avait déjà promis de riposter à cette frappe qui a exacerbé les tensions régionales, sur fond de guerre dans la bande de Gaza entre Israël et le Hamas, soutenu par l’Iran. Les Américains ont assuré qu’ils n’avaient « rien à voir » avec cette attaque.

Israël, qui affirme qu’il ne permettra pas à l’Iran de s’implanter à sa frontière, a mené des centaines de frappes en Syrie voisine contre des positions du pouvoir syrien, des groupes pro-iraniens et des cibles militaires iraniennes.

« A cause de la situation actuelle au Moyen-Orient », la compagnie aérienne allemande Lufthansa a annoncé mercredi la suspension de ses vols en provenance et à destination de Téhéran, probablement jusqu’à jeudi. « Nous surveillons en permanence la situation au Moyen-Orient et sommes en contact étroit avec les autorités », a communiqué la compagnie.

JForum.fr et AFP

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires