Les Juifs face à l’iniquité des règles de Droit en Europe©

5
1106

Les Juifs face à l’iniquité des règles de Droit en Europe

 

Manfred Gerstenfeld

Une caractéristique centrale de la démocratie concerne les règles de droit. On ne peut pas facilement analyser les problèmes d’un sujet aussi complexe dans une zone aussi vaste que l’Union Européenne (U.E). Comme raccourci utile, on peut cependant se focaliser sur une petite communauté qui a de nombreuses interactions avec la majorité de la population et l’Etat. Les Juifs, qui représentent environ 0.3% de la population de l’U.E, et qui, dans aucun pays n’atteignent même un pour cent de tous les citoyens,sont l’instrument utile d’une telle analyse.

Une poignée de dossiers judiciaires extrêmes, ou à l’inverse, leur absence flagrante, mettront en lumière une variété de problèmes liés aux règles de loi dans les pays de l’U.E, dont un dossier au tribunal contre des Israéliens. Pour commencer, il y a eu les poursuites judiciaires en Belgique en 2001, contre le Premier Ministre israélien Ariel Sharon et deux généraux israéliens. Elles avaient été déclenchées par les membres de familles de Palestiniens assassinés en 1982 par une milice chrétienne libanaise, dans les camps de Sabra et Shatilah. Cela s’est transformé en procès politique à l’étranger, de dirigeants israéliens qui avaient déjà fait l’objet d’enquêtes dans leur propre pays.

Le Procureur Général belge ne voulait pas mener les poursuites, pourtant, dans le cadre d’une décision hautement inhabituelle la Cour d’Appel n’a pas accepté sa position. Le procès contre Sharon et les généraux n’a, finalement, débouché sur rien, parce que les Belges ont surestimé leur rôle et qu’ils voulaient mener des poursuites dans le cadre des mêmes lois universelles contre Georges Bush Senior et deux autres responsables. Le gouvernement américain a, alors, menacé de déplacer les Quartiers-Généraux de l’OTAN hors de Bruxelles. Le Parlement belge a voté en conséquence, afin de modifier ses règles de droit en matière de juridiction universelle.

Une autre décision de justice scandaleuse, en Allemagne, concernait trois Palestiniens qui avaient tenté d’incendier une synagogue, dans la ville de Wuppertal, en 2014. Un tribunal allemand a décidé que cela fait partie des protestations contre Israël et qu’on ne pouvait pas le considérer comme un acte antisémite. Il a alors suspendu les condamnations des auteurs de l’exaction.[1].

En décembre 2017, trois malfaiteurs ont lancé un cocktail Molotov contre une synagogue de la deuxième plus grande ville de Suède, Göteborg. Quelque vingt adolescents, à l’intérieur du bâtiment, ont trouvé refuge dans la cave, au cours de l’attaque[2]. Une cour d’appel suédoise a annulé la décision d’un tribunal pénal qui avait tranché qu’un des auteurs, un Palestinien né à Gaza, serait expulsé au terme de sa peine de deux ans de prison.

Le Tribunal a déclaré qu’il ne pouvait pas être expulsé, parce que la nature antisémite de son acte pourrait le mettre en danger, en l’exposant aux représailles d’Israël[3]. La Cour préférait, apparemment, préserver les intérêts imaginaires de l’agresseur plutôt que ceux de ses victimes. Il semblait moins importer à la Cour que, s’il demeurait en Suède, il pourrait commettre d’autres crimes.

Une conséquence indirecte des défaillances de l’application de la loi en Suède ultra-libérale est la dissolution de la communauté juyive d’Umea à causedes menaces néo-nazies. Rien de semblable ne s’est jamais produit de semblable ailleurs dans l’Union Européenne au cours de ce siècle[4]

La troisième grande ville de Suède, Malmö, est considérée par de nombreux experts comme la capitale de l’antisémitisme européen. Les auteurs de beaucoup d’actes antisémites physiques et verbaux, sont essentiellement, et, peut-être même tous, Musulmans[5]. Un nombre record de plaintes concernant les crimes de haine, dans cette ville, en 2010 et 2011, n’ont mené à aucune condamnation[6].

Aux Pays-Bas, les défaillances des règles de droit ne sont pas aussi dramatiques. En 2017, les enfants des écoles israéliennes ont visité le Parlement hollandais. Un membre musulman du Conseil Municipal de La Haye, Abdoe Khoulani, a désigné ces élèves comme “des Terroristes Sionistes en formation” et des “Futurs occupants et assassins d’enfants”. Un juge néerlandais a classé l’affaire contre Khoulani sans suite, en disant que ses remarques ne constituaient pas une incitation à la haine[7].

David Hirsch décrit avec d’amples détails un dossier judiciaire au Royaume-Uni, dans son livre : Contemporary Left Antisemitism [L’antisémitisme de la gauche contemporaine]. Ce livre parle de l’histoire du militant Ronnie Fraser, qui a esté en justice contre son syndicat, L’Union des Universités et Collèges (UCU). Il a plaidé le fait qu’une culture d’antisémitisme institutionnalisé s’était créée au sein du syndicat, avec pour conséquence un harcèlement antisémite à son encontre.

En 2013, le tribunal a décidé “qu’il n’y avait eu aucun antisémitisme du tout”. Il s’est prononcé contre Fraser ne tout point : “Tant les arguments techniques que juridiques et toute question significative en substance et dans les faits”. Hirsch détaille comment on a ignoré et omis de mentionner un certain nombre de témoins en faveur de Fraser dans le jugement du tribunal[8].

En 2010, le juge britannique George Bathurst-Norman a influencé un jury pour obtenirt l’acquittement d’un groupe de militants qui avaient attaqué et sérieusement endommagé une usinez qui fabriquait des pièces pour des avions de combat israéliens. Lors du procès sur les dégâts criminels, le juge a comparé Israël au régime nazi[9]. Le Bureau des Plaintes Pénales a déclaré,plus tard, que le juge avait été réprimandé pour ses paroles[10].

Les problèmes vécus en France sont encore de nature différente. Cela a pris longtemps avant que la France ne reconnaisse que le meurtre de Sarah Halimi par son voisin Musulman était bien un crime de haine antisémite et l’affaire est loin d’être close[11].

C’est d’autant plus préoccupant que depuis 2001, il y a déjà une énorme explosion d’attaques antisémites en France, principalement perpétrées par des immigrés musulmans. Durant longtemps, aussi bien la presse que les autorités publiques se sont abstenues de mentionner ces cas.

Les quelques dossiers ci-dessus démontrent des failles juridiques majeures concernant les Juifs, dans plusieurs pays européens. Ils ne sont pas seulement indicatifs de lacunes dans les règles de droit, mais aussi de déficit démocratique dans ces pays.

Par Manfred Gerstenfeld

 

Le Dr. Manfred Gerstenfeld a présidé pendant 12 ans le Conseil d’Administration du Centre des Affaires Publiques de Jérusalem (2000-2012). Il a publié plus de 20 ouvrages. Plusieurs d’entre eux traitent d’anti-israélisme et d’antisémitisme.

Adaptation : Marc Brzustowski.

—————————————-

[1] www.jta.org/2017/01/15/news-opinion/world/german-court-affirms-ruling-that-said-synagogue-arson-isnt-anti-semitic; https://www.tagesspiegel.de/politik/antisemitismus-in-deutschland-wie-kann-ein-anschlag-auf-eine-synagoge-nicht-judenfeindlich-sein/19572812.html

[2] www.thelocal.se/20180625/three-men-sentenced-over-attack-on-gothenburg-synagogue

[3] www.telegraph.co.uk/news/2018/09/15/sweden-refuses-deport-palestinian-firebombed-synagogue-fear/

[4] https://www.jta.org/2018/07/10/news-opinion/caught-between-jihadists-and-neo-nazis-swedish-jews-fear-for-their-future

[5] www.jta.org/2012/09/24/life-religion/in-scandinavia-kipah-becomes-a-symbol-of-defiance-for-malmos-jews

[6] www.jta.org/2013/01/09/news-opinion/world/in-malmo-record-number-of-hate-crimes-complaints-but-no-convictions

[7] https://www.algemeiner.com/2018/07/26/dutch-muslim-parties-a-new-development-in-islamization/

[8] David Hirsch, Contemporary Left Antisemitism, (London and New York, Routledge, 2018) p. 154

[9] www.dailymail.co.uk/news/article-1297219/Judge-faces-anti-semitism-probe-speech-attacking-Israel-helps-free-arms-factory-protesters.html

[10] www.bbc.com/news/uk-england-sussex-11493124

[11] www.jpost.com/Diaspora/The-antisemitic-murder-France-is-trying-to-sweep-under-the-table-496803 www.timesofisrael.com/paris-muslim-accused-of-killing-jewish-woman-no-longer-charged-with-hate-crime; /

5 COMMENTS

  1. Dés sa naissance un Juif est redevable :

    Envers l’Histoire et envers le pays qui l’a accueilli .

    De temps à autre il serait bon de faire les comptes et voir de quel côté penche la balance .

  2. […] Une caractéristique centrale de la démocratie concerne les règles de droit. On ne peut pas facilement analyser les problèmes d’un sujet aussi complexe dans une zone aussi vaste que l’Union Européenne (U.E). Comme raccourci utile, on peut cependant se focaliser sur une petite communauté qui a de nombreuses interactions avec la majorité de la population et l’Etat. Les Juifs, qui représentent environ 0.3% de la population de l’U.E, et qui, dans aucun pays n’atteignent même un pour cent de tous les citoyens,sont l’instrument utile d’une telle analyse.Lire la suite sur jforum.fr […]

  3. L’EU cherche la facilité : pourquoi se casser les reins pour 0,3 % de personnes qui n’ont aucun poids électoral ! La France ancienne pétainiste est devenue mahométhaniste qui est un virus dont on ne pourra plus se défaire !

  4. Si la “loi” européenne ne rend plus justice à ses citoyens, tous ses citoyens, elle devra en tirer les conclusions et faire face aux conséquences..

    • quels citoyens ?? pour la France un citoyen juif est juif , et la valeur (électorale) est nulle alors les déséquilibrés ont des beaux jours devant eux !!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.