67% de Français inquiets par l’idée d’un «grand remplacement», selon un sondage

C’est un thème qui revient régulièrement au cœur du débat politique depuis le début de la pré-campagne du pas-encore-candidat Eric Zemmour sur le devant de la scène médiatique.

L’intitulé de la question sur le «grand remplacement» a été «bien réfléchi», explique Challenges, journal pour lequel le sondage a été réalisé. Dans son dernier baromètre d’intentions de vote pour l’élection présidentielle de 2022, le sondeur interroge. «Certaines personnes parlent du grand remplacement : «les populations européennes, blanches et chrétiennes étant menacées d’extinction suite à l’immigration musulmane, provenant du Maghreb et d’Afrique noire». Pensez-vous qu’un tel phénomène va se produire en France?»

La formulation est celle de Renaud Camus, l’inventeur du concept. À 61%, les personnes interrogées répondent par l’affirmative. Le pourcentage varie assez peu en fonction de la classe d’âge (entre 57% et 63%), et en fonction de la catégorie sociale (entre 59% et 63%). Sans surprise 92% des sympathisants RN pensent que le «grand remplacement» va «probablement» ou «certainement» se produire, et 72% pour les sympathisants LR, contre 52% des sympathisants LREM, 44% des sympathisants PS et LFI, et seulement 30% des verts.

VIDEO – FAUT-IL PARLER DU GRAND REMPLACEMENT

Les femmes plus inquiètes

Concernant l’inquiétude qu’un tel phénomène puisse se produire, 67% des Français se déclarent «plutôt» ou «fortement» inquiets, avec un point de plus chez les femmes par rapport aux hommes. Cette inquiétude concerne davantage les plus de 35 ans (autour de 70% en moyenne). Si 93% et 83% des sympathisants RN et LR se déclarent inquiets par le phénomène du «grand remplacement», une majorité de personnes interrogées se disent plus étonnamment inquiètes chez les sympathisants LREM et même du Parti Socialiste (53%).

Pas de différence également entre les catégories aisées, populaires et les inactifs qui déclarent tous en grande majorité être inquiets «plutôt» ou «fortement à l’idée que cela pourrait se produire».

LE FIGARO

5 Commentaires

  1. Avant d’en Arriver là ça peut se passer comme en Algérie guerre civile puis en 62 il fallait partir français chrétiens et juifs c’était la valise ou le cercueil, les musulmans pourraient partir de France si les tensions islamistes persistent, et des désordre créer, les français n’ont pas vocation à se laisser faire il y’a déjà eu la révolution , il y en aura une autre et le pouvoir reculera ..

  2. A mon humble avis, c’est irréversible. La France risque de devenir, dans le meilleur des cas, un état multinationale. Il y a de nombreuses populations qui ne pourront et ne voudront jamais s’assimiler et il n’est pas possible de les expulser, elles sont en France et elles vont rester. La seule solution qui pourrait, éventuellement, être possible et ce n’est pas certain, c’est de repousser les personnes considérées comme « indésirables » vers une partie du territoire qu’on accepterai d’abandonner à terme. Les Français, ainsi, se sépareraient des « indésirables » et d’une partie de leur pays pour préserver leur identité nationale. En somme, ils feraient un retrait unilatéral. Et ce serait ainsi une solutions à deux états ou plus qui pourraient obtenir l’adhésion de la majorité car elle permettrait, dans le meilleur des cas, de perpétrer leur civilisation. Je serai curieux de connaître l’opinion de la majorité ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.