LeKH LeKHa: Abraham le premier des patriarches (vidéo)

LE RABBIN JEAN SCHWARZ mis à jour le 29.10.2020

(Si tu agis ainsi) toutes les familles de la terre seront bénies grâce à toi. (Genèse 12, 3)

C’est la haute et noble personnalité d’Abraham qui va constituer dorénavant, pendant plusieurs semaines consécutives, le sujet des récits de la Torah.

Dès l’abord, nous voyons Abraham recevoir de l’Eternel un ordre formel : «  Va-t-en de ton pays, de ton lieu de naissance, de ta maison paternelle, au pays que je t’indiquerai « .

Cet ordre, premier contact entre Dieu et Abraham, est en réalité le programme de l’action que l’Eternel demande à celui-ci d’entreprendre. Sans lui préciser le lieu où il doit se rendre, l’Eternel lui demande de s’arracher totalement à son milieu et de recommencer autre part une vie nouvelle conforme à la volonté de Dieu.

C’est là, à coup sûr, une épreuve difficile, Chacun de nous, même s’il lui arrive de rêver d’aventures, se sent avant tout en sécurité chez ses parents, dans sa ville, dans son pays. Si Dieu exige cependant cet arrachement c’est parce que l’homme au service de Dieu et de son prochain doit savoir se détacher, s’il le faut, de ce qu’il a de plus cher, pour se donner aux autres.

Est-ce à dire que lorsqu’on est au service de Dieu on n’a pas le droit de jouir de la sécurité, de la quiétude, du bien-être ? Loin de là.

Après avoir dit ,LEKH , l’Eternel ajoute: LEKHA, qui signifie:  » pour toi « .  » Si tu vas comme Je te le demande, si tu agis selon Ma volonté, dit l’Eternel, ce sera  » pour toi « , pour ton bonheur, pour ton épanouissement, pour ta satisfaction. C’est toi qui, le premier, seras heureux de t’être laissé aller, d’avoir accepté de te laisser guider par Moi. »

A travers le mot LEKH , l’Éternel a encore voulu dire à Abraham :  » Va de l’avant, progresse! Ne t’arrête jamais sur le chemin que Je t’indique; ne crois jamais que tu as atteint le but final et que ta tâche est achevée. Toute ta vie, toujours, va de l’avant ! « 

Remarquez, en effet, que l’Éternel demande d’abord à Abraham de s’arracher à son pays. C’est là un geste facile à accomplir, car la notion de pays est vague et vaste.

Puis il lui demande de quitter son lieu de naissance, ce qui est bien plus difficile, car on a beaucoup d’amis, de souvenirs, dans le lieu où l’on est né et où l’on demeure. C’est à la fin seulement que l’Éternel exige de lui qu’il quitte sa maison familiale, sachant combien étroits sont les liens qui l’unissent aux membres de sa famille.

Ne pensez-vous pas qu’il y a là, résumé en un seul verset, un programme complet capable de remplir toute la vie d’Abraham?

Mais, au fait,est-ce seulement à Abraham que l’Éternel a demandé d’exécuter ce programme ?

LE RABBIN JEAN SCHWARZ

1 COMMENTAIRE

  1. (Si tu agis ainsi) toutes les familles de la terre seront bénies grâce à toi. (Genèse 12, 3).
    Il la fait, et le plan de D… est en marche depuis. Nous sommes tous aux bénéfices de cette parole. Béni soit celui qui vient au nom de l’Eternel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.