Le Starliner : le nouveau drone d’Israël

Par |juin 30th, 2020

Si des drones de grande taille ont généralement été utilisés dans des zones maritimes ou pour mener des missions de surveillance et de frappe dans le cadre de la guerre mondiale contre le terrorisme, dans des espaces de combat contestés, il est nécessaire qu’ils puissent enfin voler dans les mêmes zones que les avions commerciaux.

Elbit Systems, l’une des plus grandes sociétés de défense et l’un des plus grands fabricants de drones d’Israël, vient de mettre en œuvre l’Hermes 900 StarLiner, un drone qui est entièrement conforme à l’accord de normalisation de l’OTAN connu sous le nom de STANAG 4671. Il peut être intégré dans l’espace aérien des membres de l’OTAN et certifié pour l’espace aérien civil.

Le StarLiner a été annoncé en 2018 et, comme la plupart des gros drones de haute technologie complexes, il doit suivre un rythme rigoureux pour répondre aux besoins des militaires. Il a effectué des vols certifiés par l’Autorité de l’aviation civile au-dessus de Massada et est censé être livré à la Suisse et à d’autres clients à l’avenir.

Aujourd’hui, les drones accomplissent davantage de missions qui vont au-delà du rôle militaire. Cela inclut davantage de missions maritimes ou de sécurité des frontières et de lutte contre la contrebande de drogue.

Les solutions d’Israël, et en particulier le modèle d’Elbit, consistent à considérer l’avenir des drones comme un moyen d’ajouter différentes capacités aux plates-formes existantes qui ont fait leurs preuves.

Cela pourrait signifier plus de capteurs, plus d’intelligence artificielle, ou même la capacité d’effectuer des missions de recherche et de sauvetage. En mai, le drone Hermes 900 d’Elbit a été livré à un pays d’Asie du Sud-Est non identifié, avec une nouvelle capacité à aider au sauvetage des personnes en mer.

Cela signifie qu’au lieu d’envoyer de nombreux avions pilotés pour rechercher des marins disparus dans l’océan, un drone peut être envoyé pour larguer des radeaux de sauvetage, ce qui permet aux pilotes de gagner plusieurs heures de temps.

Avec la nécessité d’intégrer des drones pour un plus grand nombre de missions qui pourraient avoir lieu dans l’espace aérien civil, Elbit a construit le StarLiner, basé sur le succès de l’Hermès 900.

L’Hermes 900 est un gros drone d’un poids de 1 180 kg qui peut voler pendant trente-six heures jusqu’à 30 000 pieds avec une charge utile de 350 kg. Ce format de l’Hermès est comparable en fonction et en apparence au Predator ou au Reaper. Il est également le fruit d’une expérience, acquise avec les modèles Hermès prédédents.

Le Starliner est équipé d’un moteur diesel et a été amélioré pour voler dans de mauvaises conditions météorologiques. Il doit être équipé de fonctions de détection et d’évitement (DAA) coopératives et non coopératives pour les systèmes d’aéronefs téléguidés (RPAS). Cela signifie que dans un espace aérien encombré, vous pouvez avoir des avions qui se déplacent correctement pour éviter les collisions, mais vous pouvez avoir des avions qui, pour une raison quelconque, ne le font pas. Des études scientifiques universitaires se sont penchées sur ce problème d’intégration des drones dans l’espace aérien civil.

L’idée est que le Starliner aura une triple redondance dans sa capacité à éviter les collisions. C’est l’avenir que les Israéliens envisagent en termes de nouvelle technologie des drones. Les pays occidentaux vont acheter plus de drones, et le marché de ces types de drones à moyenne altitude

Source : National Interest & Israël Valley

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.