La patronne du parti RN, Marine Le Pen, présente ce vendredi un projet radical ciblant les «idéologies islamistes» et leurs manifestations, qu’elle entend bannir de toutes les sphères de la société, à commencer par le port du voile.

Alors que l’Assemblée nationale examine depuis le début de la semaine un projet de loi contre le «séparatisme» visant particulièrement l’islamisme radical, le Rassemblement national (RN) dénonce le manque de «courage» du texte et présente un contre-projet beaucoup plus radical.

Le texte du RN entend ainsi «interdire» la «pratique, la manifestation ainsi que la diffusion publique» – au cinéma, dans la presse comme à l’école- des «idéologies islamistes».

Mais «il ne s’agit pas de s’en prendre à la liberté de conscience», assure l’eurodéputé Jean-Paul Garraud, auteur principal de la proposition de loi, dans Le Figaro.

Il s’agit «d’interdire toute manifestation publique d’une idéologie qui constitue, par elle-même, un trouble grave à l’ordre public. C’est déjà le cas par exemple du nazisme».

Le RN ne définit pas précisément dans son texte les «idéologies islamistes» mais il les caractérise par leur «incompatibilité» avec les «droits, libertés et principes» inscrits dans la Constitution, par leur «refus de respecter la laïcité de l’État», ou encore par «les facteurs de scission majeurs qu’elles induisent».

La proposition phare du texte, mais ancienne pour le RN, vise à interdire les «tenues islamistes», comme le voile, dans tout l’espace public. Aujourd’hui le port du voile, comme tout signe religieux ostentatoire, est interdit à l’école tandis que les agents publics sont soumis au principe de «neutralité».

Déchéance de la nationalité

Le sujet du voile, récurrent en France, enflamme les débats politiques et sociétaux depuis des décennies. «Le voile est un vêtement militant qui souhaite faire sécession» d’avec la République, assène le numéro 2 du RN Jordan Bardella.

Pour Marine Le Pen, l’islamisme «est partout, il se développe dans les administrations», mais aussi «dans l’entreprise».  Le RN encourage ainsi les patrons à «inscrire dans leur règlement intérieur la possibilité de la neutralité religieuse» voire à interdire le port du voile, selon Jordan Bardella.

Le texte fait aussi de tout délit ou crime liés à ces idéologies «une circonstance aggravante», et autorise pour le même motif le retrait de la nationalité française.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.