Photo Mark Neyman / Flash 90

Le président de l’Etat, Reouven Rivlin, ne rate décidément pas une occasion de tacler le gouvernement et de caresser la gauche ou les  Arabes israéliens dans le sens du poil.

Cette fois-ci, c’est sur la question de la Loi de la Nation. Et le président n’a pas choisi n’importe quel moment pour le faire: au lendemain de la visite d’une délégation de la Liste arabe au Parlement européen de Bruxelles pour demander une condamnation officielle de cette loi.

S’exprimant au Centre de l’Héritage Mena’hem Begin, le président de l’Etat a dit: “Cette loi, dans sa formulation actuelle est mauvaise pour Israël et mauvaise pour le peuple juif. Pensons au jour où, en vertu de cette loi, nous commencerons à trier les citoyens, ou les différentes catégories de Juifs, certains plus juifs que d’autres, certains moins (…) Cette loi fait partie d’une évolution plus large, peut-être même à l’échelle mondiale, qui tend à faire taire les débats, qui tend à créer une situation où soit tu es avec moi soit tu es un traître, un ennemi. Que tu sois de gauche ou que tu sois président de l’Etat (…) Il est possible que nous nous rapprochions d’une période électorale. Nous devons à tout prix préserver un processus démocratique honnête ainsi que les droits de tous les citoyens (…) Dans la réalité israélienne, il est facile de décrire un monde en noir et blanc, c’est une position facile à faire accepter, agréable à tenir. Mais en réalité, se mesurer à la réalité sécuritaire, politique ou civile israélienne est beaucoup plus complexe”.

Nul ne sait où Reouven Rivlin a trouvé dans cette loi des dangers pour Israël ou pour le peuple juif, si ce n’est dans les attaques infondées dont elle est l’objet sans relâche de la part de l’opposition et des Arabes israéliens.

L’ancien président Shimon Pérès avait au moins le mérite de la clarté: homme de gauche, il n’a jamais renié ses opinions et origines politiques durant son mandat présidentiel qui se devait d’être apolitique.

Partout où il se rendait, même à l’étranger, il ne manquait pas d’adresser des piques au gouvernement Netanyahou, principalement sur la question du processus de “paix”.

Mais avec Reouven Rivlin, c’est différent. Homme qui s’est toujours vanté de faire partie du “Likoud historique”, il a tourné casaque depuis son élection pour devenir le “chouchou” de la gauche et des médias pour ses nombreuses interventions et prises de position controversées.

Ce n’est pas à son honneur.

 

 

4 Commentaires

  1. RIVLIN est tout simplement rattrapé par le syndrome de la sénilité (vieillesse, gâtisme, ramollissement) qui atteint souvent les hommes âgés et j’espère qu’il arrivera bientôt à la fin de son mandat; sinon il faudra lui envoyer des infirmiers pour le débarquer de son poste; d’une façon générale, il serait prudent de prévoir dans la Constitution une limité d’âge pour les très hautes responsabilités comme la fonction éminente de Président de la République.

  2. Rappelez-vous, à l’époque de la désignation du président, Netanyahou ne voulait pas de Rivlin parce qu’il connaissait bien son bonhomme, un type qui n’a jamais eu que sa soif de pouvoir pour ambition. Finalement les députés du Likoud ont fait pression sur Bibi afin qu’il le choisisse, c’était une grande erreur. Voila qu’aujourd’hui, son vrai visage apparaît, celui d’un opportuniste visqueux, à la Livni… A vomir !

  3. « Mais avec Reouven Rivlin, c’est différent. Homme qui s’est toujours vanté de faire partie du “Likoud historique”, il a tourné casaque depuis son élection pour devenir le “chouchou” de la gauche et des médias pour ses nombreuses interventions et prises de position controversées. »
    C’est d’autant plus bizarre que la gauche est à la ramasse en Israel, et que les Arabes (les députés en tout cas) se déclarent Palestiniens plutôt qu’Israéliens.
    Rivlin est tombé sur la tête ou quoi?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.