Le Livre des Psaumes a sauvé la vie du blessé de l’attaque de Jérusalem.

La victime, âgée de 62 ans, se rendait à Miron lorsque soudain une explosion s’est produite près de lui • Il a été grièvement blessé par un éclat de bombe qui a volé dans sa direction • Cependant, le livre des Psaumes qu’il avait dans sa poche a ralenti la vitesse du projectile et a pu ainsi éviter une blessure plus grave • Les éclats de la bombe ont déchiré le livre dans son épaisseur jusqu’à ce qu’il s’arrête à la page contenant le verset : « Notre âme s’est enfuie comme un oiseau.

Notre âme est comme un oiseau qui s’envole » : un livre de Psaumes qui se trouvait dans la poche d’une des victimes de l’attentat à l’entrée de Jérusalem a stoppé les éclats de bombe qui volaient vers lui, évitant ainsi une blessure encore plus grave.

Le blessé de 62 ans, arrivé dans un état grave après l’attaque infernale à l’entrée de Jérusalem, s’est rétabli après une série d’opérations chirurgicales pour retirer les éclats de son corps. Samedi soir, le PDG de l’hôpital, le professeur Ofer Marin, le rabbin de l’hôpital, le rabbin Asher Weiss, et le rabbin de l’hôpital, le rabbin Moshe Peleg, sont venus lui rendre visite ainsi qu’aux victimes de l’attaque.

La personne hospitalisée a surpris ses visiteurs lorsqu’il leur a présenté un livre de Psaumes qui se trouvait à côté de lui au moment de l’explosion alors qu’il se rendait de chez lui à Miron. Un éclat tranchant a frappé la couverture arrière du Livre des Psaumes, a pénétré dans le livre et s’est arrêté au 124ᵉ chapitre des Psaumes, où apparaît le verset : « Notre âme comme un oiseau s’est échappée d’un nid d’épreuves… et nous nous sommes échappés.

L’éclat a pénétré et déchiré le livre dans son intégralité jusqu’à la même page et les mêmes mots. La personne blessée, qui a demandé à ne pas être identifiée, a accepté de publier la photo du livre déchiré des Psaumes à l’intérieur et à l’extérieur et a demandé de souligner trois mots à côté de l’image animée du livre dans ses mains : « C’est ce qui aide ».

Mercredi dernier, deux personnes ont été tuées et 18 autres blessées dans deux explosions survenues à différents endroits de Jérusalem. À un arrêt de bus à la sortie de la ville, 12 personnes ont été blessées, dont deux dans un état grave. Peu de temps après, une explosion est signalée près d’un arrêt de bus au carrefour de Ramot, 3 sont légèrement blessés.

Lors de ses funérailles, des cris de chagrin se sont fait entendre au salon funéraire « Jerusalem Congregation » à Givat Shaul, et les membres de la famille de Tshuma ont eu du mal à digérer la bonne nouvelle de Job. Les participants aux funérailles ont tenu la photo du défunt et se sont reflétés avec des larmes déchirantes.

 

JForum.fr – Israël Hayom

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.