Le Hezbollah impliqué dans le plus grand réseau de proxénétisme que le Liban ait jamais connu

Des militants des réseaux sociaux affirment que le Hezbollah est directement impliqué dans le plus grand réseau de prostitution qui se soit jamais installé au Liban.

Les médias favorables au Hezbollah décrivent un tableau forcément complètement différent. FARS, l’agence de presse du régime iranien a doiffusé un article intitulé : « Comment le Hezbollah a secouru de jeunes femmes syriennes prises dans les mailles du réseau de prostitution de Jounieh? ».

La police libanaise a découvert ce réseau dans la ville côtière de Jounieh, au nord de Beyrouth. Elle a fait savoir que le réseau a commencé à opérer en 2011, comprenant 75 femmes, la plupart d’entre elles syirennes, qui ont été persuadées de quitter leur patrie et de faire mouvement vers le Liban où on leur offrirait du travail dans des restaurants libanais.

Hizbullah members at Beirut rally.

Des membres du Hezbollah lors d’un rassemblement à Beyrouth.

La police déclare que ces femmes ont été contraintes de servir comme prostituées 20 heures par jour. Si le client d’une femme n’aime pas la façon dont elle le traite, elle peut être torturée ou agressée sexuellement par les opérateurs du réseau (ou proxénètes), selon la police.

Quatre femmes ont réussi à s’évader du Brothel, en s’enfuyant vers le Sud de Dahiyah, le faubourg de Beyrouth qui sert d’enclave au Hezbollah. Une source déclare au quotidien libanain al-Nahat que ces femmes sont arrivées à Dahiyah en pensant qu’elles pourraient trouver refuge pour s’abriter des opérateurs du réseau, mais ce n’était ensuite que pour se faire harceler par le Hezbollah.

Ce réseau du Hezbollah, qui a commencé à se mettre en place en 2011 n’était pas uniquement un réseau de prostitution, mais aussi un réseau de trafic humain du même type que ceux de Daesh, grâce auquel les trafiquants achetaient ou embauchaient des femmes d’autres réseaux ou vers ces autres réseaux.

Le journaliste libanais Jerry Maher, unmilitant médiatique opposé au Hezbollah a déclaré que le réseau était dirigé par un membre du Hezbollah : Ali Hussein Zeaiter, déjà sanctionné part le Département du trésor américain en 2014, pour « avoir aidé le Hezbollah à acquérir des drones ». 

Maher a déclaré qu’un groupe de députés du Hezbollah au Palrement libanais a aidé ce réseau de prostitution à faire venir clandestinement et illégalement des femmes au liban. Les membres du parlement appartenant au Hezbollah ont aussi donné l’ordre à des responsables importants de la sécurité libanaise de les aider à protéger les membres du réseau, en l’échange d’une partie des profits de ce réseau. Selon Maher, l’argent de la prostitution aide le parti Hezbollah à payer des pensions aux familles de ses Martyrs en Syrie.

ShowImage (6)

Le repos du guerrier islamiste pieux. 

|

 

Adaptation : Marc Brzustowski

2 Commentaires

  1. Le Naze’Ebolah: proxénète d’un réseau de prostituées ?
    J’étais pas au Khouran.
    C’est pas H’lam tout ça ?
    Vaut mieux qu’ils tirent des fatmas voilées que tirer au canon sur Israel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.