Le Hamas étend sa toile jusqu’en Malaisie

Le journal Haaretz révèle dans son édition datée du mardi 28 avril 2015 que le Hamas a étendu ses activités jusque sur le sol malaisien. Le quotidien israélien se fonde sur des informations transmises par le Shin Bet.

Selon les services de sécurité interne, l’organisation terroriste a procédé ces dernières années au recrutement d’une quarantaine de jeunes Palestiniens étudiants dans les différents campus universitaires de Malaisie.

Au terme de leur formation, les nouvelles recrues sont renvoyées vers la Judée-Samarie pour fomenter enlèvements ou attentats contre des cibles israéliennes.

Toujours selon les services du Shabak, le centre de commandement de la branche militaire internationale du Hamas se trouve aujourd’hui en Turquie où tout serait contrôlé par l’un des membres éminents de l’organisation palestinienne, Salah Adouri. Ce haut-responsable du Hamas est considéré comme la tête pensante des attaques anti-israéliennes en Judée-Samarie mais aussi en Jordanie ou au Yémen.

Le gouvernement malaisien persiste par ailleurs à démentir la présence d’un réseau de recrutement du Hamas sur son sol.

Le Shin Bet a coupé les transferts d’argent du Hamas

Le Shin Bet en collaboration avec les services de police est parvenu à démanteler un réseau de transferts de fonds du Hamas opérant entre la bande de Gaza et la Judée-Samarie via la Jordanie. L’enquête menée par les services de sécurité interne a abouti à l’arrestation de trois Palestiniens, Yakoub Asshak, résident jordanien originaire de la ville de Hébron, et deux autres avocats palestiniens. Le ressortissant du Royaume hachémite servait de point d’ancrage à la réception des fonds. L’un des deux avocats devait ensuite introduire l’argent en Judée-Samarie vers les bureaux de l’organisation terroriste dans la région. Selon le communiqué du Shin Bet, “les fonds devaient servir à renforcer les structures du Hamas en Judée-Samarie et à financer ses opérations terroristes.”

Le Hamas a accueilli favorablement lundi le rapport de l’ONU sur l’opération Bordure protectrice, accusant Israël d’être responsable de sept attaques contre des écoles de l’ONU qui servaient d’abris à des civils dans la bande de Gaza, pendant la guerre durant l’été 2014.

Un porte-parole de l’organisation terroriste palestinienne, Sami Abou Zouhri, a déclaré dans une interview accordée à l’agence de presse internationale AFP que les conclusions de l’enquête onusienne sont importantes, car elles prouvent les « crimes de guerre commis par Israël contre des civils palestiniens réfugiés dans les abris de l’UNRWA. » Et d’ajouter : « Nous appelons la communauté internationale à traduire les dirigeants de l’entité occupante meurtrière (Israël) devant les tribunaux internationaux. Nous appelons également l’Autorité [palestinienne] à étudier ce rapport et à poursuivre Israël devant les tribunaux. »

israpresse

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.