Le Hamas d’accord pour un échange de prisonniers.

Hamas: «Nous sommes prêt pour un accord d’échange de prisonniers indépendamment de la reconstruction de Gaza».

Vers un échange de prisonniers? Le journal libanais Al-Akhbar rapporte selon des sources du Hamas que l’organisation est prête à conclure un accord d’échange de prisonniers, qui se déroulera en plusieurs étapes et au cours duquel des prisonniers malades, jeunes et femmes seront libérés en échange d’informations fournies par le Hamas sur le sort des soldats et des civils dans la bande de Gaza. Al-Akhbar rapporte des sources du Hamas que l’organisation demande la libération de milliers de prisonniers, y compris ceux qui purgent de longues peines de prison.

Le journal ajoute que le Hamas s’oppose à la question de la réhabilitation de la bande de Gaza et à ses autres revendications politiques, y compris ses revendications pour Jérusalem-Est, et à la question de la libération des prisonniers, qui est de la responsabilité de la branche militaire de l’organisation. Le rapport du journal Al-Akhbar s’inscrit dans le contexte des efforts très importants que l’Égypte investit pour parvenir à un cessez-le-feu à long terme et formuler un accord pour la libération des prisonniers, et même pour la mise en place d’un mécanisme de réhabilitation de la bande de Gaza. Le réseau Al-Arabiya rend également compte de cette question, notant que l’Égypte a déjà soumis un projet concernant l’accord des prisonniers avec Israël, qui, pour le moment, couvre la question des prisonniers dans la réhabilitation de la bande de Gaza.

Une source du Hamas a déclaré hier à Channel 20: « Le prix demandé par le Hamas est connu des capitaines israéliens et il devra donc décider s’il veut promouvoir un accord d’échange de prisonniers. C’est une décision politique à laquelle Israël est confronté et si vous êtes d’accord, nous pouvons aller de l’avant », a déclaré la source. Un responsable similaire du Hamas, Ismail Radwan, a déclaré: «La position de l’organisation est qu’il ne devrait y avoir aucun lien entre la question de la réhabilitation de Gaza et la libération des prisonniers», ajoutant que cet accord serait possible pour un prix connu. «L’occupation doit comprendre que ses soldats ne seront pas libérés sans payer le prix demandé par la résistance», a ajouté Radwan, soulignant que la résistance n’a pas besoin de fonds de réhabilitation pour développer ses capacités.

Le chef du Hamas à Gaza, Yahya Sanwar.

L’évaluation qui prévaut actuellement parmi les responsables de Gaza et de l’Autorité palestinienne est que les parties approchent d’un accord d’échange de prisonniers et qu’elle compte principalement sur l’envoi par l’Égypte de son haut responsable des renseignements, Abbas Kamel, pour visiter la bande de Gaza pour la première fois aujourd’hui et rencontrer les factions. Les rues de Gaza sont déjà remplies de photos de Kamel et de drapeaux égyptiens avant sa rencontre avec des représentants des factions. Le chef du renseignement égyptien tiendra une réunion à huis clos avec le chef du Hamas à Gaza, Yahya Sanwar, et avec certains des dirigeants de l’organisation, puis il assistera à une réunion prolongée avec la participation des factions de la bande de Gaza.

Une délégation de sécurité égyptienne devrait rencontrer Marwan Issa, chef de l’aile militaire concernant l’échange de prisonniers, et le général Kamel traitera également de cela et informera le Hamas de la position d’Abou Mazen, qui déclare que la bande de Gaza doit être réhabilitée à travers l’Autorité palestinienne seule.

JForum ‒ Infos Israel-news

1 COMMENTAIRE

  1. Encore une fois, le gouvernement Israélien va se coucher en libérant des centaines de terroristes, contre deux fous dont un arabe en « otage » et deux soldats morts sans doute en lambeaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.