Yael Braun-Pivet of the Renaissance ruling party (formely LREM) and Ensemble! Coalition, speaks after being elected French National Assembly President at the start of the work of the new National Assembly (Assemblee Nationale), in Paris, on June 28, 2022. - France's lower house of parliament on June 28 picked Yael Braun-Pivet as its speaker, the first woman to ever hold the post. (Photo by Christophe ARCHAMBAULT / AFP)

Le groupe d’études sur l’antisémitisme sera bien présidé par un élu Renaissance.

Un temps convoité par le groupe du RN, ce qui avait scandalisé les groupes juifs, le groupe d’études sur l’antisémitisme sera bien présidé par un parlementaire Renaissance.

Âprement disputées, les présidences des groupes d’études à l’Assemblée ont été actées mercredi, Renaissance héritant de la tête du sensible groupe sur l’antisémitisme, le RN de celles sur le vin, la prostitution ou l’adoption.

Ces 80 groupes d’études sont des structures rassemblant députés ou sénateurs sur des thématiques allant des jeux vidéos au spectacle vivant, en passant par les industries de défense ou encore la situation des Ouïghours, pour un travail de veille et de suivi.

Un temps convoité par le groupe du Rassemblement national, ce qui avait causé des réactions extrêmement vives d’organisations et associations juives, le groupe d’études sur l’antisémitisme sera bien présidé par un parlementaire Renaissance, selon la liste publiée mercredi après une réunion du bureau de l’Assemblée.

Un ou une parlementaire du groupe du parti présidentiel présidera également les groupes sur Alzheimer, les jeux vidéo, ou encore celui sur VIH et Sida.

Les députés d’extrême droite, qui constituent le premier groupe d’opposition avec 89 élus, obtiennent en revanche la présidence des groupes sur l’adoption, la prostitution, la francophonie, ou encore ceux sur la sécurité routière et la sécurité privée.

Il obtient également la présidence du recherché groupe d’études sur le vin, également convoité par Renaissance. Le RN avait proposé une co-présidence, éventualité que Renaissance a finalement écartée.

Plusieurs groupes font en revanche l’objet d’une co-présidence avec le RN : celui sur le cancer (MoDem/RN), les déserts médicaux (Horizons/RN) ou encore les prisons et conditions carcérales (Liot/RN).

« Les seuls groupes ayant accepté de co-présider des groupes d’études avec le RN appartiennent à la majorité relative + groupe LIOT. Aucun membre de la coalition NUPES ne l’a accepté », a d’ailleurs fait valoir sur Twitter mercredi le Premier secrétaire du PS Olivier Faure.

Parmi les autres groupes d’études : LR obtient la présidence de celui sur les violences intrafamiliales, les polices municipales, l’autisme ou encore l’enseignement privé. LFI obtient celles des groupes cannabis, logement, pauvreté, ou encore réseaux sociaux. Le MoDem présidera ceux sur la fin de vie, les maladies rares ou le thermalisme.

Les socialistes présideront par exemple ceux sur la démocratie participative ou le vieillissement, et les écologistes co-présideront entre autres celui sur le handicap (avec Renaissance) et celui sur l’impact des changements climatiques (avec LFI).

Le groupe communiste présidera notamment ceux sur le Sahara occidental et sur les conditions d’accueil des migrants et des mineurs non accompagnés.

Source : AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.