Le Frère Musulman Mohammed Morsi meurt au Tribunal

3
547

MOHAMED MORSI, L’ANCIEN PRÉSIDENT ÉGYPTIEN ÉVINCÉ, MEURT AU TRIBUNAL DU CAIRE

Élu aux élections de 2013, Morsi a passé les six dernières années en état d’arrestation pour trahison lorsque l’armée a assumé la direction de l’Égypte.

PAR JERUSALEM POST STAFF
 17 JUIN 2019 20:42
L'ex-président Mohammad Morsi vu à travers les barreaux de prison en 2016

L’ex-président Mohammad Morsi vu à travers les barreaux de la prison en 2016. (crédit photo: REUTERS / AMR ABDALLAH DALSH)

LE CAIRE – L’ancien président égyptien Mohamed Morsi, le premier chef d’État démocratiquement élu de l’histoire moderne égyptienne, est décédé lundi à l’âge de 67 ans, après s’être effondré devant un tribunal du Caire alors qu’il était jugé pour espionnage, ont annoncé les autorités. 

Morsi, une figure emblématique des Frères musulmans désormais interdits, était en prison depuis son renversement par l’armée en 2013, après à peine un an de pouvoir au lendemain de manifestations massives contre son pouvoir.

Le procureur a déclaré qu’il s’était effondré dans la cage des accusés peu après avoir pris la parole et qu’il avait été déclaré mort à l’hôpital à 16h50 (14h50 GMT). Une autopsie n’a montré aucun signe de blessure récente sur son corps. 

Après des décennies de répression sous des autocrates égyptiens, les Frères musulmans ont remporté les élections législatives, en profitant du soulèvement populaire qui a renversé Moubarak et son établissement soutenu par l’armée en 2011. 

Morsi a été élu au pouvoir en 2012, par manque d’autre choix, lors des premières élections présidentielles libres en Égypte, grâce à une disqualification technique de l’homme d’affaires millionnaire Khairat al-Shater, de loin le choix préféré des Frères Musulmans et le plus impliqué dans des affaires liées au terrorisme.

Sa victoire marque une rupture radicale avec les militaires qui ont fourni tous les dirigeants égyptiens depuis le renversement de la monarchie en 1952. 

Morsi a promis un programme islamiste modéré pour conduire l’Égypte vers une nouvelle ère démocratique où l’autocratie serait remplacée par un gouvernement transparent et respectueux des droits humains et qui devait raviver le destin d’un puissant État arabe longtemps en déclin. 

Mais l’euphorie qui a salué la fin d’une ère de présidents qui gouvernaient comme des pharaons n’a pas duré longtemps. 

L’homme trapu aux lunettes, né en 1951 à la fin de la monarchie, a déclaré aux Égyptiens qu’il promouvrait une “renaissance égyptienne avec une fondation islamique”.

Au lieu de cela, il a aliéné des millions de personnes qui l’accusaient d’avoir usurpé des pouvoirs illimités, d’imposer le type d’islam conservateur des Frères musulmans et d’avoir mal géré l’économie, ce qu’il a nié. 

Des sources de sécurité ont déclaré que le ministère de l’Intérieur avait déclaré l’état d’alerte lundi, notamment dans la province natale de Morsi, Sharqiya, dans le delta du Nil, où le corps devrait être emporté pour être enterré. 

Morsi avait comparu devant un tribunal pour une audience sur des accusations d’espionnage émanant de contacts présumés avec le groupe islamiste palestinien Hamas, qui avait des liens étroits avec les Frères musulmans. 

Son corps a été transporté à l’hôpital de la prison de Tora, a rapporté la télévision d’Etat. 

Son avocat a déclaré que la santé de Morsi avait été médiocre en prison. “Nous avons fait plusieurs demandes de traitement, certaines ont été acceptées et d’autres non”, a déclaré l’avocat, Abdel-Menem Abdel-Maqsood, à Reuters.

Morsi purgeait une peine de vingt ans d’emprisonnement pour l’assassinat de manifestants lors des manifestations de 2012 et une peine d’emprisonnement à perpétuité pour espionnage dans une affaire liée à l’État du Qatar, situé dans le Golfe. Il avait nié les accusations. 

Le président turc Tayyip Erdogan a pleuré son alter-ego islamiste en le louant comme martyr. 

“Mettant de côté les doutes, il est devenu un martyr aujourd’hui par l’accomplissement de l’ordre de Dieu … Nos prières l’accompagnent”, a déclaré Erdogan. 

“Condoléances à tous mes frères qui ont suivi le même chemin que lui. Condoléances au peuple égyptien. Condoléances à sa famille et à ses proches.” 

L’émir du Qatar, le cheikh Tamim bin Hamad Al Thani, un partisan de Morsi et l”’employeur de sa confrérie, a tweeté ses condoléances à la famille de Morsi “et au peuple égyptien frère.”

3 COMMENTS

  1. @ ” Le procureur a déclaré qu’il s’était effondré dans la cage des accusés ” .

    On chuchotte que la cage est restée intacte et qu’elle sera transférée au zoo du Caire .

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.