Lancement de roquettes à partir de Gaza.

Le conflit s’étend à Gaza. Nuit de Chabat perturbée: 36 roquettes tirées depuis Gaza vers le sud «pour soutenir les arabes de Jérusalem».

Après environ un an de silence, les habitants proche de la bande de Gaza sont retournés dans un cauchemar après la pandémie qui se termine. Pas moins de 36 roquettes ont été tirées dans le sud.

Dans le contexte de la reprise de la violence dans le sud, le Premier ministre Netanyahou a convoqué dans l’après-midi (samedi) une évaluation de la situation avec le ministre de la Défense Gantz, le chef d’état-major Kochavi, le ministre de la sécurité intérieure Ohana, le chef du Mossad Argaman, le chef d’état-major Ben Shabbat, la police Commissaire Shabtai et de hauts fonctionnaires à la Kirya à Tel Aviv.

Dans une évaluation antérieure de la situation qui a eu lieu à midi, le chef d’état-major a donné des instructions à une série de mesures, de réponses et d’évaluations possibles pour les répliques. À la lumière des événements et des développements attendus, le chef d’état-major a décidé de reporter à ce stade son voyage aux États-Unis.

L’évaluation a été menée avec la participation du chef d’état-major général, le général de division Aviv Kochavi et avec la participation du chef d’état-major adjoint, du chef de la division des opérations, du commandant du commandement sud, du commandant du front intérieur.

36 roquettes et obus ont été tirés depuis vendredi soir a partir de la bande de Gaza en direction des villes proches durant toute la nuit de Chabbat, plusieurs alertes aux roquettes ont été déclenchées toute la nuit et le matin. Les israéliens sont restés dans des zones protégées, mais des le matin (de Chabbat) Tsahal a ordonné un retour à la routine.

«L’alerte nous a surpris au milieu de la nuit».

Shahar Botbol, du kibboutz Zikim dans le sud, a raconté à Israel Hayom «Une nuit très difficile». « La première alerte était à 05h49 du matin et comme toujours, elle a tranché le silence et le pastoralisme du calme du kibboutz Zikim, et nous a fait sauter du lit rapidement, nous avons couru pour amener le chien dans le miklat. Nous n’avions pas encore réussi à reprendre notre souffle et à fermer les yeux, et à 06:01 une autre alerte. et une autre interception du Dôme de fer, nous ont fait réaliser que il n’y a aucune bonne raison de se rendormir».

Botbol a partagé ce matin les rancunes des habitants en bordure de Gaza. «Malheureusement, nous avons été pendant très longtemps sans réel sentiment de sécurité, après une nuit saturée d’alertes et de bombes, l’échelon politique prend la décision de ne pas prendre de décision et nous laisse au front pour garder le front intérieur, sans aucune instruction particulière. Donc, notre samedi matin a commencé très tôt et de façon inattendu: «Un vrai plaisir pour Shabbat».

Danny Rahamim, qui vit dans le kibboutz Nahal Oz depuis 45 ans, avoue avoir été surpris par les tirs massifs de roquettes d’hier soir au conseil régional de Sha’ar Hanegev. «Pendant un an ou plus, la situation était calme, à l’exception de petits événements. Pendant le corona et avant, la vie était revenue à la normale et il n’y avait pas d’alerte, ni de tir en direction de chez nous», dit-il. «Ce soir, nous nous sommes réveillés avec des alertes. Heureusement, nous nous y sommes habitués et nous sommes allés directement dans l’espace protégé. Je suppose qu’il y avait des gens qui dormaient comme d’habitude et qui n’entendaient même pas les alertes. Même si nous savions qu’il y avait un retour au calme depuis ces mois, nous savons que ce silence peut changer en un instant» .

Gadi Yarkoni, chef du Conseil d’Eshkol, a déclaré ce matin: «Une nuit sans sommeil pour les habitants en bordure de Gaza. À notre connaissance, les tirs ont été menés en réponse aux événements qui se sont déroulés dans la région de Jérusalem, a Jaffa et à l’intérieur des territoires durant le Ramadan.

Yarkoni a averti qu’une grande partie des maisons du conseil régional d’Eshkol ne sont toujours pas protégées. «Aussi absurde que cela puisse paraître, après 20 ans de tirs, il y a encore des maisons dans la région qui n’ont pas de miklatim [d’abris blindés]. Ces localités n’ont pas été incluses dans le projet de protection en bordure de Gaza. J’exige que le gouvernement israélien mette de côté ses activités politiques et se concentre sur ses citoyens qui ont besoin d’une protection immédiate».

En réponse, Tsahal a attaqué la bande de Gaza

À la suite des lancements de dizaines de roquettes, les FDI ont attaqué pendant la nuit des infrastructures souterraines de l’organisation terroriste du Hamas, des lance-roquettes et d’autres cibles dans la bande de Gaza.

Plus tôt dans la nuit, un char de Tsahal a attaqué un poste de combat de l’organisation terroriste Hamas dans la bande de Gaza. Par la suite, au moins deux lancements depuis la bande de Gaza vers le territoire israélien ont été identifiés par la suite.

Des émeutiers arabes en bordure de la bande de Gaza.

Plus tôt hier soir, des organisations terroristes palestiniennes ont publié des déclarations menaçant d’attaquer Israël à la suite des récents événements à Jérusalem. Des organisations terroristes ont accusé Israël de nuire à la mosquée al-Aqsa. La déclaration, publiée par la salle de situation commune des organisations terroristes de la bande de Gaza, disait: «Nous appelons les dirigeants de l’occupation à ne pas se tromper. Nous voyons ce qui se passe dans notre capitale comme une ligne rouge et son franchissement aura des conséquences désastreuses.

C’est un juif, c’est un juif! « : Une documentation diffusée sur les réseaux palestiniens montre de jeunes Arabes attaquant violemment un juif dans le quartier de Sheikh Jarrah à Jérusalem. La police enquête sur l’incident.

Dans le même temps, des émeutes ont éclaté dans plusieurs centres de Jérusalem et de Judée-Samarie, dans lesquelles un garde de sécurité israélien a été légèrement blessé et un certain nombre de Palestiniens ont également été blessés par les forces de sécurité.

Israël prévient: «Nous réagirons durement aux tirs de roquettes (de la nuit de Chabat)».

Suite au tir de 36 roquettes dans la nuit de vendredi à samedi, l’armée de l’air, après avoir évalué la situation, a décidé d’augmenter la présence des batteries du Dôme de fer dans de vastes zones du sud par crainte de la reprise des tirs de roquettes depuis la bande et même l’élargir.

Jusqu’à présent, le Hamas s’est abstenu de tirer sur les villes en dehors de la bande de Gaza et a concentré ses barrages sur la zone autour de la clôture, mais Tsahal craint qu’avec la reprise des tirs, le cercle de tir s’étende également à d’autres zones du sud, comme Ashdod ou plus loin. Pendant le Chabbat, la libre circulation a été maintenue pour les résidents, les agriculteurs et les visiteurs malgré les tensions.

À midi, le Premier ministre Benjamin Netanyahou a organisé une discussion sur l’évaluation de la situation à la Kirya, en présence du ministre de la Défense Benny Gantz, du ministre de la Sécurité intérieure Amir Ohana, du chef d’état-major Aviv Kochavi, du chef du GSS Nadav Argaman, du chef du Conseil national de sécurité Meir Ben Shabbat, et le commissaire de police Kobi Shabtai et d’autres responsables de la sécurité. «Il y a une préparation pour n’importe quel scénario», a déclaré Netanyahou à la fin de la discussion. Une source politique a averti que «Israël répondra sévèrement aux tirs de roquettes de Gaza».

Les FDI sont préparées à une escalade

Le ministre de la Défense Benny Gantz a conclu ce soir une série d’évaluations de la sécurité et une conférence téléphonique avec les chefs des autorités en bordure de la bande de Gaza avec le ministre Alon Schuster, le général Uri Gordin du commandement du front intérieur. Lors d’une conversation avec les chefs des autorités, Gantz les a informés des efforts déployés pour maintenir le calme et a promis de continuer à rester en contact et à tenir au courant les résidents tout en apportant une solution à tout problème qui se poserait. «Si le calme n’est pas maintenu, Gaza sera gravement endommagée, au niveau civil, économique et sécuritaire, et les responsables seront les dirigeants du Hamas», a averti Gantz. «L’équation est connue d’eux et très claire. Les FDI sont préparées à une escalade (une opération dans Gaza) et nous ferons ce qui est nécessaire pour maintenir la paix».

Des émeutiers arabes en bordure de la bande de Gaza.

Les FDI estiment que les événements de cette nuit à Jérusalem auront un effet décisif sur la poursuite des tirs depuis la bande de Gaza et même sur les troubles en Judée-Samarie. Les renforts dans les divisions de Gaza et de Judée-Samarie sont déployés, mais l’accent sera mis sur les frictions entre Juifs et Arabes à Jérusalem pour tenter de calmer la région.

Au cours de la nuit, comme indiqué, 36 roquettes ont été tirées de la bande de Gaza vers le territoire israélien. Peu avant 07h00, Tsahal a informé les autorités locales d’une série de restrictions à l’encontre des résidents, notamment une interdiction de rassemblement dans une zone ouverte, une restriction de 100 personnes dans un espace clos, la fermeture de la plage de Zikim et l’arrêt des activités agricoles.

L’unité du Dôme de fer a intercepté six roquettes visant des zones peuplées pendant la nuit. Parmi les zones où se trouvaient les restes de roquettes qui ont explosé: la route d’accès au kibboutz Kissufim, un entrepôt du conseil régional d’Eshkol et la zone du zoo du kibboutz Nahal Oz. Il n’y a pas eu de blessés, mais les résidents ont décrit de graves sentiments de confusion et d’anxiété.

Des centaines de Palestiniens manifestent à Gaza et près de la clôture pour soutenir les émeutes à Jérusalem.

Environ 700 Palestiniens de Gaza manifestent près de la clôture dans la zone de passage de Karni et brûlent des pneus. Une autre manifestation spontanée a eu lieu ce soir dans le quartier de Zeitoun, au sud de la ville de Gaza, en soutien aux émeutes à Jérusalem.

JForum ‒ Infos Israel-news

1 COMMENTAIRE

  1. J’ESPERE QU’ISRAEL NE VA DEVENIR COMME LA FRANCE ET SE LAISSER ENVAHIR PAR LES ARABES.MEME S’ILS SONT CITOYENS AVEC »UNE CARTE D’IDENTITE ISRAELIENNE »IL NE FAUT PAS HESITER A LES EXPULSER, SANS AUCUNE FORME DE PROCES,S’ILS S’EN PRENNENT A « LEUR » PAYS, SINON DANS QUELQUES ANNEES CE SERA TROP TARD.IL NE FAUT PAS OUBLIER QUE LES JUIFS N’ONT QU’UN SEUL PAYS ET AU DIABLE L’ISLAMO GAUCHISME AUSSI BIEN EN FRANCE QU’EN ISRAEL !!!!!!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.