La nouvelle opération de communication de la RATP (la compagnie assurant l’exploitation des transports publics de Paris et de sa banlieue) pour lutter contre la fraude est-elle raciste ? C’est ce que pense en tout cas, à l’instar de nombreux internautes, le député du Rassemblement Bleu Marine (RBM, lié au Front national) Gilbert Collard. Mercredi 21 septembre, l’élu du Gard a dénoncé un «délit de sale gueule blanche» à la vue des trois déclinaisons de la campagne en question.

Outré, celui qui est aussi secrétaire général du RBM a établi un parallèle entre cette campagne et celle de la CAF (Caisse des allocations familiales) d’il y a quelques années, qu’il a également accusée de racisme anti-blanc, dans la mesure où elle ne présentait comme fraudeurs que des personnes blanches.

«Où est cette diversité que vous vous appliquez tant à nous imposer habituellement ?»

De même, des utilisateurs de Twitter ont dénoncé le racisme anti-blanc dont fait preuve, selon eux, la série d’affiches dénonçant la violation des règles dans les transports en commun, du fait du manque de «diversité» des personnes que l’on y voit.

Un certain nombre d’internautes indignés ont même saisi (ou proposé de saisir) SOS Racisme au sujet de cette campagne ou se sont étonnés de l’absence de réaction de la part de cette association antiraciste.

https://twitter.com/NightWarrior732/status/778645212939812864

https://twitter.com/LaurianeTroise/status/778546859358949380

Néanmoins, d’autres utilisateurs de Twitter ont trouvé ces réactions déplacées, voire ridicules.

RT

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.