La Finul demande le droit d’entrer dans les villages à tunnels©

2
1318

Le chef de la FINUL demande à l’armée libanaise la permission d’entrer dans des villages à tunnels

Lors d’une réunion tenue le vendredi 7 décembre, le major général de la FINUL, Stefano del Col, a demandé au chef libanais, le général Joseph Aoun, de permettre à ses inspecteurs d’entrer dans des villages du sud du Liban et de vérifier la plainte d’Israël selon laquelle ils abritent l’entrée des tunnels transfrontaliers. Jeudi, le général italien a reçu des informations détaillées sur les tunnels du Hezbollah creusés dans ces villages par le major-général Yoel Strick, commandant du commandement nord de l’armée israélienne.

Les observateurs internationaux ne peuvent pénétrer dans ces villages sans le consentement et l’escorte de l’armée libanaise. Aucune des deux parties n’a publié le contenu de la conversation entre les généraux et la réponse du général Aoun à la demande de la FINUL n’est donc pas connue. On suppose à Jérusalem et au commandement général de l’armée israélienne que le général Aoun a promis d’examiner la demande et qu’il apportera ensuite sa réponse à la force de l’ONU.

Jusque-là, les Forces de Tsahal continuent de creuser du côté israélien de la frontière dans les zones délimitées par les tunnels transfrontaliers du Hezbollah, malgré les conditions météorologiques houleuses, ont indiqué des sources militaires de DEBKAfile. L’opération est sauvegardée par des forces militaires à grande échelle. Elles font face aux forces du Hezbollah, mises en alerte du côté libanais de la frontière depuis jeudi, comme indiqué précédemment dans cet espace.

Les soldats israéliens ont ouvert le feu samedi sur trois présumés combattants du Hezbollah à la frontière israélo-libanaise, a annoncé l’armée. Les trois hommes ont tenté d’utiliser la couverture de temps orageux pour s’approcher des forces israéliennes. Les troupes ont tiré sur les trois hommes «conformément aux procédures opérationnelles standard» et ceux-ci ont pris la fuite. “Les travaux dans la région se poursuivent comme d’habitude”, a-t-il déclaré.

Un porte-parole de l’armée a déclaré que l’incident s’était produit près de Yiftah, au sud de Metula, une ville à proximité de laquelle on a découvert un tunnel en provenance du Liban.

Le Hezbollah a placé ses forces en état de préparation au combat dans neuf régions du sud du Liban en réponse à la demande israélienne de démantèlement d’un tunnel par la FINUL et l’armée libanaise. Selon des sources militaires, le Hezbollah n’a pas mobilisé de réserves, mais a annulé les permissions de toutes ses unités militaires et les a placées en état de prparation à l’action, y compris le commandement sud de l’organisation à Ma’arub, dont les 7 000 combattants ont été transférés au nord jusqu’au fleuve Litani.

C’est la première réponse du Hezbollah, en réaction à l’opération Bouclier du Nord (Northern Shield) de l’armée israélienne depuis son lancement le mardi 4 décembre pour localiser et désactiver les tunnels transfrontaliers que le Hezbollah avait secrètement creusé depuis des villages chiites jusqu’au nord d’Israël.

Jeudi, le major-général Yoel Strick du commandement nord des Forces de défense israéliennes (IDF) a rencontré le commandant italien de la FINUL, le major-général italien Stefano Del Col, dans le but de protester contre les violations flagrantes de la résolution 1701 par le Hezbollah, qui creuse des tunnels terroristes sous la frontière. Il lui a donné une photo aérienne d’un tunnel reliant le village libanais de Ramaia au Moshav Dovev, en Galilée occidentale. Le premier tunnel a été découvert par Tsahal deux jours plus tôt. Le général Strick a demandé à une force de la FINUL de rencontrer sans délai le personnel de l’armée libanaise pour se charger de l’ouverture du tunnel et le désactiver. Sinon, at-il dit, c’est Tsahal effectuerait cette tâche.

Les chefs du Hezbollah observent pour voir si la FINUL relève le défi israélien et attendent encore plus intensément pour voir si l’armée libanaise va ou non répondre à la demande d’Israël. Le personnel de la FINUL n’entrera pas dans le village de Ramaiah sans une escorte militaire libanaise. Le Hezbollah est sur le point de retarder cet événement.

Plus tôt jeudi, le Premier ministre Binyamin Netanyahou a déclaré à un groupe de 25 ambassadeurs invités sur le lieu de l’opération contre le tunnel de Tsahal : “Il y a une” possibilité raisonnable qu’Israël doive “opérer au Liban” pour neutraliser les tunnels d’attaque du Hezbollah.

   ,  ,  , l’  , l’ , les  , la 

Adaptation : Marc Brzustowski

UNIFIL Chief asks Lebanese army for permission to enter tunnel villages

2 COMMENTS

  1. Nous savons tous que vaut la la FINUL ,votre intervenant Elie de Paris à raison cela n’est pas d’aujourd’hui quand au Général Aoun il suffit de ce rappeler la guerre du Liban avec les milices libanaises et son exil à Marseille dans une villa sur la corniche rappel il y a eu les renseignements syriens qui contrôlaient le Liban
    puis l’Iran a fait la même chose en aidant le Hezbollah a prendre le pouvoir et en décapitant les élites chrétiennes au nom de la sainte guerre et que fait l’armé Libanaise elle se couche devant son nouveau maître et en plus le France qui livre des blindés et des armes à l’armé Libanaise donc dans les mains du Hezbollah c’est le pompon et à Paris on parle de punir l’antisémitisme c’est ce foutre vraiment du monde

  2. Shavouah ‘Hodesh’ Hannouccah Sameah’!
    Pourquoi cette hypocrisie finulienne, alors qu’ils savent très bien que les tunnels ont été construits ! Sinon en quoi consisterait la présence de la Finul, justement ? Ça devient presque injurieux de prendre à ce point les gens pour des kons ! Des allées et venues de milliers de tonnes de déblais ne peuvent passer inaperçus ! La diplomatie a des limites du respect pour soi-même, et c’est, aussi, elle-même qui se ridiculise…
    Quant à la raison, et il n’y en a pas d’autres possibles, c’est que cette fille nulle a reçu des instructions de sa patronne, l’ONU, pour regarder ailleurs.
    Et quoi !? Dans quel but ?
    Simple complicité pour détruire Ysraël. La suite de la “reconnaissance” de 1947 avec les frontières indefendables que l’on sait. Obama aura d’ailleurs embrayer pour que l’Iran se necléarise Quand donc feront-ils Teshouvah ?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.