La cheffe du gouvernement roumain reçue par B. Netanyahu

0
203

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et son homologue roumaine Viorica Dancila à la résidence du Premier ministre, à Jérusalem, le 25 avril 2018. (Crédit : Haim Zach/GPO).

Le Premier ministre israélien a reçu dans sa résidence son homologue roumaine Mme Viorica Dăncilă. La Roumanie assure la présidence de l’UE depuis le 1er janvier.

Lors de la réception d’accueil, Binyamin Netanyahu lui a dit: “C’est une merveilleuse occasion de vous revoir (1). Les relations entre Israël et la Roumanie sont excellentes (2) et elles se renforcent encore grâce à votre visite.

J’espère que vous agirez pour stopper les décisions injustes de l’Union européenne envers Israël ainsi que pour transférer l’ambassade de Roumanie à Jérusalem”.

Lors d’une précédente visite en Israël en avril 2018, Mme Dancila avait affirmé qu’elle souhaitait le transfert de l’ambassade de son pays à Jérusalem, mais qu’elle ne disposait pas d’assez de soutien en Roumanie pour une telle initiative.

Le président roumain Klaus Iohannis s’oppose au souhait du gouvernement d’emboîter le pas aux Etats-Unis sur le transfert de l’ambassade à Jérusalem.

Le statut de Jérusalem est l’une des questions les plus épineuses en vue d’un règlement du conflit israélo-palestinien.

Les deux chefs de gouvernement ont notamment discuté des relations bilatérales et des moyens de les renforcer ainsi que de la menace iranienne.

Binyamin Netanyahou a indiqué à son invitée qu’en combattant l’hégémonie iranienne, Israël n’assure pas seulement sa propre sécurité mais aussi celle de l’Europe.

Les deux dirigeants ont discuté “des actes d’agression de l’Iran dans la région et de ses efforts pour prendre pied militairement en Syrie”, voisine d’Israël, selon le communiqué.

M. Netanyahu a également affirmé “qu’en agissant contre le terrorisme, Israël se défend non seulement lui-même, mais défend également l’Europe”.

Shraga Blum

(1) Au début du mois de novembre, Binyamin Netanyahou avait été invité au sommet de Craiova, alliance politico-économique qui réunit chaque année quatre pays des Balkans: Grèce, Bulgarie, Serbie et Roumanie. Il était le premier chef de gouvernement étranger à participer à ce sommet.

(2) Seul pays de l’ancien bloc communiste à avoir maintenu des relations diplomatiques avec Israël après la guerre des Six Jours en 1967, la Roumanie de Nicolae Ceausescu entretenait également des rapports étroits avec l’Organisation de libération de la Palestine (OLP).

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.