Khamenei : des élections cruciales pour l’avenir du pays

L'actuelle Assemblée est largement dominée par des ultra-conservateurs proches du guide suprême, dont le cheval de bataille est la lutte contre «l'infiltration étrangère»

0
321

Iran : le guide suprême ouvre des élections capitales pour l’avenir du pays

  • L'ayatollah Ali Khamenei a voté ce vendredi matin dans une mosquée à l'intérieur de la «guidance», à Téhéran.

REPORTAGE – L’envoyé spécial du Figaro a été autorisé à suivre l’ayatollah Ali Khamenei, alors que les élections législatives ont débuté ce vendredi.

De notre envoyé spécial à Téhéran

Cinq minutes seulement après l’ouverture du scrutin, le guide suprême l’ayatollah Ali Khamenei a voté, ce vendredi matin, dans une mosquée à l’intérieur de la «guidance», cette vaste enceinte ultra-sécurisée où le numéro un du régime a ses bureaux dans le quartier de Pasteur au centre de Téhéran.

Après deux fouilles au corps et avoir déposé stylos et téléphones portables, une poignée de journalistes étrangers, parmi lesquels l’envoyé spécial du Figaro, a été autorisée à approcher l’un des hommes les plus puissants au Moyen-Orient.

D’un pas alerte, en sandales marron et la tête recouverte du turban noir des seyyed, les descendants du prophète, Ali Khamenei, 77 ans, est apparu derrière de grands rideaux bleus. Puis sous les flashs des photographes locaux, et entouré d’une escouade de fidèles, il est allé glisser deux bulletins dans les urnes: un pour l’élection des députés au Majlis (le Parlement) et le second pour la désignation des 88 ayatollahs de l’Assemblée des experts qui, à sa mort, devront lui trouver un successeur.

«Précipitez-vous pour aller voter, c’est conseillé par l’islam, il faut voter les yeux ouverts parce que le pays a des ennemis», a déclaré l’air plutôt enjoué le numéro un du régime, en réponse à l’unique question qu’un journaliste de la télévision publique avait été autorisé à lui poser.

Aux premières heures du scrutin, cette même télévision montrait les images des files d’attente qui se formaient devant les centres de vote de Téhéran. Ces élections sont les premières depuisl’accord historique sur le nucléaire signé l’été dernier par la République islamique avec les grandes puissances occidentales, dont les Iraniens attendent beaucoup pour améliorer leur vie quotidienne.

60% d’Iraniens prêts à voter

Près de 55 millions de personnes sont appelées à se prononcer. Selon des sondages effectués avant le scrutin, plus de 60% se disaient prêts à voter, une estimation haute après les très nombreuses disqualifications dont ont été victimes des milliers de candidats, le plus souvent réformateurs.

Ces derniers jours, de nombreux jeunes qui n’attendent plus grand-chose du système politico-religieux iranien indiquaient vouloir s’abstenir. Mais en Iran, «c’est souvent au tout dernier moment que les gens se décident», relève Amir Mohebian, le rédacteur en chef du journal conservateurResalat.

«Finalement, je vais voter pour Ali Akbar Rafsandjani», confirme Ali, employé d’une banque, «il a eu de bons résultats économiques quand il était président de la République» au début des années 90. Il est candidat à l’Assemblée des experts.

Au Majlis, dominé jusque-là par les conservateurs, l’enjeu est de savoir si le président centriste Hassan Rohani disposera d’une majorité pour avaliser ses réformes, notamment économiques. Le précédent Parlement, qui a le pouvoir de renvoyer les ministres, lui a mené la vie dure depuis son élection en 2013.

L’attention se portera également sur les résultats de l’élection à l’Assemblée des experts, ces 88 ayatollahs élus pour 8 ans qui pourraient désigner le prochain guide, compte tenu de l’âge d’Ali Khamenei.

L’actuelle Assemblée est largement dominée par des religieux ultra-conservateurs proches du guide suprême, dont l’un des principaux chevaux de bataille est la lutte contre «l’infiltration étrangère» après l’accord nucléaire. Certains espèrent qu’un nouveau rapport de forces pourrait émerger au sein de ce cénacle qui devrait dessiner l’avenir politique de l’Iran.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.