Jérusalem : la mort tragique de Qais rapproche Juifs et Arabes

8
1659

La mort tragique d’un Palestinien de 8 ans a rapproché les Juifs et les Arabes de Jérusalem

PUBLICITÉ

 

JÉRUSALEM ( JTA ) – Vendredi, dans le quartier de Beit Hanina à Jérusalem, Qais Abd Abu Ramileh , 8 ans, s’est noyé dans une fosse remplie par les pluies torrentielles de la semaine dernière. En lisant les nouvelles après le Shabbat, j’ai été attristé d’apprendre la mort de Qais.

Depuis sa disparition jusqu’à samedi matin, des policiers israéliens, des pompiers, des employés municipaux, des Juifs et des Palestiniens locaux ont travaillé ensemble pour retrouver le garçon ou, au moins, récupérer son corps. Dès que des Palestiniens locaux ont franchi la clôture d’une autre fosse dans laquelle Qais aurait pu tomber, “la police [israélienne] a tiré des fusées éclairantes pour aider les chercheurs? alors que les Palestiniens les encourageaient par leurs cris.”

Bien qu’il y ait eu des rumeurs selon lesquelles le garçon aurait été kidnappé par des “colons”, comme l’a rapporté Haaretz, “cet effort de coopération inhabituel a considérablement atténué la tension dans la ville“.

Cependant, ce n’est pas ainsi qu’on a voulu raconter l’histoire, initialement, aux lecteurs de la presse internationale.

Les détracteurs d’Israël dans le monde entier, de la responsable de l’Autorité palestinienne Hanan Ashrawi au politicien britannique George Galloway, en passant par la représentante démocrate américaine Rashida Tlaib, faisaient déjà valoir l’argument infondé selon lequel Qais avait été kidnappé et exécuté par des “colons” juifs.

J’ai été, certes, dégoûté par l’exploitation éhontée de cette tragédie. Mais j’étais également furieux que les observateurs ignorants ne soient capables de voir la vie à Jérusalem qu’à travers le prisme du conflit.

Loin d’être une histoire de Juif contre Arabe, c’était une histoire de centaines de Juifs et d’Arabes travaillant toute la nuit à la recherche d’un fils perdu de cette ville. Malgré le fait que c’était Shabbat, les premiers intervenants juifs d’aussi loin que les communautés religieuses de la région de Gush Etzion en Cisjordanie, sont venus aider la recherche.

La réalité socio-économique de Jérusalem est loin d’être parfaite. Le sous-investissement dans les infrastructures publiques à Jérusalem-Est pourrait expliquer pourquoi Qais s’est noyé dans une fosse au milieu de la ville. Mais cadrer cette affaire comme la conséquence du «conflit» est inexact, trompeur et nuisible.

Au cours des deux dernières années, Israël a ouvert cinq centres de police communautaire dans les quartiers arabes, dont un à Beit Hanina, pour mieux appliquer la loi grâce au renforcement de la confiance et en travaillant avec les dirigeants communautaires. Dans ce cas, comme dans d’autres quartiers, nous avons commencé à voir les fruits de ces efforts et un changement dans les relations entre les communautés arabes et les forces de sécurité israéliennes.

Qais était élève de l’école publique Il-Irtikaa («amélioration» / «mise à niveau»). L’éducation publique à Jérusalem-Est a toujours fait défaut, ce qui a poussé les familles à rechercher des écoles ou des établissements privés dans lesquels les enfants suivent le programme de l’Autorité palestinienne. Au-delà de l’incitation contre Israël dans ses manuels et de la fin des examens de lycée , le programme de l’AP ne propose pas de formation professionnelle moderne et est en corrélation avec des taux d’abandon plus élevés. Cela umpose également un voyage long et coûteux pour les étudiants de venir  suivre, plus tard, des études supérieures à Jérusalem.

Mais au cours de la dernière année et demie, Israël a mis en œuvre un programme d’investissement de 2 milliards de shekels (environ 578 millions de dollars) pour ces quartiers arabes, dont environ la moitié de la somme consacrée à l’éducation publique. Dans une école publique (et d’autant plus dans une école comme Il-Irtikaa, qui met l’accent sur l’apprentissage des langues), des élèves comme Qais apprenaient l’hébreu – la langue de ses voisins juifs – dès la troisième année.

Je connais personnellement cette communauté; mon organisation a mis sur pied un cours d’hébreu pour la communauté des parents d’Il-Irtikaa. Je pense que les cours que nous proposons donnent les outils nécessaires à l’intégration dans l’économie de Jérusalem dirigée par Israël, favorisant des intérêts communs entre les deux populations. Mais au-delà de cela, l’apprentissage de l’hébreu est un prisme unique à travers lequel rencontrer la culture du groupe majoritaire de la ville.

La mort d’un enfant de 8 ans est une tragédie absolue, le pire cauchemar de tout parent. Au lieu de l’utiliser pour enflammer davantage la région et opposer les Juifs aux Arabes, l’affaire devrait être utilisée pour souligner la nécessité d’une plus grande coopération judéo-arabe, l’amélioration des infrastructures et les investissements nécessaires dans nos quartiers. Ce n’est que lorsque nous reconnaissons que notre force vient de l’entraide et de la collaboration, que les habitants de Jérusalem pourront construire une ville véritablement unie.

est chef de projets à l’Institut des stratégies sionistes. Il vit à Jérusalem.

8 COMMENTS

  1. Merci à Jforum et surtout à Marc de nous informer inlassablement au quotidien .
    Ce site est ouvert à tous…, même à ceux qui viennent cracher leur venin .
    Il faut beaucoup de sacrifices et d’abnégation pour gérer un tel site .
    Pour toutes ces raisons je dis ” merci ” à Jforum et à Marc avec toute ma reconnaissance .
    Continuez à nous informer
    Car nous Juifs de France n’avons pas beaucoup d’espace pour nous exprimer .

  2. J’approuve totalement la politique de développement économique et social des quartiers Est de Jérusalem. Un tel développement permettra, outre les améliorations du niveau de vie de ces populations, de faire revenir au judaïsme toutes les âmes qui ont été égarées lors des invasions musulmanes. Je note à ce titre que de plus en plus de “palestiniens” retrouvent leur identité juive en mettant en oeuvre un processus de conversion.

  3. ” peut-être auras-tu voie au chat-pître…”

    va apprendre le français, maudit pollack

    “auras tu VOIX au chapitre” c’est mieux

    minable sans l’ ombre d’ un diplome, d’ un vrai métier honorable

    colporteur de ragots qui te plaisent, pauvre sous merde, sans ceux qui te font l’ aumône de commentaires tu boufferais des sardines en boite et des potages royco

    sans dignité, sans parole, sans honneur, et quand on sait qui tu es vraiment, je pense le moustachu nicotiné qui magouille pour survivre

  4. hé ducon de britowski

    tu ne changes pas espèce d’ enculé piqueur de sous avec ton faux rabin qui a cravatté , avec ta complicité du fric a des juifs tout simplement

    allez, va degueuler ailleurs tes conneries

    mossieur le faux juif a des manières de pucelle de la rue Blondel

    sale con!

    “”Monsieur le patenté au clavier depuis sa douce France à laquelle il s’accroche comme la berniqu’

    et toi espèce dse crève la faim, tu habites ou ?? a dunkerque ou a beauvais, et tu fais de la retape pour savoir ou te loger quand tu viens a Paris

    tu vas effacer bien sur ma réponse

    britowski, goy pas trés tenté, minable, vivant d’ expédients et aux crochets de pigeons

    on aurait pu croire que tu avais changé, non! rien! même pas de slip! tu pues toujours autant la misère

    je t’ enverrais 12 euros, que tu t’ achète une hallot pour chabat; crevard!

  5. ” nécessité d’une plus grande coopération judéo-arabe, ”

    oui?? et pour quoi faire ??

    encore de la lèche de babouche et des caresses de cactus ??

    l’ auteur, porte un de ces noms maghrébins dont on a trop souvent habillés les juifs du coin
    Abbitbol, Abou teboul, boutboul ……..signifiant l’ homme au tambour

    mais je suis convaincu que c’est un de ces doux utopistes, nés sans doute en Israel et contaminé par les “Chalom Achève”, parce que tous ou du moins 98% des juifs nés dans le monde musulman savent depuis toujours a quoi s’ en tenir avec ces sournois qui te carressent en attendant de te planter dans le dos

    • Comprenez bien, Monsieur le patenté au clavier depuis sa douce France à laquelle il s’accroche comme la bernique, qu’en publiant ce type de texte anti-conformiste, mais œuvrant réellement, au jour le jour, pour l’unification de tous les quartiers de Jérusalem, on s’attend aux élucubrations d’idéologues à vision étroite tels que celles-ci.

      Il y a, en effet, assez d’occasions de conflit, de dénonciations, d’appels à la haine, en Eretz Israël et son environnement hostile, pour ne pas chercher noise lors de la disparition accidentelle d’un enfant de 8 ans. A moins d’être un suppôt du Hamas comme Hashraoui, Tlaib ou vous-même…

      Quant aux attaques ad hominem contre le patronyme de quiconque et aux jugements de valeurs puants qui en découleraient, sorties de votre jumelage avec les pires antisémites, vous n’êtes vraiment pas digne de la gravité du débat.

      Vos propos consistent à envoyer tous les Arabes de Jérusalem entre les bras du Hamas, faire pendant à votre Alter Ego Tlaib en Amérique, qui éructe des thèses complotistes et tout on est certain que continuera comme toujours. Vous êtes un véritable homme-sandwich pour l’appel à la guerre à la moindre occasion.

      Ce qui est certain, est que le Plan Trump, accepté ou non, en tous les cas document de travail, amènera à des changements de perspectives visant à mettre un terme à votre cher conflit et que les groupes terroristes, ainsi que les excités du clavier de toute la planète Web devront s’accommoder de nouvelles mesures, de décisions sur les infrastructures et l’éducation à Jérusalem, à la recherche d’une meilleure vie et à laisser tomber le strict point de vue idéologique fermé pour aménager le quotidien. C’est ce que font les gens comme Nissim, et son centre de réflexion sioniste sur l’unification de Jérusalem. Bref, jeune délinquant du clavier, quand tu seras sur le terrain, peut-être auras-tu voie au chat-pître…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.