Grave affaire d’espionnage impliquant des résidents du Golan

0
271

La bourgade de Majdal Shams – Crédit photo : Yossi Aloni/Flash90

L’information vient de tomber : des résidents druzes de la ville de Majdal Shams, dans le plateau du Golan, sont impliqués dans une affaire d’espionnage à la solde de la Syrie. Les suspects ont été appréhendés dans le cadre d’une opération conjointe de la police et des services de sécurité intérieure israéliens il y a environ un mois. La police va jusqu’à affirmer que cette affaire d’espionnage est l’une des plus graves jamais connues en Israël.

Un résident de Majdal Shams soupçonné d’espionnage pour la Syrie

D’après les enquêteurs, Tzadki Suleiman Ahmed Makat et d’autres habitants de la ville essentiellement peuplée de Druzes collectaient des renseignements et enregistraient des vidéos témoignant des opérations de Tsahal à la frontière israélo-syrienne. Les suspects transmettaient ensuite ces informations à des responsables du gouvernement et des services de renseignements syriens.

Les renseignements étaient transmis à Damas sur Internet, par l’intermédiaire d’une station de télévision syrienne, ou directement au téléphone grâce aux relations qu’entretenait le suspect principal avec des responsables syriens. M. Maket a admis être notamment en contact avec Medhat Saleh, un représentant du gouvernement de Damas dont les relations avec les services de renseignements syriens sont notoires.

La cour de district de Nazareth a retenu vendredi matin contre M. Maket plusieurs chefs d’inculpation, notamment espionnage, collaboration avec l’ennemi en temps de guerre, conspiration visant à commettre un crime et contact avec un agent étranger.

Notons que M. Maket a purgé une peine de 27 ans de détention pour collaboration avec l’ennemi jusqu’en 2012 et est retourné à ses activités dès sa libération. Il était suivi par la police depuis le début de l’année 2014.

Une affaire grave touchant la communauté druze du Golan

« Il s’agit de l’une des plus graves affaires d’espionnage dévoilées en Israël, surtout qu’il s’agit de personnes issues de la communauté druze », a commenté Elie Fox, le commandant de l’unité responsable des minorités au département de police du nord, qui a enquêté ces derniers mois sur cette affaire.

Le druzisme a en effet la particularité de renoncer à toute velléité nationale et de servir loyalement l’État souverain. Les Druzes de Haute-Galilée et du Mont Carmel sont fidèles à Israël et servent dans l’armée. En revanche, les Druzes du plateau du Golan (Majdal Shams, Massad, Boukata et Ein Kunya) ont refusé la nationalité israélienne lors de l’annexion officielle du plateau anciennement sous souveraineté syrienne, en 1981. Ils sont restés loyaux à Damas et malgré les bonnes relations qu’ils entretiennent avec leurs voisins juifs, des milliers d’entre eux souhaitent voir restaurer la souveraineté syrienne sur le Golan. Une situation délicate, alors que la Syrie est en prise avec un conflit qui l’oppose à l’État islamique.

YA-ISRAPRESSE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.