Général : Israël vaincra dans tout conflit au Nord

0
1652
Israël remportera tout conflit avec des ennemis au nord du pays, déclare le commandant sortant de Tsahal
Le général Yoel Strick avertit le Liban qu’il paiera cher les incursions transfrontalières du Hezbollah ; il menace qu’Israël détruira le système russe S-300 s’il est utilisé par la Syrie contre les avions de guerre de l’IAF.

Israël gagnera le prochain conflit avec ceux qui constituent une menace venant du nord, a déclaré le général Yoel Strick, commandant sortant à la tête du commandement nord de l’armée israélienne, alors qu’il marque la fin de son mandat de deux ans.

Strick dit que ce serait une erreur de distinguer le groupe terroriste basé au Liban, Hezbollah, du reste du Liban, car c’est un acteur politique et une partie de l’establishment qui gouverne. Il serait sage, à son avis, de déclarer la guerre au Liban afin de démontrer ce que sera le prix à payer pour le Liban, si le Hezbollah attaquait.

Le général en chef sortant Yoel Strick (Photo: Avihu Shapira)

Le général, commandant en chef sortant du Nord, Yoel Strick (Photo: Avihu Shapira)

 

En ce qui concerne la Syrie, le général Strick a déclaré que les actions d’Israël contre le retranchement iranien dans le sud de la Syrie, y compris du côté syrien du Golan, ont réussi à les éloigner de la frontière avec Israël, même si leur présence dans le reste du pays se poursuit.

Des combattants du Hezbollah à la frontière israélo-libanaise (Photo: AP)

Des combattants du Hezbollah à la frontière israélo-libanaise (Photo: AP)

 

La liberté d’action d’Israël sera-t-elle entravée lorsque les nouvelles batteries de défense antimissile russes S-300 deviendront opérationnelles pour l’armée syrienne? Les relations avec la Russie seront-elles mises en péril?

Strick : “Nous allons introduire des systèmes d’armes avancés dans la région, mais Israël dispose d’une excellente force aérienne. Je n’entrerai pas dans les détails de nos options, mais si les Syriens utilisent des S-300 russes contre nos avions, nous les éliminons et ce sera considéré comme une réplique légitime. Je vois que cela pourrait bien se produire, bien que j’espère que nous n’y arriverons pas, mais si notre liberté de mouvement est menacée, nous éliminerons cette menace. Nous savons comment le faire.

 

Benjamin Netanyahu rencontre Vladimir Poutine (Photo: EPA)

Benjamin Netanyahu rencontre Vladimir Poutine (Photo: EPA)

 

Et cela mettra-t-il en péril nos relations avec la Russie?

Ça pourrait.

La découverte des tunnels d’attaque du Hezbollah, détruits par Israël, a-t-elle mis fin au projet d’infiltration de la part des organisations de l’autre côté de la frontière?

Le Hezbollah s’en tient toujours à ces plans. Bien entendu, nous ne laisserons pas cela se produire. Nous allons déjouer ces plans. C’est, non seulement, une menace pour nous, mais également une opportunité, car ils ont détourné leurs meilleurs combattants vers le Sud. Nous allons les affronter et je ne doute pas du résultat.

Avez-vous détruit tous les tunnels? Est-ce qu’il n’en reste aucun?

Dans ma profession, il n’y a pas de certitude, donc, autant que je sache, avec les moyens dont nous disposons, je peux affirmer avec une grande assurance que la menace des tunnels d’attaque a été éliminée. Peuvent-ils être développés à nouveau? J’espère que non.

Ron Ben-Yishai | Publié: 18.04.19, 14:23

ynetnews.com

 

 

 

Heure de départ: 04.18.19, 14:

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.