Gaza : l’élimination naturelle d’une idéologie criminelle©

5
532
Gaza : l’élimination naturelle d’une idéologie criminelle
Le 6 février 2018, le Ministère de la Santé à Gaza a expliqué que les générateurs d’urgence étaient à court de carburant dans 16 cliniques de soins et dans 3 hôpitaux : « Le système de santé de Gaza est sur le point de s’effondrer car les hôpitaux du territoire assiégé vont connaître une panne générale d’électricité d’ici fin février ». Pour sa part, le Bureau de Coordination des Affaires Humanitaires de l’Onu a confirmé le même jour : « le combustible d’urgence pour les installations critiques à Gaza sera épuisé dans les 10 prochains jours, à moins que les donateurs n’interviennent pour prévenir une « catastrophe humanitaire ».
Pour endiguer le problème, le Qatar et les Emirats Arabes unis ont annoncé, le même jour, le déblocage d’une aide de 11 millions de dollars pour financer l’achat du carburant nécessaire au fonctionnement des générateurs. Dès avant (le 23 janvier 2018), le ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne à Ramallah avait versé une somme de 300 000 dollars pour financer du carburant. Naturellement, les palestiniens estiment l’aide insuffisante : « cette fourniture ne sera suffisante que pendant 10 jours et ne résoudra pas la crise structurelle de l’électricité imposée par Israël ». Aussi, préfèrent-ils gémir plutôt que de procéder à l’introspection du problème et de s’attaquer à sa véritable cause : la volonté de détruire Israël qui structure la pensée palestinienne.
En 1939-1945, le problème mondial n’avait rien à voir avec les allemands mais juste avec l’idéologie nazie qui a retourné le cerveau d’une partie d’entre eux. Gagner la guerre contre l’Allemagne était impératif, non pour humilier les allemands, mais simplement pour détruire l’idéologie criminelle dans laquelle les allemands s’enfermaient. S’agissant de l’Urss, la guerre n’a pas été nécessaire : la fin de l’idéologie communiste marxiste est venue d’un choix des gouvernants qui ont mesuré l’impasse dans laquelle le mode de pensée conduisait. Une fois encore, le problème ne tenait pas à la population soviétique mais juste à l’idéologie inadaptée.
Pour les palestiniens de la bande de Gaza, le problème est identique. Il résulte de l’idéologie palestinienne qui s’est juré d’anéantir Israël en installant, mentalement les palestiniens, dans cette thèse. Lorsque les palestiniens y renonceront, il sera possible d’envisager une normalisation des relations entre Israël et les palestiniens de la bande de Gaza. Certes, le problème est complexe dans la mesure où le concept même de « palestinien » a été inventé par la Charte de l’Olp qui a créé le peuple du même nom en l’associant à la « destruction d’Israël ». C’est un peu comme si, génétiquement, les palestiniens étaient programmés pour détruire Israël. Le Flambeau porté par l’Olp a, depuis, été repris par toutes les mouvances terroristes palestiniennes : le Hamas, le jihad islamique, sa branche armée les Brigades Al Qods (fondement religieux), le Front Populaire de Libération de la Palestine (laïc)…
S’agissant de l’Olp (Fatah en arabe), le cas est, désormais, un peu particulier puisque son nom est clair sur l’objectif : libérer la Palestine de toute présence juive. Pour autant, la décision d’Arafat, en 1988, d’établir la Palestine sur le territoire de Cisjordanie (abandonné par la Jordanie la même année) et à Gaza, a sous entendu  une renonciation au principe de la destruction d’Israël, refusée par le Hamas. Dans les faits, il ne s’agissait que d’une simple taqqya, c’est-à-dire un mensonge autorisé en Islam pour dissimuler (sourate 3, verset 38 ; sourate 16, verset 106).
Les jihadistes européens y ont recours dans leur projet de conquête de l’occident puisque la taqqya permet aux jeunes radicalisés de dissimuler leurs véritables intentions, à savoir la destruction du monde occidental « qui les persécute ». Grâce au le mensonge, ils peuvent orienter leurs actions terroristes en dissimulant leurs intentions par la consommation d’alcool, en se rasant la barbe, en multipliant les relations amoureuses… comme le font « les mécréants ».          
Tant que les palestiniens ne se seront pas libérés de leur idéologie criminelle, ils resteront enfermés dans leur bande de terre, longue de 40 kilomètres sur 10 de large, et n’en sortiront jamais. Or, l’inconvénient résulte de ce qu’ils y sont encouragés, par les thèses islamistes, autre idéologie qu’il convient d’éradiquer.
Il n’a pas de guerre contre l’Islam ni contre les musulmans. Il appartient aux penseurs musulmans de faire le ménage entre les versets du Coran compatibles avec l’ensemble des cultures et des civilisations, et ceux qui ne le sont pas. A défaut, la situation sera bloquée. Autrement dit, les leaders de l’Islam doivent entamer une réforme du système de compréhension du Coran, pour l’adapter à son environnement, tout comme les dirigeants russes ont mis, seuls, un terme à l’idéologie communiste qui devait embrasser le monde.
En tout état de  cause, il convient de rester prudent sur les annonces faites par les palestiniens concernant la « soi disant catastrophe humanitaire » qui se prépare dans la bande de Gaza. Les palestiniens ont la clé de problème entre leur mains : en se libérant des mouvances terroristes qui cultivent la manipulation mentale, en renonçant collectivement et définitivement à la destruction d’Israël, ils obtiendront, de leur voisin, toute l’aide dont ils ont besoin. Le problème reste donc exclusivement, palestino palestinien.
Les palestiniens peuvent donc cesser leurs jérémiades en parlant « d’effondrement du système de santé à Gaza », « des menaces sur la vie de dizaines d’enfants faute de pouvoir assurer les soins faute d’approvisionnement en électricité », « de l’impossibilité d’effectuer les dialyses de 400 patients souffrant d’insuffisance rénales », « de la perte de centaines de réserves de sang en raison du manque de refroidissement nécessaire, à la suite de la pénurie d’électricité à Gaza »…
Dès qu’ils admettront une évidence toute simple, à savoir accepter la présence des juifs en Israël et vivre paisiblement à leur côté (en normalisant les relations avec lui), les ennuis disparaîtront.
Rappelons que le nombre de palestiniens autorisés à entrer et sortir de la bande de Gaza par le passage d’Erez (contrôlé par Israël) s’élève 7000 par mois, alors qu’il était de 500 000 lorsque le Hamas n’était pas au pouvoir. C’est bien le Hamas qui est seul, à l’origine de cette situation, tant dans sa relation avec Israël que dans celle avec l’AP. Le Hamas a cédé le contrôle du passage d’Erez côté palestinien à l’AP en novembre 2017 (dans le cadre de l’accord de réconciliation), mais c’est bien l’AP qui bloquait les passages des malades à Erez, avant cette date, pour faire pression sur l’organisation terroriste pour l’amener à renoncer au pouvoir.
Enfin, et surtout, la situation à Gaza n’est pas si catastrophique : le 8 et le 9 février 2018, la fédération équestre palestinienne a organisé un tournoi de saut d’obstacles dans la bande de gaza avec la participation de 100 cavaliers issus de trois clubs équestres. La Fédération de Gaza envisage même de former une équipe nationale afin de participer au championnat organisé par les pays arabes. Tout ne va donc pas si mal. Les palestiniens ont les mêmes distractions qu’ailleurs.
Les palestiniens doivent donc cesser d’être à cheval sur les principes et demander au Hamas, au Jihad Islamique et à toutes les mouvances terroristes palestiniennes de les laisser vivre en paix avec Israël : l’élimination naturelle de l’idéologie criminelle palestinienne résoudra l’ensemble de leurs maux.

5 COMMENTS

  1. 11 millions de $ de carburant !!!

    et 300.000 $ pour tenir dix jours .. ?
    pauvres Gazaouis, il faut leur importer d’urgence de la matière grise !!

  2. Le mensonge, la manipulation des textes ou de la compréhension des textes, sont très dangereux.
    La mauvaise langue, לשון אע- la médisance, sont les poisons de notre époque.
    Il faut faire preuve de retenue et d’honnêteté pour tous. Simples quidam, journalistes, hommes de pouvoir, etc…..En détruisant votre vis à vis, c’est vous que vous détruisez car nous sommes tous sur un même bateau, notre pays, notre terre……

    Il ne s”agit pas d’une utopie, il s’agit d’une urgence, une obligation absolue pour continuer à exister.

  3. Il y a une petite inexactitude qui n’ôte en rien à la justesse du propos:
    Sourate 3; verset 38. Alors, Zacharie pria son Seigneur, et dit: «Ô mon Seigneur, donne-moi, venant de Toi, une excellente descendance. Car Tu es Celui qui entend bien la prière».
    Sourate 16 verset 116. Et ne dites pas, conformément aux mensonges proférés par vos langues: «Ceci est licite, et cela est illicite», pour forger le mensonge contre Allah. Certes, ceux qui forgent le mensonge contre Allah ne réussiront pas.
    La lecture de ces versets n’autorise pas la Taqiya il me semble. Ceci dit, la lecture intégriste du Coran qui autorise le recours au mensonge est bien avérée (quelques exemples https://www.islam-et-verite.com/taqiya-lart-de-duperie/).
    Mais sur le fond, seul un abandon de l’islam peut amener la paix. Faire le tri c’est déjà dire que le texte est imparfait, donc qu’il n’est pas divin… Un cercle vicieux

  4. Nous vivons entoure de barbares , cela doit nous rendre mefiant et prudent .Nous n avons pas le choix , nous devons progresser dans tous les domaines pour ne pas nous laisser deborder par ces hordes.
    Malheureusement , en europe , depuis plus de 50 ans deja , avec la demande de l or noir , les politiques ont decide de s allier avec nos ennemis , petrole contre marchandises .
    Mais aujourd hui , en europe , ils ont ” gagne ” le bonus , soit plus de 50 millions de musulmans deja etablis plus les millions de ” migrants ” .
    Le resultat , est ce grand remplacement qui s effectue au grand gallop , pour ceux qui veulent regarder avec leurs yeux .

  5. Tout ceci serait exacte si les arabes de Gaza étaient russes, mais ce n’est pas le cas et ils vont continuer a pleurnicher pour que dès pressions soient exercées sur Israël pour obtenir des avantages et ne rien donner en échanges.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.