Benny Gantz, ministre de la défense d’Israël.

La reconstruction de Gaza dépendra du retour des captifs, réitère Benny Gantz

Defense Minister Benny Gantz speaks during a press conference presenting new reforms for Rehabilitation Department, at the Defense Headquarters in Tel Aviv, on April 22, 2021.
Tomer Neuberg/Flash90Defense Minister Benny Gantz speaks during a press conference presenting new reforms for Rehabilitation Department, at the Defense Headquarters in Tel Aviv, on April 22, 2021.

Le ministre de la Défense Benny Gantz a réitéré jeudi qu’Israël n’autorisera la reconstruction à grande échelle de la bande de Gaza que si les dirigeants, le groupe terroriste Hamas, libèrent deux civils israéliens et les dépouilles des deux soldats israéliens tombés au combat qu’il a retenus captifs pendant plus de six ans.

« L’opération Gardien du Mur a pris fin mais elle n’est pas terminée », a affirmé M. Gantz, faisant référence au nom d’Israël pour le conflit de 11 jours du mois dernier dans la Bande.

« Le groupe terroriste du Hamas à Gaza doit comprendre : nous sommes déterminés. Si le Hamas veut la reconstruction et le développement économique, le moment est venu de prendre des mesures concrètes pour maintenir le calme, arrêter le réarmement et renvoyer les garçons chez eux », a-t-il rappelé.

« Nous sommes également prêts à changer la situation pour les habitants de Gaza, mais nous n’accepterons aucune forme de terreur, ni la captivité de nos garçons qui est une violation flagrante du droit international », a ajouté le ministre de la Défense.

Évoquant le programme nucléaire iranien, Benny Gantz a menacé de mener une frappe militaire contre l’Iran si nécessaire.

« Aujourd’hui en Iran – comme il y a 40 ans [en Irak] – un ennemi meurtrier et dangereux, qui fabrique des armes de terreur [à utiliser contre] l’État d’Israël, cherche à acquérir une arme nucléaire pour menacer Israël et la stabilité de toute la région » a affirmé M. Gantz, faisant référence à un réacteur nucléaire irakien, qu’Israël a détruit lors d’une frappe aérienne en 1981.

« Nous sommes en contact avec nos alliés américains afin d’assurer la sécurité d’Israël. Au besoin, nous agirons comme nous l’avons toujours fait. Nous éliminerons et empêcherons toute menace, avec des stratagèmes, avec initiative et – bien sûr – avec responsabilité professionnelle et diplomatique », a-t-il poursuivi.

i24NEWS dernière modification 24 juin 2021, 18:26

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.